L'entrevue de Neuhaus

L'entrevue de Neuhaus

L'entrevue de Neuhaus


Louis de Silvestre
Réunion de famille à Neuhaus le 24 mai 1737 entre l'impératrice Amélie, veuve de l'empereur Joseph 1er, sa fille Marie-Josèphe d'Autriche, reine de Pologne, et Auguste III, roi de Pologne, électeur de Saxe.
H : 497 X L: 674
Huile sur toile
Dresde. Gemäldegalerie, n° 767


Une esquisse ou une copie réduite de la toile appartient à la collection Dufour-Ferronce, à Leipzig (Toile. H. 168 ; L. 218). Le tableau comprend plus de cinquante portraits représentant les principaux personnages de la cour de Saxe. Une tradition s'est imposée à la Galerie de peinture à Dresde, selon laquelle la toile exposée, qui est la toile originale, aurait été placée durant plusieurs années dans les appartements de la dauphine Marie-Josèphe de Saxe, au château de Versailles. Or, il paraît certain que l'Assemblée de Nehaus envoyée à la dauphine n'était qu'une copie. On en trouve une autre preuve dans la correspondance entre Marie de Silvestre et le comte de WackerbarthSalmour. Le 13 décembre 1751, Marie de Silvestre parle de «la copie du tableau de Neuhaus qu'a Mme la Dauphine ». Le comte de Wackerbarth écrit à, son tour, le 9 janvier 1752 : « la copie du tableau de Neuhaus ». Léguée par la dauphine à son frère le prince Xavier de Saxe, cette copie, qui devait avoir les dimensions de l'original, fut renvoyée en Saxe au début de l'année 1767. En 1769, elle était Placée dans la galerie du palais de Xavier de Saxe, à Dresde. Selon Otto Müller, cette copie était, en 1805, en possession de l'archiduc Albrecht de Saxe 2. Mémoires du duc de Luynes « 29 février 1752. - Il y a cinq ou six jours... Melle Silvestre apporta chez Mme la Dauphine un assez grand tableau qu'elle a copié sur l'original fait par son père, à Dresde. Ce tableau, où il y a 64 figures, représente une entrevue de l'empereur Joseph avec la reine de Pologne, sa fille, mère de Mme la Dauphine. » D'autre part, Marie de Silvestre fait allusion dès le 13 décembre 1751 à cette peinture. Une lettre du 15 avril 1767, relative aux legs de la dauphine, prouve l'importance des dimensions de la copie du tableau de Neuhaus ayant appartenu à la princesse : « Il [ne] me reste ainsi qu'à vous parler encore, Monsieur, du susdit grand tableau [de l'entrevue de Neuhaus] que S. A. R. désire également lui être envoyé ici. Vous commencerez par le faire soigneusement rouler, en suite bien empaqueter et encaisser, niais comme il sera probablement trop grand et de trop de poids pour le transport par terres, vous le ferez incessamment partir par eau pour quelque port de la France, afin de le faire passer par mer, à Hambourg, à l'adresse de notre résident… » Ce fait est une preuve supplémentaire indiquant qu'il y eut bien deux tableaux représentant l'Entrevue de Neuhaus. L'un, l'original, détérioré en 1760, et l'autre, une copie placée, selon toute vraisemblance, à Versailles vers décembre 1751 et rapatriée en 1767.

 


© Site conçu et réalisé par Fabien de Silvestre