Veüe du Chasteau de Marimont, du costé du Jardin.

Veüe du Chasteau de Marimont, du costé...

Israël Silvestre : Veüe du Chasteau de Marimont, du costé du Jardin.
Crédit : Grégoire de Silvestre


Veüe du Chasteau de Marimont, du costé du Jardin.
I. Silvestre del. et sculp. 1673
L : 495 H : 372
Faucheux : 242.1
Cette image fait partie de la suite 242 : Suite sans description


A droite, il y a la même inscription en latin. Autrefois, les jardiniers décoraient leurs jardins, d'arbres taillés en personnages ; cet art qu'on appelait " ars Topiaria" est entièrement perdu. L'artiste Topiaire a représenté, dans le jardin de Marimont, une chasse à courre ; on y voit des hommes à cheval, des chiens, un sanglier, un cerf, etc. Si l'on en juge par l'estampe, il n'y a pas lieu de regretter ces bizarreries. D'après Expilly, il y avait en Lorraine deux villages du nom de Marimont. L'un dans le duché de Lorraine, à trois lieues de Dieuze et autant de Fénestrange, situé dans un pays montagneux. L'autre, dans le pays Messin, situé sur une hauteur, à quatre lieues de Vic. Ce dernier est indiqué sur une carte de Lorraine, par Nolin. Nous manquons de renseignements pour décider dans lequel de ces deux villages se trouvait le Château de Marimont ; mais, dans un et l'autre cas, il appartenait à la Lorraine et il aurait dû faire partie du n° 232.

Il semble que ce soit le château de Mariemont (commune de Morlanwelz dans la province de Hainaut en Belgique), ancien domaine royal créé au XVIe siècle par Marie de Hongrie.

Le bâtiment n’existe plus sous cette forme et est actuellement remplacé par un bâtiment moderne conçu par l’architecte namurois Roger Bastin.

Voir le site le Musée Royal de Mariemont et l'article sur Wikipedia.

 

Vous reconnaissez cet endroit ? Vous pouvez me communiquer son nom actuel s'il a changé, une photo prise à peu près sous le même angle, ou un lien StreetView si vous obtenez une vue similaire. Vous pouvez ainsi contribuer à l'enrichissement du site !

 


© Site conçu et réalisé par Fabien de Silvestre