La Cène - Esquisse

La Cène - Esquisse

La Cène - Esquisse


Louis de Silvestre
La Cène - Esquisse
1752
H : 566 X L: 353
Huile sur toile
Dresde. Katolische Hofkirche


La toile st signée au dos "Louis Sylvestre agé de 78 ans à Paris 1752." Dans une lettre datée du 29 juillet 1751, le compte Brühl, premier ministre du roi de Pologne, électeur de Saxe, annonce à la dauphine que la commande d'un tableau destiné à l'église catholique de la cour, à Dresde, vient d'être faite à Louis de Silvestre. Sur l'envoi de l'oeuvre en Saxe et da réception à Dresde, un trouvera des détails intéressants dans la correspondance échangée entre Marie de Silvestre, fille du peintre, lectrice de la dauphine, et le comte Wackerbarth, ministre du cabinet du roi de Pologne. Il avait été question que Louis de Silvestre allât lui-même présenter son tableau à la cour de Saxe. Mais son grand âge ne lui permit pas d'entreprendre un si long et pénible voyage. Il écrivit alors au comte de Saxe Wackerbarth une lettre, conservée aux archives de Saxe dont voici un extrait : "Je viens, Monseigneur, d'achever un tableau pour l'église que Notre Auguste Maître (le roi de Pologne) vient de faire bâtir. Il m'a été d'une grande consolation de pouvoir sacrifier encore à Sa Majesté la fin de ma vie, qui avait été toute à lui. Si je juge de mon ouvrage par le succès qu'il a paru avoir ici, je pourrai être satisfait au-delà de mes espérances, mais je n'attends la décision du sort de ce tableau et du mien que des suffrages de celui auquel j'appartiens et jusque-là je suis dans de justes inquiétudes. Permettez moi, Monseigneur, d'implorer pour cet ouvrage la protection que vous avez bien voulu accorder aux autres ; je la sollicite aussi pour mes enfants ..." Cette esquisse a parfois été désignée à tort comme étant celle de la Cène du château de Versailles.

 


© Site conçu et réalisé par Fabien de Silvestre