Logo

Lettre de Thomas Jefferson à Augustin François de Silvestre 29 mai 1807

Thomas Jefferson, Augustin-François de Silvestre


Lettre de Thomas Jefferson à Augustin François de Silvestre

";

Lettre de Thomas Jefferson à Augustin François de Silvestre
29 mai 1807
Source : Picryl.com


Washington may 29. 1807

Sir,

I have recieved, through the care of Genl. Armstrong, the medal of gold by which the society of Agriculture at Paris have been pleased to mark their approbation of the form of a mouldboard which I had proposed; also the four first volumes of their Memoirs, and the information that they had honoured me with the title of foreign associate to their society. I recieve with great thankfulness these testimonies of their favour, and should be happy to merit them by greater services. attached to agriculture by inclination as well as by a conviction that it is the most useful of the occupations of man, my course of life has not permitted me to add to it’s theories the lessons of practice. I fear therefore I shall be to them but an unprofitable member, and shall have little to offer of myself worthy their acceptance. should the labours of others however, on this side the water, produce any thing which may advance the objects of their institution, I shall with great pleasure become the instrument of it’s communication, and shall moreover execute with zeal any orders of the society in this portion of the globe.   

I pray you to express to them my sensibility for the distinctions they have been pleased to confer on me, and to accept yourself the assurances of my high consideration and respect.


Washington le 29 mai. 1807

Monsieur,

J'ai reçu, par les soins de Genl. Armstrong, la médaille d'or par laquelle la société d'agriculture de Paris a eu le plaisir de marquer son approbation de la forme d'un versoir que j'avais proposé; ainsi que les quatre premiers volumes de leurs Mémoires, et l'information qu'ils m'avaient honoré du titre d'associé étranger à leur société. Je reçois avec une grande reconnaissance ces témoignages de leur faveur et je serais heureux de les mériter par de plus grands services. Attaché à l’agriculture par penchant aussi bien que par la conviction qu’elle est la plus utile des occupations de l’homme, mon parcours de vie ne m’a pas permis d’ajouter à ses théories les leçons de la pratique. Je crains donc que je ne sois pour eux qu'un membre peu profitable et que j'aie peu à offrir de moi-même digne de leur approbation. Cependant, si les travaux d' autres , de ce côté-ci de l'eau, produisent quelque chose qui puisse faire avancer les objets de leur institution, je deviendrai avec grand plaisir l'instrument de sa communication, et j'exécuterai en outre avec zèle tous les ordres de la société dans ce partie du globe. Je vous prie de leur exprimer ma sensibilité pour les distinctions qu’ils ont eu le plaisir de me conférer et de vous accepter les assurances de ma haute considération et de mon respect.

 

Logo Fabien de silvestre © 2020 - Site conçu et réalisé par Fabien de Silvestre