Marais artificiel, entouré de Joncs d'airain, et de Jets d'eau Dans les Jardins de Versailles.

Marais artificiel, entouré de Joncs d'a...

Israël Silvestre : Marais artificiel, entouré de Joncs d'airain, et de Jets d'eau Dans les Jardins de Versailles.


Marais artificiel, entouré de Joncs d'airain, et de Jets d'eau Dans les Jardins de Versailles.
Isr. Silvestre del et sculp. 1680.
L : 510 H : 376
Faucheux : 317.23
Cette image fait partie de la suite 317 : Versailles.


A droite, on lit la même inscription en latin. Elle fait partie du Labyrinthe de Versailles. Silvestre reçut 500 livres pour la gravure de la planche.

Il s'agit du bosquet du marais ou du chêne vert.

Ce bosquet fut aménagé entre 1670 et 1673 par Le Nôtre et Francine. Sa conception en reviendrait à Charles Perrault avec une intervention de Mme de Montespan. Charles Perrault écrit en effet que "Madame de Montespan donna le dessin de la pièce du marais où un arbre de bronze jette de l'eau par toutes ses feuilles de fer blanc et où les roseaux de même matière jettent de l'eau de tous côtés". Les travaux sont achevés en 1673. Par sa petite taille et sa complexité, ce bosquet se distingue des autres œuvres du jardin dessinées par Le Nôtre.

Félibien le décrit dans ses guides de visite de Versailles :

"C'est un petit bois où il y a un grand carré d'eau plus long que large, au milieu duquel est un gros arbre si ingénieusement fait qu'il paraît naturel. De l'extrémité de toutes ses branches, sort une infinité de jets d'eau qui couvrent le Marais. Outre ces jets d'eau, il y en a encore un grand nombre d'autres qui jaillissent des roseaux qui bordent les côtés de ce carré. Aux deux bouts et dans l'épaisseur des palissades sont deux enfoncements de verdure en manière de cabinets, où l'on monte par deux marches de gazon. Dans chacun de ces enfoncements, il y a une grande table de marbre blanc, et sur chaque table une corbeille de bronze doré remplie de fleurs au naturel, de laquelle sort un gros jet d’eau qui retombe dedans et s'y perd sans mouiller la table. Au milieu des côtés de ce carré, il y a aussi d'autres enfoncements semblables à ceux des deux bouts, où, sur des marches de gazon, sont élevées de longues tables de marbre blanc et rouge avec des gradins pour servir de buffets. De ces gradins, il sort de l'eau par des ajustages qui forment des aiguières, des verres, des carafes et d'autres sortes de vases, qui semblent être de cristal de roche garnis de vermeil doré."

 

Vous reconnaissez cet endroit ? Vous pouvez me communiquer son nom actuel s'il a changé, une photo prise à peu près sous le même angle, ou un lien StreetView si vous obtenez une vue similaire. Vous pouvez ainsi contribuer à l'enrichissement du site !

 


© Site conçu et réalisé par Fabien de Silvestre