Logo

Israël Silvestre et sa famille, suivi du catalogue de son oeuvre - 1885

   

F. Baré

Personnes : Israël Silvestre, Charles-François Silvestre, Alexandre Silvestre, Louis Silvestre, Louis de Silvestre, Marie-Maximilienne de Silvestre, Nicolas-Charles de Silvestre, Suzanne-Elisabeth Silvestre, Jacques-Augustin de Silvestre, Augustin-François de Silvestre

paru dans Le Bulletin des Beaux-Arts, Répertoire des artiste français, Tome III, ches Fabré, Quai des Augustins 41


Il semble que votre navigateur n'affiche pas le pdf. Vous pouvez cependant le télécharger.


ISRAËL SILVESTRE ET SA FAMILLE

La famille d'Israël Silvestre est originaire d'Ecosse. Elle vint s'établir en Lorraine au commencement du XVIe siècle, et là se divisa en deux branches, dont l'une resta en Lorraine et l'autre passa en Bourgogne, où sa trace a été perdue. Un des membres de la branche qui s'était fixée a Nancy, Gilles Silvestre, épousa, vers 1620, Elisabeth Henriet, fille de Claude Henriet, peintre du duc de Lorraine. De ce mariage naquit, le 13 août 1621, Israël Silvestre, qui tut tenu sur les fonts baptismaux par Israël Henriet, son oncle maternel.

Israël Silvestre passa son enfance à Nancy, où il manifesta de très bonne heure un goût prononcé et les plus heureuses dispositions pour l'art qui devait un jour l'illustrer. Il en apprit de son père Note 1 les premiers éléments, et tout jeune encore (à l'âge de dixans, selon Moreri), il fut envoyé à Paris chez Israël Henriet, son oncle et son parrain, qui le reçut comme son propre fils Note 2.

Mariette a donné sur notre artiste, dans son Abecedario, les premiers renseignements qui soient venus jusqu'à nous, et voici comment il s'exprime :

« Silvestre (Israël), né à Nancy, avoit à peine commencé à apprendre sous son père les premiers éléments de la peinture, qu'il le perdit durant une peste dont la ville de Nancy fut affligée. Son extrême jeunesse, jointe aux périls qui Penvironnoient, le contraignirent d'abandonner le pays et de se réfugier à Paris auprès d'Israël Henriet, son oncle maternel, qui le reçut avec joye et Péleva comme son propre enfant. Résolu de le pousser dans le dessin, il le fit d'abord dessiner à la plume d'après les dessins de Callot. Cette manière de dessiner en petit à la plume étoit fort goûtée à Paris depuis qu'Henriet, qui l'avoit apprise de Callot, l'avoit fait connoistre à la cour, où il avoit pour disciples plusieurs seigneurs de distinction, et Silvestre la trouva tout-à-fait conforme à son génie. Ne voulant pas toutefois se soumettre à être servilement copiste, il ne résolut de se former sur la manière de Callot, que pour en acquérir plus facilement une autre qui luy fût propre, et dès lors il s'attacha plus particulièrement à copier la nature et à la voir par ses propres yeux. Après s'être déterminé à dessiner des veües et en avoir fait plusieurs dans Paris et aux environs, craignant de n'y en pas trouver assez pour satisfaire son inclination , il entreprit plusieurs voyages, tant en France qu'en Italie, et il en rapporta de tous les endroits qu'il parcourut, de manière qu'on le peut suivre pour ainsi dire pas à pas, et se trouver avec lui dans tous les lieux qu'il a fréquentés, car il étoit si ardent à ne rien laisser échapper de remarquable, si soigneux, si prompt à exécuter que, lors même qu'il ne faisoit que passer dans un endroit et qu'il avoit à peine le temps de s'y reconnoistre, il sçavoit si bien ménager les moments qu'il n'en sortoit point sans en emporter quelque veüe. Par là, ses desseins devinrent proprement le journal de ses voyages, et un journal d'autant plus intéressant'et plus agréable, qu'il fournit des idées des lieux plus distinctes que toutes les descriptions qu'on en trouve dans les livres, quelque exactes qu'elles soient. De retour à Paris, il grava avec beaucoup d'esprit et d'intelligence presque tous les desseins qu'il avoit recueillis de ses voyages. Il continua sur le même pied à en dessiner et graver beaucoup d'autres de Paris et des environs, jusqu'à ce que le Roy de France, connoissant sa capacité, le choisît pour dessiner et graver les veùes de toutes les maisons royales, celles des places conquises par Sa Majesté, et plusieurs autres ouvrages qui sont présentement dans son cabinet. Ces ouvrages considérables lui méritèrent l'honneur de montrer à dessiner à Monseigneur le Dauphin, ce qui fut suivi de pensions considérables et d'un logement dans le Louvre. Il laissa à sa mort plusieurs enfants, qui presque tous embrassèrent le party des arts. »

La vie intime de Silvestre paraît avoir été assez austère. Florent Lecomte dit que c'était un homme d'une vie fort réglée et qui soutenait sa réputation par mille beaux endroits. Son portrait, gravé par Edelinck et que nous reproduisons, montre un homme de figure sévère ; cependant il eut de nombreux amis et des plus célèbres de l'époque.

Il fut très lié avec C. Lebrun, qui était à peu près du même âge que lui. On retrouve, en effet, Lebrun dans tous les actes importants de la vie de Silvestre. C'est Lebrun qui est parrain de son premier enfant, Charlotte-Marguerite. La femme du peintre, Suzanne Butay, fut marraine de la seconde, Henriette-Suzanne. Ces deux artistes, de talents si différents, étaient tous les deux d'une grande activité et travaillaient avec une vitesse que peu d'artistes ont atteinte. Sa distinction ne paraît pas avoir été inférieure à celle de Lebrun, dont on a dit que la noblesse et la grandeur de ses ouvrages avaient passé dans ses manières.

Israël Silvestre épousa, à l'âge de quarante et un ans, le 10 septembre 1662, Henriette Sélincart, âgée de dix-huit ans, et remarquable autant par son esprit que par sa beauté.

M. le baron de Silvestre possède, dans sa collection, les portraits au pastel d'Israël Silvestre et d'Henriette Sélincart, par Ch. Lebrun, ainsi qu'un second portrait, peint à l'huile sur marbre, d'Henriette Sélincart Note 3.

De ce mariage sont nés :

  • 1° Le 17 août 1663, Charlotte-Marguerite, dont le parrain fut Charles Lebrun et qu'il perdit peu après ;
  • 2° Le 10 juillet 1664, Henriette-Suzanne, née rue de l'Arbre-Sec;
  • 3° Le 10 avril 1667, Charles-François, peintre et graveur, né rue du Mail ;
  • 4° Le 22 mars 1668, Marguerite, morte le 7 août 1669;
  • 5° Le 20 mars 1669, Louis l'aîné, peintre, né Galerie du Louvre, ayant le Dauphin pour parrain ;
  • 6° Le 21 août 1670, Charles, ayant pour parrain Charles Lebrun et mort en bas âge.
  • 7° Le 27 décembre 1672, Alexandre, dessinateur et graveur, né aux Galeries du Louvre ;
  • 8° Le 23 juin 1675, Louis le jeune, peintre, né à Sceaux.

La naissance des huit enfants d'Israël Silvestre et d'Henriette Sélincart Note 4 bien constatée, jetons un coup d'oeil rapide sur leurs descendants ; puis, nous les reprendrons chacun en particulier.

La première fille est morte en bas âge. — La seconde, Henriette-Suzanne, devint Mme de Logny, et si elle a cultivé les arts, c'est en particulier. — Charles-François (16671738), le troisième enfant d'Israël, laissa deux enfants; un garçon, Nicolas-Charles, peintre, et Suzanne, graveur estimée et femme de J.-B. Lemoine, sculpteur du Roy. — Le quatrième , Louis l'aîné (1669 -1740), meurt sans postérité mâle , ainsi que son frère Alexandre, septième enfant. — Le huitième, Louis le jeune (1675-1760), laisse trois enfants, dont deux au moins ont cultivé les arts ; ce sont : Marie-Maximilienne (17081797) et François-Charles, vice-recteur de l'académie de Dresde.— Enfin, Nicolas-Charles, petit-fils d'Israël (1699-1767), laisse un fils, Jacques-Augustin (1719-1809), qui lui succéda dans sa charge de maître à dessiner des enfants de France.

CHARLES-FRANÇOIS SILVESTRE
TROISIÈME ENFANT D'ISRAEL ( 1667- 1738)

Charles-François, l'aîné des fils d'Israël Silvestre et son élève, fut jugé assez avancé dès l'âge de vingt et un ans, par son père, qui lui fit obtenir en 1688, la charge de maître à dessiner des gardes de la marine, à Brest ; charge dont il se démit en 1691, année de la mort de son père, et où il obtint le brevet d'un logement aux galeries du Louvre, en remplacement de Jean Berrain, qui venait lui-même d'obtenir le logement d'Israël Silvestre.

Il épousa, à l'âge de vingt-cinq ans, le 9 juin 1693, Suzanne Thuret, fille d'Isaac Thuret, horloger du Roi et de l'Académie des Sciences, qui habitait aussi les galeries. Dans son contrat de mariage, Charles-François est désigné comme maître à dessiner de Mgr le duc de Bourgogne et des pages des grandes et des petites écuries. Il devint plus tard maître à dessiner des Enfants de France. (Ces différents brevets sont reproduits dans l'ouvrage de M. le baron de Silvestre, cité plus haut.)

Il eut de son mariage six enfants , dont deux lui survécurent (Nicolas-Charles et Suzanne). En 1717, le 10 février, Charles-François fut nommé, par le roi Louis XV, encore mineur, à la charge de lui montrer à dessiner, avec survivance en faveur de son fils.

Il mourut à l'âge de soixante et dix ans, le 8 février 1738. On a de lui un beau portrait que nous reproduisons.

Parmi les pièces laissées par cet artiste, il faut citer :

Le Prométhée, peint et gravé par lui en 1702 ; — une suite de vingt-neuf pièces dessinées et gravées par lui (Costumes turcs), et dédiées à son élève le duc de Bourgogne; — deux autres pièces (Costumes turcs), de plus grandes dimensions ; — La Médée, gravée par Desplaces ; — plusieurs suites de Pastorales et de Paysages ; — une Descente de Croix ; — un grand nombre de titres ornés de paysages et de figures, pour diverses suites dessinées par son frère Louis l'aîné.

LOUIS SILVESTRE L'AÎNÉ ( 1669-1740 )

Destiné d'abord à l'état militaire, Louis entra fort jeune dans les Mousquetaires du Roi ; il y resta peu de temps. A la mort de son père, à l'âge de vingt-deux ans, il est désigné dans l'inventaire comme ex-mousquetaire. Comme peintre, il a laissé peu de chose. On peut citer, pourtant, la Vue de Meudon, peint et gravé par lui, en 1700, et dédié à son parrain, le duc de Bourgogne. C'est probablement à cette époque qu'il reçut le titre honorifique de maître à dessiner du Dauphin.

Il fut reçu à l'Académie de peinture et sculpture, le 30 octobre 1706. C'est surtout comme dessinateur qu'il s'est fait connaître. Sa manière de dessiner paraît, au premier abord, un peu lourde ; mais ses fonds de paysages sont traités avec une légèreté qui dénote une main sûre et exercée. Louis se maria, au commencement de l'année 1704, avec Marguerite Charmillac ; il en eut une fille, Elisabeth-Marguerite, qui naquit à Versailles le 27 février 1705, et qui épousa, le 20 janvier 1728, Jean-Louis Barère, peintre de l'académie de Saint-Luc.

Louis mourut le 18 avril 1740, rue du Mail, maison d'Israël restée à la famille. Il était à sa mort peintre ordinaire du Roi.

LISTE DES ESTAMPES GRAVÉES D'APRÈS LOUIS SILVESTRE L'AÎNÉ.

  • 1° Divers paysages dédiez à M. Moreau, premier valet de chambre de Mr le Duc de Bourgogne, par F. Silvestre, son très humble et très obéissant serviteur.

    Suite de six pièces, avec un joli frontispice dessiné par F. Silvestre et gravé par B. Picart. Chacune des pièces, qui a 20/44, porte l'indication : L. Silvestre inv., A. Silvestre sculp.
  • 2° Divers paysages dédiez à messire Paul Tallemant, de l'académie française, prieur d'Ambier le et de Saint-Albin. Par son très-humble et très-obéissant serviteur F. Silvestre.

    Suite de six pièces portant 480/225. Le frontispice est composé et dessiné par F. Silvestre et gravé par Tardieu. Sur cinq pièces se trouve l'indication : L. Silvestre inv., A. Silvestre sculp. La sixième a été gravée par F. Devin.
  • 3° Divers paysages dédiez à Messire Jean-Paul Bignon, conseiller d'Etat ordinaire, abbé de Saint-Quentin, par son très-humble et très obéissant serviteur F. Silvestre.

    Suite de six pièces, compris le frontispice qui a été composé et dessiné par F. Silvestre et gravé par G. Quineau. Chaque pièce a 37/21 et porte l'indication ; L. Silvestre inv.; trois sont gravées par Quineau, deux par Devin et une par A. Silvestre.
  • 4° Divers paysages mis au jour par F. Silvestre.

    Suite de six pièces, compris le frontispice qui a été dessiné par Silvestre et gravé par Tardieu. Chaque pièce a 180/128. Devin en a gravé deux, Moyse une, et L. Silvestre deux.
  • 5° Vüe et perspective du Chateau de Meudon, présenté à Mr par L. Silvestre, son filleul. Peint et gravé par L. Silvestre son filleul, en 1700.
  • 6° Suite de douze pièces, forme ronde, y compris le frontispice qui a été composé, dessiné et gravé par F. Silvestre et sur lequel se trouve la dédicace suivante : Divers paysages dédiez à Mr le marquis de Beringhen par son très-humble et très-obéissant serviteur François Silvestre. Chaque pièce a 28 c. de diamètre et porte l'indication : L. Silvestre inv. —Quineau en a gravé deux ; trois ont été gravées par A. Silvestre, quatre par Devin, une par Moyse et une par L. Silvestre.
  • 7° Divers paysages mis au jour par F. Silvestre.

    Suite de trois grandes pièces ovales, avec frontispice composé et dessiné par F. Silvestre et au bas duquel se trouve, à gauche : Chateau sculp., et à droite : F. Silvestre inv. et excudit.— Cette suite a été dessinée par L. Silvestre et gravée par F. Devin, et porte 59/29.
  • 8° Divers paysages dédiez à Mr Louis de Rochechouart, duc de Mortemart, pair de France, prince de Tonnay Charante, etc., par son très-humble et très-obéissant serviteur Fr. Silvestre.

    Suite de six pièces, avec un frontispice au bas duquel se lit, à gauche : F Silvestre inv., et à droite : Chateau sculpsit.

    Ces six pièces, dessinées par L. Silvestre, ont été gravées par Devin et ont 33/20.
  • 9° Divers paysages mis au jour par F. Silvestre.

    Suite de six pièces, compris le frontispice dessiné par F. Silvestre et gravé par Movse. Les autres sont dessinées par L. Silvestre et gravées par Moyse, à l'exception d'une seule que F. Silvestre a dessinée et gravée. Elles ont 180/122.

ALEXANDRE SILVESTRE (1672- ? ).

Ce quatrième fils d'Israël fut destiné à l'état ecclésiastique. Il parcourut cette voie jusque vers l'âge de trente ans. On a de lui une traduction, en vers latins, de l'Imitation de Jésus-Christ, publiée à Paris en 1699, chez Thiboust. «Mais, dit M. le baron de Silvestre, soit qu'il eût plus tard renoncé à entrer dans les ordres, soit que, sans perdre sa qualité, il ressentît un certain entraînement vers la culture des arts, toujours est-il qu'il s'adonna avec zèle au dessin et à la gravure, et qu'il finit par n'être inférieur en rien à ses deux frères aînés. »

La plupart des paysages dessinés par son frère Louis ont été gravés par lui, et on peut dire qu'il a imité mieux qu'aucun autre, à la pointe, la touche au crayon de son modèle.

Nous ne savons rien de la vie privée d'Alexandre Silvestre, ni de l'époque de sa mort.

LOUIS DE SILVESTRE LE JEUNE (1675-1760)

Louis, sixième enfant d'Israël Silvestre et son quatrième et dernier fils, naquit à Sceaux, le 25 juin 1675, et non aux Galeries du Louvre, comme l'a cru M. le baron de Silvestre Note 5 .

Il reçut dans la maison paternelle les premiers principes du dessin, et travailla ensuite sous Lebrun, qui lui prodigua ses soins jusqu'à sa mort; après laquelle il entra chez Bon-Boulongne.

Après avoir remporté un prix à l'Académie royale, il partit pour Rome avec son frère aîné, Charles-François, en 1693, et remporta, un an après, le premier prix de l'Académie de Saint-Luc.

Deux ans après son retour en France (mars 1702), l'Académie royale le reçut dans son sein, et, deux ans plus

tard, il fut nommé adjoint aux professeurs. Il passa professeur titulaire, le 3 juillet 1706.

Louis de Silvestre fit un grand nombre d'ouvrages qui répandirent sa réputation à l'étranger. Il accepta de l'Électeur de Saxe, depuis roi de Pologne sous le nom d'Auguste III, la charge de premier peintre ; il avait alors quarante et un ans. Le 12 avril 1727, il fut nommé directeur de l'Académie de Dresde.

En 1733, Auguste, étant monté sur le trône de Pologne, non seulement retint Louis de Silvestre à son service, en le confirmant dans tous ses emplois, mais il le combla de faveurs. Il fut chargé plusieurs fois de faire les portraits de la famille royale, ainsi que ceux des plus hauts personnages de la Cour : mais la pièce capitale qu'il fit est, sans contredit, le grand tableau représentant l'Entrevue de la reine de Pologne avec l'impératrice Amélie, au château de Nenliaüs, en Boheme, tableau qui n'a pas moins de 24 pieds de long sur 18 de haut (mesures de Saxe). Ce tableau, où tous les personnages sont peints d'après nature, figure encore aujourd'hui dans la galerie de Dresde. En récompense de cette oeuvre, Louis fut anobli (1741), en même temps que son neveu, Nicolas-Charles, fils de Charles-François, mort déjà depuis trois ans.

Avant de partir pour Dresde, Louis avait épousé, le 17 janvier 1704, en la paroisse de Saint-Barthélemy, à Paris, Marie-Catherine, fille de Charles Hérault, de l'Académie et peintre ordinaire du roi. Catherine Hérault avait déjà, à cette époque, une réputation de peintre habile. Elle était élève de son père et de sa mère aussi, qui excellait dans l'art de peindre au pastel et en miniature. A Dresde, elle était occupée à copier les portraits, que son mari peignait, des principaux personnages de la Cour. Elle sut ainsi, par son talent, mériter les faveurs de la famille royale.

Ce ne fut qu'à l'âge de soixante-quatorze ans, en 1748, qu'il songea à prendre du repos et à revoir sa patrie. Après avoir obtenu sa retraite, il revint en France, laissant à Dresde son fils, François-Charles, qui le remplaça comme directeur de l'Académie.

A son arrivée à Paris, le 7 juin 1748, il fut nommé directeur de l'Académie royale, dont il faisait partie depuis 1706. Dans cette charge, qu'il conserva jusqu'à sa mort, il gagna si bien l'estime et l'amitié de tous les membres de la Compagnie, que Mariette disait, au moment de la mort de Louis, que tout le monde convenait qu'il serait difficilement remplacé.

Il mourut aux Galeries du Louvre, le 11 avril 1760, à onze heures du soir.

Il nous reste plusieurs portraits de cet artiste; entre autres :

  • 1° celui peint par de Latour ;
  • 2° un autre de Pesne, gravé par Zucchi ;
  • 3° celui gravé par Aug. de Saint-Aubin, d'après Greuze, et que nous reproduisons ci-contre; cette belle peinture fait partie de la collection du baron de Silvestre ;
  • 4° il existe à l'école des Beaux-Arts un portrait de notre artiste, peint par Valade en 1702;
  • 5° son portrait d'après nature par Cochin, et gravé par Watelet en 1753;
  • 6° à l'exposition de 1704, Vivien expose les portraits de Louis de Silvestre et de sa femme, peints au pastel ;
  • 7° il existe une pièce dessinée et gravée par C. Hutin, en 1764, représentant le tombeau de notre artiste. Sur le piédestal se lit l'inscription suivante : Lud. de Silvestre, Eques, pictor regis, obiit anno 1760.

On cite de lui :

  • 1° Son tableau du MAI DE NOSTRE DAME, gravé par Tardieu et ayant 120/80.
  • 2° SAINTE THÉRÈSE. — Gravé et édité par Jeaurat. — 31/21.
  • 3° VÉNUS ET ADONIS.— Gravé par Chateau en 1706. — 560/410.
  • 4° L'ENLÈVEMENT D'EUROPE. — Faisant pendant au précédent tableau. (N'a probablement jamais été gravé.)
  • 5° LA MUSIQUE. — Gravé par Chateau en 1708. — 210/175.
  • 6° APOLLON ET DAPHNÉ. — Gravé par Chateau en 1707. — 557/414. — Dédié à Jules Hardouin Mansard par F. Silvestre.
  • 7° ANGÉLIQUE ET MÉDOR. — Gravé par Chateau et dédié à la princesse de Conty par F. Silvestre. — 384/308.
  • 8° PAN ET SYRINX.— Gravé par Thomassin en 1717.
  • 9° SAINT BENOÎT. — Gravé par Coiny et Villerey, dans la coll. Filhol. — 188/830.
  • 10. LA CÈNE. — Peint pour la chapelle de Versailles: — Nous ignorons si ce tableau a été gravé.
  • 11° ULYSSE DÉCOUVRANT LE JEUNE ASTYANAX caché dans le tombeau d'Hector. — Gravé par J. Audran. — 60/447. — Gravure dédiée à M. le cardinal de Rohan.
  • 12° BACCHUS ET L'AMOUR. — Gravé par Desplaces —21/15.— Dédié à M. le Ragnet de Bretonvilliers.
  • 13° MERCURE QUI ENDORT ARGUS AU SON DE LA FLUTE. — Tableau exposé au Louvre en 1704.
  • 14° MARIE-JOSÈPHE, Électrice de Saxe, archiduchesse d'Autriche et Reynede Pologne. — Gravé par Daullé en 1737- — 67/48.
  • 15° et 16° Même portrait, ainsi que celui du roi AUGUSTE III. — Gravés par G.-F. Schmidt. — 503/366.
  • 17° ENTREVUE DE LA REINE DE POLOGNE AVEC L'IMPÉRATRICE AMÉLIE. — Gravé en deux feuilles par Laurent Zucchi. — Ces deux feuilles ont 1 mo4/om78.
  • 18° Le portrait du comte DE BRÜHL, premier ministre du roi de Pologne. .— Gravé par Balichon en 1750. — 460/385.
  • 19° Autre portrait d'AUGUSTE III. —Ovale gravé par Daullé. — 192/160.
  • 20° FREDERICK, Electeur de Saxe.— Gravé par C. Roy. — 134/92.

MARIE DE SILVESTRE (1708-1797.)

La plus jeune fille du précédent, Marie-Maximilienne, naquit à Paris en 1708, elle avait huit ans lorsque son père alla s'établir en Saxe avec sa famille. Elle montra, dès son enfance, une inclination naturelle pour les arts, et fit voir, par la facilité avec laquelle elle profitait des leçons de son père et de sa mère, ce qu'elle serait un jour, et surtout serait devenue, si les événements ne l'avaient obligée à ne plus faire de l'étude des beaux-arts qu'une occupation secondaire. Toutefois, elle ne renonça jamais à son goût naturel pour la peinture ; et fit paraître, en plusieurs occasions, des ouvrages au pastel et en miniature, qui la mirent au rang des artistes les plus estimables de son temps.

Étant devenue lectrice de la jeune princesse Marie-Josèphe, fille du roi de Pologne, et plus tard épouse du Dauphin, père de Louis XVI, Marie de Silvestre fut forcée,naturellement, de consacrer la plus grande partie de son temps à sa nouvelle profession.

Conseillère intime et préférée de la Dauphine, dont elle avait toute la confiance, elle fut chargée par cette princesse de plusieurs missions importantes et délicates. Elle servait le plus ordinairement d'intermédiaire entre la Dauphine et la cour de Pologne. Marie de Silvestre est morte en 1797. Son portrait a été fait un assez grand nombre de fois ; je citerai particulièrement celui qui a été peint par Largillière, qui la représente jeune, jusqu'aux genoux, et qui est un chef-d'oeuvre; malheureusement il est passé en Angleterre. Un autre, très belle miniature richement étoffée, n'est pas sorti de la famille ; il appartient aujourd'hui à M. Ravaisson , membre de l'Institut, qui a épousé une petite-nièce de Marie de Silvestre. C'est celui que nous reproduisons. Il existe encore dans la collection de M. le baron de Silvestre un portrait à l'huile, anonyme, ainsi qu'une miniature. La bibliothèque de Versailles possède aussi un portrait de Galdoni, dessiné par notre artiste et donné par Mme André, sa petite-nièce Note 6.

NICOLAS-CHARLES DE SILVESTRE (1699-1767.)

Nicolas-Charles, fils de Charles-François, fils aîné d'Israël, est né à Versailles le 7 mars 1699, dans le logement qu'habitait son père aux petites écuries du roi, et dont la famille a conservé la jouissance jusqu'en 1792, pendant près d'un siècle.

Son père lui enseigna les premiers principes de dessin, pour lequel il montra un goût et une aptitudes extraordinaires. M. le baron de Silvestre possède de lui une sanguine représentant une halte d'armée, qu'il a faite en 171 0, à l'âge de onze ans, et qui, déjà, est traitée avec une hardiesse et une habileté remarquables.

Il épousa, le 5 avril 1717, Madeleine-Charlotte Lebas, fille de Jean Lebas, « Ingénieur des mathématiques de Sa Majesté », qui demeurait aux galeries du Louvre.

Madeleine Lebas, qui fut première femme de chambre de Madame Elisabeth de France, cultiva les arts avec succès et donna aussi des leçons de dessin aux Enfants de France.

Nous donnons son portrait.

Il eut trois enfants de Madeleine Lebas : deux garçons et une fille. Le premier étant mort en bas âge; le second, Jacques-Augustin, né le 1er août 1719, est le seul dont nous ayons à nous occuper.

Amoureux de son art et ardent au travail, Nicolas-Charles consacrait au dessin et à la gravure presque tous les moments de liberté que lui laissaient ses fonctions de maître à dessiner du roi, des princes et des pages ; fonctions que, d'ailleurs, lui aidait à remplir son fils, qui, jeune encore, avait obtenu sa survivance dans plusieurs de ses charges.

Ses collections de tableaux, de dessins et d'estampes sont restées célèbres. Son inventaire signale, notamment, un tableau peint par lui, représentant le Parnasse.

Nicolas-Charles fut anobli en même temps que son oncle, Louis de Silvestre, le 10 juillet 1741, par le roi Auguste III. Il fut reçu à l'Académie royale, le 30 septembre 1747.

Son portrait et celui de sa femme, Madeleine Lebas, ont été peints au pastel par Coypel. Ces deux portraits, remarquables par leur belle exécution, sont restés dans la famille.

Il est mort à Valenton le 30 avril 1767, âgé de soixante-huit ans. Sa femme lui survécut quelques années.

LISTE DES PIÈCES GRAVÉES PAR NICOLAS DE SILVESTRE.

  • 1° ENFANTS JOUANT AVEC LES ARMES D'HERCULE. — 182/143. — Sur l'esquisse, peinte par F. Lemoinc, N. Silveslre fils.
  • 2° ENFANTS JOUANT AVEC LES ARMES DE MARS. — 170/152. — F. Lcmoine pinx., N. Silvestre sculp.
  • 3° ENFANTS TIRANT DES FLÈCHES CONTRE UN BOUCLIER. — 170/152. — F. Lemoine pinx., N. Silveslre fils sculp.
  • 4° PROJET D'UN PLAFOND qui devait être exécuté dans la grande galerie de la Banque,à Paris. — 74/34 — Invente et peint par François Le Moyne, et gravé par Nic. Charles Silvestre.
  • 5° ULBALDE ET LE CHEVALIER DANOIS vont chercher Renaud dans le palais enchanté d'Armide. — 48/32. — F. Le Moyne pinx., N. Silvestre le fils sculp.
  • 6° Deux enfants ailés tiennent un bélier renversé. — A. Coypel invenit, N. Silvestre fecit.
  • 7° LE BACHELIER SANSON CARUSCO, SOUS le nom de Chevalier des Miroirs, est vaincu par Don Quichotte.— 26/26. — Ch. Coypel pinx., Silvestre sculp.
  • 8° LA PRISE DU CERF. — 54/36 —J.-B. Oudry pinx., N. C. Silvestre sculp.
  • 9° LA FILEUSE. — 30/24 — J. du Mont le Rom. pinx., N C. Silvestre sculp.
  • 10° Une jeune femme assise à terre et vue de profil. — 250,150. — Cette pièce, qui rappelle la manière de Watteau, porte seulement, sur le fond de la planche, Silvestre F.

SUZANNE-ELISABETH SILVESTRE (1794- ? )

Suzanne, fille aînée de Charles-François Silvestre et petite-fille d'Israël, naquit aux galeries du Louvre, le 14 juillet 1694.

Dès son enfance, elle montra les plus grandes dispositions pour les arts, surtout pour le dessin et la gravure ; son père, heureux de cette inclination, l'encouragea et la soutint, autant qu'il le put, de ses conseils et de ses leçons.

On a, de la première jeunesse de Suzanne, la tête de Cornelissen, d'après Van Dyck, gravé en 1709, à l'âge de quinze ans, et qui, par son exécution facile et hardie, fait prévoir déjà le talent de la jeune artiste.

On peut juger de la rapidité de ses progrès, par les trois portraits qu'elle a gravés un an plus tard, en 1710 : celui de Jean Snellinck, d'après Van Dyck ; de Jacques Thuret, son oncle, d'après Vivien, et celui de Snyders, d'après Van Dyck. Ces diverses pièces commencèrent sa réputation.

A partir de ce moment, Suzanne se fit, dans les arts, un nom qu'elle soutint dignement , jusqu'à ce qu'elle en vînt à prendre un rang distingué parmi les bons graveurs de son temps.

Elle épousa, le 7 février 1713, à l'âge de dix-huit ans et demi, Jean-Baptiste Le Moyne, sculpteur du Roi, de l'Académie royale. Elle est morte dans un âge peu avancé, puisque l'inventaire des biens de son père, François Silvestre, qui date de 1738, nomme NicolasCharles Silvestre et Marie-Renée Le Moyne, fille mineure de Suzanne Silvestre, comme seuls appelés à partager par moitié la succession du défunt. Suzanne n'existait donc plus à cette époque.

M. le baron de Silvestre, qui s'est occupé tout spécialement des oeuvres de ses ancêtres, ne connaît ni peinture, ni dessins de la main de notre artiste. Ce sont ses ouvrages gravés qui ont fait sa réputation. En voici la liste.

LISTE DES PIÈCES GRAVÉES PAR SUZANNE SILVESTRE.

  • 1° ALBERT (L'archiduc), gouverneur des Pays-Bas. — P. Rubens pinx., Suzanna Silvestre sculp. — 245/185.
  • 2° BAZAN (Don Alvar). — Ant. Van Dick pinx., Suzanne Silvestre sculp. — 378/256 (plus fort que nature)
  • 3° BERRAIN (Jean), dessinateur de la Chambre du Roi, peintre d'ornements — J. Vivien pinx., Suzanna Silvestre effigies sculp. an 1711, Cl. Dufios sculp. 1709. — 41/29.
  • 4° BOURGOGNE (Le Dauphin duc de). — Hyacinthus Rigaud pinx., Suzanna Silvestre le Moine sculp. — 420/334. — A Paris, chez Gontrot, sur le quay de la Mégisserie, à la Ville de Rome. — Ier état avec la dédicace au duc de Berry et avant l'ad. de Gontrot ; 2e celui décrit, et 3e avec l'ad. de Bligny, lancier du Roy, marchand d'Estampes, peintre doreur et vitrier, cour du Manège, aux thuilleries, et les mots suivants écrits dessous la dédicace, à gauche : Charles, duc de Bourgogne, père de Louis XV, ayeul de Louis XVI.
  • 5° CHARLES 1er, roi d'Angleterre. — Van Dick pinx., Suzanne Silvestre sculp.
  • 6° CORNELISSEN (Antoine). —Ant. Van Dick pinx., Suzanne Silvestre sculp., aetatis suae 16 an. 1709. — 287/248.
  • 7° DELPECH (Messire Jean), marquis de Mereville, conseiller au parlement. — N. de Largillière pinx., Suçanna Silvestre le Moine sculp. — 50/34.
  • 8° DYCK (Van). — Peint par lui-même et gravé par Suzanne Silvestre. — 233/185.
  • 9° FERDINAND, cardinal, Infant d'Espagne. — P. Rubens pinx., Suzanne Silvestre sculp.
  • 10° LA BERGÈRE JALOUSE (pastorale). — N. Laurent pinx., S. Silvestre sculp. — 353/270.
  • 11° LA DANSE (pastorale).— N. Lancret pinx,, Suçanna Silvestre sculp. — 315/274.
  • 12° LA MUSIQUE (pastorale).— N. Lancret pinx., S. Silvestre sculp. — 310/245.
  • 13° LE BERGER INCONSTANT (pastorale).— N. Lancret pinx., S. Silvestre sculp. — 360/266.
  • 14° LUMAGNE, banquier de Gênes. —Ant. Van Dyck eques pinxit, Suzanne Silvestre sculpsit. — 236/198.
  • 15° MALLERY ( Carolus ) , Calcographus Antverpiae. — Ant. Van Dick pinx., Suzanna Silvestre sculp. — 230/189.
  • 16° MONCADA (Franciscus de), marquis d'Aytone et comte d'Ossun. — D. A. Van Dick pinx , Suzanna Silvestre sculp. — 285/142.
  • 17° NOCRET (Jean), peintre du roi. — Johannes Nocret seipsum pinx., Suzanna Silvestre sculp. — 270/215.
  • 18° SMITH (John), graveur en manière noire. — A. Van Dick pinx., Suzanne Silvestre sculp.
  • 19° SNELLINCK (Joannes). — A. Van Dick pinx., Suçanna Silvestre sculp. — 363/262. (Tête plus forte que nature.)
  • 20° SNYDERS, peintre d'Anvers.— A. Van Dickpim., Suzanne Silvestre sculp., aetalis suoe 1710. — 280/185.
  • 21° TÊTE D'HOMME (personnage inconnu).
    — A. Van Dick pinx , Suzanne Silvestre sculp.
  • 22° TÊTE D'HOMME RIANT.— A. Van Dick pinx., Suzanne Silvestre sculp.
  • 23° THURET (Jacques), oncle de l'artiste.
    — Avimento Charissimo D. Jacobo Thuret gratitudinis et observantise pignus, laboris primitias, ejus efifigiem sere a se incisam dicat et consecrat Suzanna Silvestre, 1710, Vivien pinxit, — 250/190.

JACQUES-AUGUSTIN DE SILVESTRE. (1719-1809.)

Jacques-Augustin, fils de Nicolas- Charles et de Magdeleine Le Bas , naquit à Paris, aux galeries du Louvre, le 1er août 1719. Ayant reçu encore enfant les premières leçons de son père, il fit, sous cette habile direction, de tels progrès, que celui-ci le jugea capable de le remplacer, dans sa charge de maître à dessiner des pages de la petite écurie du roi, dès l'âge de quinze ans.

Son père obtint successivement, pour lui, la survivance de toutes ses charges. JacquesAugustin finit même par les remplir toutes du vivant de son père, dont la santé devenait, avec le temps , de plus en plus languissante.

Ayant perdu sa première femme, Anne-Marie Besnard, en 1755; la seconde, MarieLouise Haudigné , en 1760; étant toujours sans enfant, il épousa, le 7 février 1762 Anne-Françoise-Louise Férès, qui lui donna un fils, le 7 décembre de la même année.

Jacques-Augustin Silvestre reçut en 1775, de Louis XVI, des lettres de noblesse. Quelques années après, il fut nommé chevalier de l'ordre de Saint-Michel. Il n'a jamais fait partie, comme ses ancêtres, de l'Académie royale ; n'ayant guère peint que dans sa jeunesse, il n'a laissé dans ce genre rien de remarquable ; mais ses dessins lui ont assuré une réputation de maître habile.

Il a laissé un magnifique cabinet formé des oeuvres qu'il tenait de ses ancêtres et qu'il n'avait pas cessé, lui-même, d'augmenter pendant le cours de sa longue existence, surtout en dessins et estampes. Malheureusement, cette superbe collection a été, en grande partie, dispersée à sa mort.

Les artistes qui avaient reçu des logements au Louvre purent continuer à les occuper après la Révolution, jusqu'en 1805, époque à laquelle il fut décidé que les réparations et les divers travaux du Louvre, commencés en 1800, sous le Consulat, seraient continués.

Jacques-Augustin, alors âgé de quatre-vingt-six ans , vint habiter, avec sa famille, un appartement dans l'hôtel de la Rochefoucauld, démoli depuis, en 1825, pour faire place à la rue des Beaux-Arts ; c'est dans cet hôtel qu'il mourut, en 1809, à l'âge de quatrevingt-dix ans.

Il a été fait plusieurs portraits de notre artiste ; Aubry en fit un à l'huile, en 1770, qu'il a ensuite reproduit au pastel ; un autre fut peint par Regnault, vers 1800. Il existe aussi un petit portrait au physionotrace, que nous donnons ici.

AUGUSTIN-FRANÇOIS DE SILVESTRE (1762-1851).

Fils du précédent, né à Versailles , le 7 décembre 1762. Son père le dirigea, avec un soin tout particulier, dans la carrière des Beaux-Arts. A peine âgé de quatorze ans, il fut confié (1777) à J. Aubry, peintre du roi, ami de son père et son élève, lequel partait pour l'Italie.

Mais les belles espérances, dont s'était si longtemps bercé le père du jeune Augustin, ne devaient pas se réaliser. Il avait déjà obtenu en 1777, en faveur de son fils, la survivance de sa charge de maître à dessiner des Enfants de France ; deux causes fatales vinrent successivement les renverser sans retour. D'une part, la princesse de Guémenée insista tellement auprès du roi, en faveur de Blarenberg, qu'elle finit par l'emporter. D'autre part, l'espoir qu'aurait pu conserver le jeune Silvestre, de rentrer quelque jour dans ses droits, fut anéanti par la révolution.

A la nouvelle de la perte de son titre de maître à dessiner des Enfants de France, en survivance de son père, notre jeune artiste était revenu de Rome avec Aubry, en 1780, après trois années d'absence. Son grand-père maternel, François Férès, alors lecteur et bibliothécaire de Monsieur, frère du roi, obtint l'adjonction à cet emploi, et sa survivance, pour son petit-fils, qui garda ce titre jusqu'en 1791. Alors, tout en conservant le goût inné qu'il avait pour les beaux-arts et pour les collections des oeuvres qui s'y rattachent, il se livra avec ardeur à l'étude de la littérature et des sciences, surtout des sciences naturelles.

Il se maria avec Constance Carre, qui lui donna trois enfants, tous nés aux galeries du Louvre.

A la Restauration (1814), Louis XVIII le nomma son lecteur-bibliothécaire, et, en 1821, le fit membre de la Légion d'Honneur. Charles X, qui le maintint dans son emploi, lui conféra, en 1826, le titre héréditaire de baron , il mourut le 4 août 1851, à l'âge de quatre-vingt-neuf ans.

On connaît plusieurs portraits de A.-F. de Silvestre. Pauline Guérin en a fait un à l'huile, qui a été très remarqué à l'exposition de 1832. Jean Noël , peintre de marine, élève de Nicolas-Charles et de Jacques-Augustin Silvestre, en a fait deux autres au pastel qui le représentent : l'un enfant, et l'autre jeune homme ; il en existe un quatrième, vu de profil et gravé au physionotrace par Gratien , d'après un dessin de Fouquet; enfin, il est dans la collection des portraits des membres de l'Institut de France.

Augustin-François de Silvestre a conservé toute sa vie un tel amour pour les beauxarts ; il avait des connaissances si approfondies et un jugement si éclairé sur tout ce qui s'y rattache ; il a réuni, au cabinet qui lui venait en grande partie de ses pères, tant de matériaux nouveaux et importants en tableaux, dessins et estampes , que nous avons cru devoir clore par lui cette série d'artistes qui ont, sans interruption , porté honorablement le nom de Silvestre pendant plus de deux siècles.

Le Gérant, TH FABRÉ.

LISTE DES PIECES GRAVÉES PAR ET D'APRÈS ISRAËL SILVESTRE

Paris

1 — VUE GÉNÉRALE DE PARIS, prise des hauteurs de Chaillot. — Pièce en deux feuilles de la plus grande rareté.

Première feuille : les Tailleries, le Cours la Reine, les Champs-Elysées et les hauteurs de Montmartre. — Largeur 646, Hauteur 389.

Deuxième feuille : les Invalides, les clochers de Saint-Germain-des-Prês, de Notre-Dame, etc. La Seine sur le premier plan. — Largeur 643, Hauteur 389.

Israël Silvestre delineavit et sculp.

2 — PERSPECTIVE DE LA VILLE DE PARIS, veüe du PONT DES TUILERIES. Cette figure déscouvre en peu d'espace ce que Paris a de plus magnifique. d'Un costé la suite de plusieurs

plusieurs Hostels compose un Fauxbourg égal aux plus grandes Villes. De l'autre le superbe Edifice du Louvre fait voir, etc., etc. (Six lignes). — Même titre en latin, avec 24 lignes de renvois. — Au bas, les armes de France et de Navarre. — A Paris chez Israël, rue de l'Arbre-Sec, au logis de Monsr Le Mercier orfèvre de la Reyne, proche la Croix du Tiroir. — Lincler del., Silvestre incidit. 1650 — (H : 303 - L : 641). — 1er état, sous les armes, au lieu de : Silvestre incidit, on lit : Israël delineavit sculpsit 1650.

1. Voir la Ville de Paris en vers burlesques, par Berthod. — A Paris, chez là veufve Guillaume Loyson. 1653. — In-4°.

3 — PROFIL DE LA VILLE DE PARIS. — Ce titre se trouve au milieu de la planche, sur une banderole. Au bas, les vers suivants:

Est-ce Rome que je voy ?
Ou cette superbe ville,
Dont Ninus fut jadis Roy
Ou celle ou mourut Achille.

Est-ce du grand Constantin,
La grande, et nouvelle Rome ;
Que du couchant au matin, Lunivers craint et renomme.

Non c'este plus que je ne dis
Cest une Illustre Merveille,
C'est un monde c'est Paris,
Ville au jourdhy sans pareille

L'on verra dessous ses loix,
Quelque jour la terre et l'onde,
Ainsi que Rome autre fois,
Fut la Maistresse du monde.

1. Silvestre delin et fe. Cum privil. Régis. — (H : 141 - L : 320). — Jolie pièce. Rare.

4 — (VUE DE LA VILLE DE PARIS, en descendant la Seine, prise de la pointe de l'île Saint-Louis). — Le Pautre del., I. Silvestre sc. — (H : 137 - L : 246).

C'est une vue. A droite, Notre-Dame; à gauche, la porte Saint-Bernard et l'église des Bernardins. Sur le devant, se voit un cartouche resté blanc, formé de feuilles de chéne et soutenu par deux femmes assises (personnifiant la Peinture et la Sculpture), couronnées par un génie. Au bas : A Parts Israel chez Henriet, rue de l'Arbre Sec, etc.

5 — PORTRAIT D'ISRAEL. — Ce portrait, peint par Lebrun, gravé par G. Edelinck, a pour support une tablette renfermant une vue de Paris gravée par notre artiste. — 236 sur 66 au milieu. — Pl. à la Chalc.

Errata : La planche du portrait d'Israël Silvestre n'est pas à la Chalcographie, et il ne s'en trouve pas, que nous sachions, d'épreuve moderne dans le commerce.

6 — ARCHEVESCHÉ DE PARIS (Veuë de l'), et du PONT DE LA TOURNEL, prise de dessus le pont de l'Hostel Dieu. — Dessigné et gravé par Israël Silvestre. 1658. — (H : 115 - L : 198).

7 — 1. ARSENAL DE PARIS (Veüe de l'), et du MAIL. — Dessignée par I. Silvestre et gravé par N. Perelle A. P. D. R. A Paris chez Pierre Mariette, etc. — (H : 200 - L : 345).

Ces lettres sont l'abrégé de : « Avec privilège du Roy », ou de : « Cum privil. Régis ». Ces mots figurent généralement en toutes lettres sur les pièces.

8 — 2. LARCENAL (Veuë de) — Israël ex. — (H : 91 - L : 189). — Au bas, ces vers :

Dans ce grand arsenal, se forge le tonnerre,
Dont le bras de nos Roys escrase les Titans ;

Et comme la paix vient au sortir de la guerre, Tout proche aussi le Mail s'offre à vos passe-temps.

1er état avant le titre et avec le n° 4.

Les douze pièces de cette suite, bien reconnaissables aux quatre vers par deux qui sont au bas, se trouvent en quatre états différents que nous allons détailler une fois pour toutes. Le premier, comme il est dit plus haut; — le deuxième, les numéros sont effaces, mais le titre n'y est pas encore, et l'on trouve, sur plusieurs, l'adresse de Vander Bruggen ; le troisième est celui décrit, le titre se trouve au milieu des vers, en caractères romains ; — enfin, sur le quatrième, les vers sont effacés, les pièces portent de nouveaux numéros, les titres ont de légères variantes ; mais, malgré cela, cette suite est encore belle.

9 — 1. BASTILLE (Veuë de la) DE PARIS. — Israël ex. — (H : 91 - L : 190). Pièce numérotée 7.

Au bas, ces vers, par deux :

Pendant que le beau monde au long de ces murailles,
Faict valoir son crédit a la faveur du cours.

De pauvres malheureux resuent leurs funérailles,
Dans le triste séjour de ces obscures Tours.

1er état, avant le titre et avec le n° 7.

10 — 2. BASTILLE (Veuë du chasteau de la) a Paris. — Silvestre sculp. — Israel excud. — (H : 87 - L : 119).

11 — 3. BASTILLE (Chasteau de la) du costé de la rue sainct Antoine. — Israël ex. — (H : 100 - L : 171). — Rare.

12 — 4. BASTILLE DE PARIS (Le Chasteau de La), hors la porte Sainct Antoine. — Israel ex. — (H : 97 - L : 163).

13 — CHALLIOT (Veuë du chasteau de) proche de Paris. — Silvestre sculp. Israel excud. C. P. R. — (H : 139 - L : 244).

14 — CHASTELET DE PARIS (le Grand) — Israel ex. — (H : 98 - L : 164).

15 — 1. LOUVRE (Veüe du) et de la PORTE DE NESLE du costé du fauxbourg St Germain. — Dessignée par I. Silvestre et gravée par N. Perelle. A. P. D. R. — A Paris chez P. Mariette rue S. Jacques à l'Espérance. — (H : 200 - L : 345). Pièce numérotée 2.

16 — 2. LOUVRE (Veüe du) du costé des Tuilleries. — Dessinée par I. Silvestre et gravé par Perelle A. P. D. R. — Chez Pierre Mariette. — (H : 116 - L : 158). Pièce numérotée 2.

17 — 3. LOUVRE (Veuë du) par dedans le Bastiment neuf. — Israël ex. C. P. R. — (H : 99 - L : 170).

18 — 4. LOUVRE (Veue de la Galerie du) et du PONT DES TUILLERIES, comme il estoit en L'année 1657. — Israrl Silvestre fecit. C. P. P. R. — (H : 115 - L : 200).

19 — 5. LOUVRE (Veüe et Perspective de la Galerie du) dans laquelle sont les Portraits des Roys des Reynes et des plus illustres du Royaume Israel ex. 2e Etat, avec le n° 9. — (H : 123 - L : 240).

20 — 6. LOUVRE (Veue et perspective du dedans du) faict du regne de Louis XIII. — Israël excudit. — (H : 130 - L : 243). 2e Etat, avec le n° 8.

21 — 7. LOUVRE (Veüe et perspective de la partie du) où sont les apartemens du Roy et de la Reyne du costé du jardin. — Israel excud. — (H : 124 - L : 242). 2e Etat, avec le n° 10.

22 — 8. LOUVRE (Veue du) et de la GRANDE GALERIE du costé des Offices. — Israel ex. — (H : 130 - L : 238). 2e Etat, avec le n° 11.

23 — 9. LOUVRE (Elévation du grand vestibule du) qui montre le dehors et le dedans des appartemens (par une coupe transversale). Eschel de sept toize. — (H : 396 - L : 293).

24 — 10. LOUVRE ( les Galeries du ) — Israel ex. — (H : 102 - L : 167).

25 — 11. LOUVRE (Veuë et Perspective du palais Cardinal du costé du jardin, et en suitte celles du) ET DES TUILLERIES de divers costez, et des autres lieux les plus curieux des environs de Paris par Israel Silvestre. — A Paris, chez Israel Henriet, etc. A. P. D. R. — (H : 128 - L : 245).

26 — 12. LOVRE (Les rivières d'Oyse, et de Marne ayant marié leurs eaux avec celles de la Seyne viennent ici par leurs tours et détours rendre ensemble leurs hommages au Roy devant son), et après, etc., etc. (trois lignes). — Israël Silvestre delineavit et fecit. — A Paris chez Israël au logis de Monsieur Le Mercier, etc. — (H : 137 - L : 249). Voir les n°s 48, 50, 51, 64, 86, 138 et 183.

27 — 1. LUXEMBOURG (Plan du Palais de) Eschel de vingt toize. — (H : 397 - L : 295).

28 — 2. LUXEMBOURG A PARIS (Elévation de l'Entrée du palais de). — A Paris, chez Israël Silvestre, rue de l'Arbre-Sec, etc. 1661. — (H : 220 - L : 462).

29 — 3. LUXEMBOURG (Élévation de la fasse de l'Entrée en dedans la Cour du Palais de) — (H : 228 - L : 495).

30 — 4. LUXEMBOURG (Profil du dedans de la cour de) Eschel de dix toize. — (H : 225 - L : 600).

31 — 5. LUXEMBOURG (Élévation de) du costé du jardin. — (H : 225 - L : 490).

32 — 6. LUXEMBOURG (Veüe du Palais de) du costé du jardin. — Dessigné et gravé par Israël Silvestre 1658. — (H : 112 - L : 198).

33 — 7. LUXEMBOURG (Veûe du) — Israel ex. — (H : 119 - L : 179). Numérotée 11. — Au bas, les vers suivants :

Je suis d'une naissance autrefois souveraine,
Mais le temps mayant pris mes ornemens divers

J'en receus deternels des faveurs d'une Reine
Qui me faict admirer aux yeux de l'univers.

Ier état, avant le titre et avec le n° 11.

34 — 8. PALAIS D'ORLÉANS. — En haut, les armes d'Orléans, et au bas : Dédié à Son Altesse Royale, par son très humble et très obéissant serviteur, ISRAEL. —Veuë et perspective du PALAIS D'ORLÉANS, cy devant l'hostel de Luxembourg, et de plusieurs autres lieux de Paris, et, des environs. — Avec privilège du Roy. — A Paris, au logis de Monsieur le Mercier etc., en l'année 1649. — (H : 129 - L : 246).

35 — 9. PALAIS D'ORLÉANS (Veue et perspective du dedans du) —Israel ex. — (H : 125 - L : 240).

36 — 10. PALAIS D'ORLÉANS (Veue et Perspective du) et d'une partie du Petit Luxembourg du costé du jardin. — Israel ex. — (H : 130 - L : 246).

37 — 11. PALAIS D'ORLÉANS (Veuë et Perspective du parterre du) — Perelle sculp. d'ap. Silvestre. — (H : 126 - L : 244).

38 — 12. PALAIS D'ORLÉANS (Veûe et perspective du Luxembourg du costé du jardin, à présent appelle)— Israel excudit. — (H : 126 - L : 239).

39 — 13. PALAIS D'ORLÉANS (Veuë du) du costé du jardin. — Silvestre sculp., Israël excudit C. P. R. — (H : 136 - L : 243).

40 — 14. PALAIS D'ORLÉANS (Veuë du) du costé du jardin. — Silvestre sculp. Israel excudit. C. P. R. — (H : 131 - L : 240).

41 — 15. PALAIS D'ORLÉANS (Veue du) du costé des Chartreux. — Ce magnifique Palais fut basti par Marie de Médicis, conduit par monsieur de la Brosse, et passe pour un des plus majestueux, et des plus achevez édifices du monde. — Israël Silvestre delin. et fe. Israel ex. C. P. R. — (H : 138 - L : 249).

42 — 16. PALAIS D'ORLÉANS (Veuë du jardin du) et du petit LUXEMBOURG. — Israel Silvestre delin. et sculp. —Israel Henriet ex. C. P. R. — (H : 99 - L : 165).

43 — 1. PALAIS CARDINAL (Veuë du fort Royal fait en l'an 1650 dans le jardin du) pour le divertissement du Roy. — Israel ex. Dans le corps de la pièce se lit : Israel Silvestre delineavit et sculpcit parisiis anno 1651. — (H : 132 - L : 250). (Voir n° 25.)

44 — 2. PALAIS ROYAL (Veue de la gallerie du) à Paris — Dessinée et gravée par I. Silvestre. A. P. D. R. — Chez P. Mariette. — (H : 135 - L : 261). — 2e état avec Langlois.

45 — PORCHERONS (Veuë des) proche Paris — Silvestre sculp. Israel excud. — (H : 69 - L : 116). — Rare 1.

1 Les Porcherons, ancien hameau à 500 mètres N. O. de l'ancien Paris et fort à la mode pendant le XVIIIe siècle. Le territoire des Porcherons s'étendait de l'extrémité du faubourg Montmartre

aux abords de la Ville-l'Evêque. La rue des Porcherons ou de Saint-Lazare s'étendait entre les deux points marqués aujourd'hui par l'église Notre-Dame de Lorette et la gare Saint-Lazare. Le hameau proprement dit était situé vers le coin des rues Saint-Lazare et de Clichy ; où s'élève aujourd'hui l'église de la Trinité. Ce hameau devint un lieu de plaisir, où abondaient les guinguettes et où affluaient, le dimanche, les plus

Honnêtes gens de tous métiers,
Cordonniers, tailleurs, perruquiers,
Harangères et blanchisseuses,
Servantes, frotteurs et laquais,
Mignons du port et portefaix,
Par-ci-par là, soldats aux gardes
Et leurs commères les poissardes,
Qui, n'ayant crainte du démon,
Vous plantent là tous le sermon,
Pour galoper à la guinguette.
A gogo, boire et riboter,
Farauder, rire et gigoter.

Mais bientôt ce ne furent plus seulement des « poissardes », des « soldats aux gardes », ni des « narengères », qui fréquentèrent uniquement les Porcherons. La bonne société, voire même les dames de la meilleure, ne craignirent point, disons mieux, trouvèrent piquant de s'aventurer au milieu des guinguettes, incognito, il est vrai. La vertueuse Mme de Genlis consacre une page de ses Mémoires au récit d'une équipée de ce genre. Elle s'était rendue aux Porcherons en compagnie de plusieurs dames, déguisées comme elle en grisettes, et eut toutes les peines du monde à échapper aux

entreprises du coureur de M. de Brancas, qui s'était épris d'elle un peu trop ardemment ; c'est elle qui nous le raconte. La promenade aux Porcherons était presque un voyage ; la foule traversait le boulevard, longeait la rue de l'Hôtel-Dieu (aujourd'hui Chaussée d'Antin), à l'extrémité de laquelle se trouvait une ferme qui appartenait à cet hospice, puis elle s'engageait, à droite et à gauche, dans la rue Saint-Lazare passant entre l'ancien moulin en forme de tour qui appartenait aux dames religieuses de Montmartre, et le château du Coq ou des Porcherons. C'est le point de vue représenté par Silvestre.

Cet ancien château, fortifié de tourelles , et restauré au XVIe sècle, n'a entièrement disparu que dans ces dernières années ; la Cité ou Avenue du Coq en a conservé le nom et en marque l'emplacement.

Des vestiges notables du château des Porcherons ont subsisté jusqu'au grand massacre de M. Haussmann. En allant au collège, vers 1845, je passais chaque jour devant les restes d'un charmant portique de la Renaissance sur lequel on lisait encore la date de 1520 ou 1530. Il n'était pas du tout dans la rue du Coq ou de Clichy ; mais cette rue ou plutôt ce chemin de Clichy, qui y touchait en aboutissant à Paris, en avait pris le nom.

La vogue des Porcherons s'éteignit avec la franchise de leurs cabarets, quand la nouvelle enceinte des fermiers généraux vint enfermer dans Paris tout ce faubourg désormais soumis aux droits d'octroi. Et voilà seulement pourquoi l'on put dire :

Le mur murant Paris rend Paris murmurant.

( Note de M. Jules COUSIN.)

46 — 1. TEMPLE (Veüe de la maison et jardin de Mont le grand prieur du) — Dessigné et gravé par Israel Silvestre. — (H : 111 - L : 196).

47 — 2. TEMPLE (Veuë du jardin de Monsieur le Grand Prieur du) — Israël Silvestre delin. et sculp. Israël Henriet ex. C. P. R. — (H : 109 - L : 168).

Voir les nos 109 et 110.

48 — 1. TOUR DE NESLE (Veuë de la) et du LOUVRE. — Israel ex. — (H : 101 - L : 168).

49 — 2. TOUR DE NESLE (Veües et perspective de la) et de L'HOSTEL DE NEVERS. — Israel ex. C. P. R. — (H : 118 - L : 252). Numérotée 4.

50 — 3. TOUR DE NELLE (Veuë de la) et de LA GALLERIE DU LOUVRE. — Israel Silvestre sculp. — (H : 99 - L : 152). Ier état avant le n° 2, à droite.

51 — TOUR NEUFVE (Veue de la) de l'hostel du Grand Prévost et de GALLERIE DU LOUVRE. — Israël Silvestre fe. Israel excud. C. P. R. — (H : 87 - L : 177).

52 — 1. TUILLERIES (Les) — Plan dupretnier Estage au dessus du rez de chaussée. — Plan du premier Estage au réz de chaussée

Ces deux feuilles sont destinées à être réunies. Sous la seconde on lit : Israel Silvestre sculp. C. P. R. Chaque feuille a — (H : 370 - L : 495).

53 — 2. TUILLERIES (Veue et perspective du Palais des) du costé du jardin avec le plan du premier estage au rez de chaussée. — Dessigné et gravé par Israel Silvestre. A. P. D. R. 1668. — En deux feuilles; la première a — (H : 367 - L : 490); la deuxième, — (H : 367 - L : 496). — Chalc.

54 — 3 TUILLERIES (Veue et perspective du palais des) du costé de l'Entrée avec le plan du premier estage au-dessus du rez-dechaussée. — Dessigné et gravé par Israel Silvestre au gallerie du Louvre A. P. D. R. 1669. En deux feuilles ayant — (H : 367 - L : 498). Chalc.

55 — 4 TUILERIES (Plan du palais et du jardin des) par Israël Silvestre 1671. — Eschelle de cinquante toises. — (H : 525 - L : 375).

56 — 5. THUILLERIES (Plan du jardin du palais des) à droite, la même inscription en latin. — Isr. Silvestre del et sculps. 1671. — (H : 376 - L : 518). — Chalcographie.

57 — 6. THUILLERIES (Veüe du Palais et des Jardins des) A droite, la même inscription en latin. — Israel Silvestre, delineavit et f. 1670. — (H : 375 - L : 495)- — Chalcographie.

58 — 7. TUILLERIES (Veüe et perspective du Palais, et Jardins des) — Israel Silvestre, delineavit et S. 1670. C. P. R. — (H : 376 - L : 497).

59 — 8. TUILLERIES (Veuë du Palais, et Jardins des)—Israel Silvestre, delin et sculp.

- — (H : 385 - L : 515).

60 — 9. THUILLERIES (Veue des Jardins du Palais des), du costé du Cours de la Reyne. (la même inscr. en latin). — Israel Silvestre, delin. et sculp. 1673. — (H : 385 - L : 510). — Chalc.

61 — 10. TUILLERIES (Palais de la Reyne Catherine de Médicis, dit les) basty l'an 1564. et augmenté l'an 1600. par Henry quatre qui fit faire le jardin du dit Palais. — Israel ex. — (H : 128 - L : 246). 2e Etat, avec le n° 7.

62 — 11. TUILLERIES (Veuë du Dôme du Palais des) dans lequel est un grand Escalier rampant de figure ovale, estimé le plus beau de l'Europe. Israel ex. — (H : 133 - L : 250). 2e État, avec le n° 6.

63 — 12. TUILLERIES) Veuë et Perspective des) et de la GRANDE ESCURIE. — Israel ex. — (H : 131 - L : 248). 2e Etat, avec le n° 12.

64 — 13. TUILLERIES (Veue et Perspective du gros Pavillon des), et de la GRANDE GALLERIE DU LOUVRE. — Israel excud. — (H : 122 - L : 239).

C'est aussi une vue du Pont de bois nommé le PONT ROUGE. Le 2e Etat porte le n° 4.

65 — 14. TUILLERIES (Veue et Perspective du Jardin des) et de la PORTE DE LA CONFERENCE. — (Gabriel) Perelle sculpsit (d'après Silvestre). — 2e Etat, avec le n° 3. — (H : 125 - L : 241).

C'est surtout la vue de la maison de M. Renard, enclavée dans le jardin des Tuileries et qui fut détruite peu après.

66 — 15. TUILLERIES (Veuë du Jardin de Monsieur Renard aux) — Dessigné et gravé par Israel Silvestre 1658. — (H : 115 - L : 198).

67 — 16. THUILERIES (Veue et Perspective du Jardin et Pont des) — Israel excudit. — (H : 117 - L : 245). (gravée par G. Perelle).

68 — 1. COLLÈGE DES 4 NATIONS (Veuë et perspective du) — Israel Silvestre, delineavit et f. 1670. C P R. — (H : 575 - L : 495). — Chalc.

69 — 2. COLLÈGE DES QUATRE-NATIONS (Vue du) A PARIS. — Israel Silvestre sculp., Israel exc.

70 — 1. COURS (Veuë d'une partie du) et de la SAVONNERIE, où est la manufacture de ces beaux tapis, qui font la plus pretieuse partie des meubles de tous les grands Seigneurs de l'Europe, et qui sont reconnus sous le nom de la Savonnerie. —Israel Silvestre delin et fecit, Israel ex. C. P. R. — (H : 135 - L : 248).

71 — 2. COURS LA REYNE MÈRE (Vue et perspective du) — Israel excud C. P. R. (H : 120 - L : 254). — Pièce numérotée 2.

72 — 1. COURSES DE TESTES ET DE BAGUE FAITTES PAR LE ROY ET PAR LES PRINCES ET SEIGNEURS DE SA COUR EN L'ANNÉE 1662. — AEgid. Roussetet sculp. A Paris de l'imprimerie royale 1670. — Un vol. in-folio, avec préface de Perrault.

Ce titre représente une statue de Louis XIV, avec une vue de la place Royale dans le fond. — Rousselet sc., d'après Silvestre. — (H : 400 - L : 262).

Les planches suivantes seules sont de Silvestre :

73 — 2. MARCHE DES MARESCHAUX DE CAMP ET DES CINQ. QUADRILLES, depuis la grande place derrière l'hostel Vendosme, jusqu'à l'entrée de l'Amphiteatre. — (H : 187 - L : 560).

74 — 3. Une pl. au bas de laquelle il y a trente-sept renvois sur neuf colonnes, commençant par (n° 1) : Partie du Palais des Tuilleries, etc., et finissant par (n° 37) : deux aydes de camps. Au bas : desngné et gravé par Israël Silvestre. A. P.D. R. 1664. — (H : 185 - L : 560).

75 — 4. Une pl. avec dix-neuf renvois, de 38 à 56 inclusivement, sur six colonnes, commençant (n» 38) : Deux Trompettes de Mareschal de camp de la quadrille du Duc D'Anguien, etc., et finissant (n° 56) : vingt quatre Pages du Roy. — (H : 186 - L : 559).

76 — 5. Une pl. au bas de laquelle il y a neuf renvois, de 57 à 65, sur quatre colonnes, commençant (n° 57) : Deux Escuyers, etc., et finissant (n° 65) : les dix Chevaliers de la quadrille du Roy, etc. — (H : 183 - L : 559).

77 — 6. Une pl. au bas de laquelle il y a treize renvois, de 66 à 78, sur cinq colonnes, commençant (n° 66) : Vingt Pages des Chevaliers, etc., et finissant (n° 78) : les dix Chevaliers de Monsieur, etc. — (H : 185 - L : 581).

78 — 7. Une pl. avec treize renvois, de 79 à 91, sur cinq colonnes, commençant (n° 79) : Vingt Pages des Chevaliers, etc., et finissant (n° 91) : les dix Chevaliers de la quadrille du Prince de Condé, etc. — (H : 185 - L : 581).

79 — 8. Une pl. avec treize renvois, de 92 à 104, sur cinq colonnes, commençant (n° 92) : Vingt Pages des Chevaliers, etc., et finissant (n° 104) : les dix Chevaliers de la quadrille du Duc d'Anguien, etc. — (H : 186 - L : 559)

80 — 9. Une pl. avec treize renvois, de 105 à 118, sur cinq colonnes, commençant (n° 105) : Vingt Pages des Chevaliers, etc., et finissant (n° 118): les dix Chevaliers de la quadrille du Duc de Guize, etc. — (H : 181 - L : 555).

81 — 10. COMPARSE DES CINQ. QUADRILLES DANS L'AMPHITEATRE. — Dessigné et gravé par Israel Silvestre. A. P. D. R. — (H : 539 - L : 775). — Renvois de 1 à 41, sur six col.

82 — 11. COURSES DE TESTES ET DISPOSITIONS DES CINQ QUADRILLES DANS L'AMPHITEATRE. PREMIÈRE JOURNÉE. — Dessigné et gravé par Israel Silvestre. A. P. D. R. 1664. — Renvois de 1 à 42, sur six col. — (H : 535 - L : 760)

83 — 12. COURSE DE BAGUE ET DISPOSITION DES QUADRILLES DANS L'AMPHITEATRE. SECONDE JOURNÉE. — Dessigné et gravé par Israel Silvestre. A. P. D. R. — Renvois de 1 à 41. — (H : 536 - L : 762).

Les planches de cette suite sont à la Chalcographie. Il en existe une édition latine.

84 — 1. ABBAYE (Veuë de l') SAINCT GERMAIN DES PREZ LES PARIS — Israel ex. — (H : 99 - L : 170).

85 — 2. MAISON ABBATIALE DE SAINCTGERMAIN DES PREZ LES PARIS. — Israel ex. — (H : 99 - L : 171).

86 — 1. AUGUSTINS (Veuë du grand Couvent des), qui regarde l'Isle du Palais, et une partie du Chasteau du Louvre. — Israel Silvestre delin et fe. Israel excudit C. P. R. — (H : 133 - L : 248).

87 — 2. AUGUSTINS (Vue du couvent des). — Au bas, se lit le titre suivant : Rmo ac nobilissimo P. M. Philitppo Vicecomitj, Ordinis Eremitarum Sti Augustinj Priorj Generalj Meritissimo ; hunc Collegij Parisensis Prospectum dicat fr Augusti9 Lubin toti9 ejusd. ord. Chorographus — Israel Silvestre delineavit et fecit C. P. — (H : 94 - L : 160).

88 — 3. AUGUSTINS (Les Petits) du faulbourg Saint-Germain. Israel ex. — (H : 80 - L : 117). — 2e état, l'adresse de Mariette; 3e, celle de Van Merle.

89 — 4. AUGUSTINS (Veuë du quay des) et du PONT S- MICHEL. — Dessigné et gravé par Israel Silvestre 1658. — (H : 115 - L : 196). — Ntée 11.

90 — 1. CHAPELLE ET MAISON DE SORBONNE (Livre contenant les Veües et Perspectives de la) ; Ensemble de plusieurs autres belles Maisons basties en divers endroicts du Royaume. 1649. — Israel excudit. C. P. R. — (H : 132 - L : 245).

91 — 2. EGLISE DE SORBONNE (le grand Portail et) — Colege en l'Université de Paris, fondé l'an 1245 par Robert Sorbon homme fort scavant, enrichy par St Louis, et magnifiquement basti par le cardinal Duc de Riche-lieu l'an 1642. ou ses os reposent sous le grand Autel. Ce bastiment a esté conduit par M. Mercier architecte du Roy. — (H : 139 - L : 257).

— 2° état avec l'adresse de Mariette en dedans de la gravure.

92 — 3. CHAPELLE ET MAISON DE SORBONNE (Veue et perspective de la) OEuvre singulier, et l'un de ceux que le grand Cardinal Duc de Richelieu a faict bastir par Monsieur le Mercier Architecte du Roy. — A Paris chez Israel rue de l'Arbre Sec, etc. A. P. D. R. — (H : 132 - L : 244).

93 — 4. CHAPELLE ET MAISON DE SORBONNE (Veüe et Perspective de la) du costé de la court Faict par Monsieur Le Mercier, Architecte du Roy. — Israel ex. — (H : 130 - L : 245).

94 — EGLISE D'AUTEUIL (Veuë de l') a une lieuë de Paris. — Israel Silvestre delin. et fe. — Israel ex. C P. R. — (H : 69 - L : 137).

95 — EGLISE DE LA MERCY devant l'Hostel de Guise (Rue du Chaume) — (H : 90 - L : 113). — 2° état, avec l'adresse de Mariette; 3e, celle de Van Merle.

96 — EGLISE DE L'HOSPITAL DE SAINCT LOUIS (Veuë de l') basti hors la porte du temple par Henry quatriesme pour la commodité et le soulagement de ceux qui sont attaquez de la maladie. — Israel Silvestre delin. et fe. Israel excud. C P. R. — (H : 129 - L : 247).

97 — 1. EGLISE DE NOSTRE DAME (Perspective del') veuë de la place de la greve. — Israel Silvestre delin. et fe. Israel ex. C. P.

R. — (H : 130 - L : 245).

98 — 2. EGLISE NOTRE DAME (Perspective de l'), veue du quai de la Tournelle. — Israel Silvestre delin. et fe. Israel excud. C. P. R. — (H : 132 - L : 250). —Voir nos 150, 157, 158, 176.

99 — EGLISE DE SAINT VICTOR (Veuë de l') fondée par Louis le Gros Empereur et Roy de France. — Israel Silvestre fecit — Israel ex. C. P. R. — (H : 132 - L : 250).

100 — EGLISE DES BERNARDINS (Veuë de l') a Paris. — Israel Silvestre fe. C. P. R - — (H : 115 - L : 198).

101 — 1. EGLISE DES BONS HOMMES (Veuë de l') près de Paris. — Israel Silvestre delin. et fe. — Israel ex. C. P. R. — (H : 68 - L : 138).

102 — 2. LE COIN DES BONS HOMMES proche de Paris. — Mariette ex. — 2° état, N. Langlois ex. — (H : 85 - L : 136).

103 — 3. VEUE DES BONS HOMMES. — Israel ex. — (H : 94 - L : 188). — Au bas, ces vers :

Que devons nous penser, de l'abbregé du monde,
Croirons nous qu'a Paris regne l'impieté ?

Si le zele du ciel, aux bons hommes, luy fonde
Pour son premier fauxbourg, un lieu de saincteté.

1er état avant le titre et avec le n° 9.

104 — ÉGLISE DES CARMELITES DU FAUBOURG SAINT JACQUES (Veuë de l') — Israel Silvestre delin. et sculp. — Israel ex. C. P. R. — (H : 92 - L : 115).

105 — EGLISE DES CARMES DESCHAUSSEZ (Veuë d'une partie de l') et de la GRANDE GALLERIE DU LOUVRE. — Israel Silvestre fecit Israel ex. C. P. R. — (H : 122 - L : 252).

106 — EGLISE DES FILLES DU MONT CALVAIRE (Veue de I') au Marais du Temple. — (H : 90 - L : 113). 2e état, l'ad. de Mariette ; 3° celle de V. Merle

107 — EGLISE DES FILLES Ste MARiE (Veuë de l') Rue St Antoine (et de I'HÔTEL DE MAYENNE, sur le devant à droite). — (H : 90 - L : 113).

2e état, chez Mariette, rue St-Jacques, etc.

3e état, l'ad. de Van Merlen et le n° 11.

108 — EGLISE DES QUINZE VINTS. Israel excud. — (H : 82 - L : 116). — 2e état, ad. de Mariette; 3e, celle de Van Merle.

109 — 1. EGLISE DU TEMPLE (Veuë de l') a Paris. — 1. Silvestre delin. et sculp. — Israel ex. C. P. R. — (H : 90 - L : 115).

110 — 2. EGLISE (Veües et Perspective de l') et de la COUR DU TEMPLE. — Israel excudit. C. P. R. — (H : 120 - L : 250).

111 — EGLISE ET CIMETIÈRE DES SAINCTS INNOCENS (Veuë de l') a Paris. — Israel Silvestre delin, et sculp. Israel Henriet ex. C. P. R. — (H : 130 - L : 219).

112 — EGLISE NOVICIAL DES JESUITES DU FAULBOURG S. GERMAIN (l') — Israel ex. — (H : 84 - L : 114). — 2e état avec l'adresse de Mariette; 3e état. Van Merlen excudit.

113 — EGLISE SAINT DENIS DE LA CHASTRE (Veuë de l') — Israel Silvestre delin, et sculp. Israel ex. C P. R. — (H : 86 - L : 120).

114 — EGLISE SAINTE ELISABETH (Veuë de l') prés le Temple a Paris. — Silvestre sculp. Israel excud. — (H : 90 - L : 116). — 2e état, avec l'adresse de Mariette et le n° 89, à droite.

115 — EGLISE SAINCT LAURENS (Veue de l') au faubourg de Paris. — Israel excud. — C. P. R. — (H : 75 - L : 125).

Le catalogue Faucheux, Paris 1857, indigue plusieurs numéros de 1er état, avant l'inscription. Nous n'avons pas cru devoir suivre cet exemple, attendu que, du temps de Silvestre , les avant lettres n'étaient tirés que pour l'artiste, afin de juger de l'état de la planche. Il est probable qu'il en a été de même pour toutes les planches; par conséquent, les avant lettres sont une rareté, mais ne peuvent constituer un état. Il en est de même pour les planches usées portant le nom de Daumont; ces planches, tout au plus bonnes pour des vues d'optique, ce à quoi elles étaient destinées, sont indignes d'entrer dans la collection d'un amateur.

116 — EGLISE SAINCT MARTIN DES CHAMPS (Veües et Perspective de l') — Israel excud. C. P. R. Pièce numérotée 5. — (H : 120 - L : 255).

117 — EGLISE DES JÉSUITES (St PAUL St Louis) rue St Antoine. — Rare. — (H : 135 - L : 107).

118 — EGLISE SAINT SAUVEUR (Veuë de l'), rue Saint Denis. — Israel Silvestre delin et culp. — Israel ex. C. P. P. — (H : 91 - L : 113).

119 — EGLIS ROYAL, COLLEGIAL ET PAROISSIALE DE SAINT GERMAIN DE LAUXEROIS A PARIS. — 1. Silvestre delin. et sculp. Israel ex. C. P. R. — (H : 90 - L : 116).

120 — FEUILLANS (Les). — Israel excudit. — (H : 82 - L : 117). —2e état avec l'adresse de l. Mariette, rue St-Jacques à la Victoire ; 3e état, l. Van Merlen excudit, et le n° 10 à gauche.

121 — FILLES DE LANNONCIATE (Les) est la première Eglise a main gauche en sortant de la Porte Saint Jacques. — Israel Silvestre delin. et sculp. — Israel ex. C. P. R. — (H : 92 - L : 114).

122 — MARTYRS DE MONT-MARTRE (Vue des) proche Paris. — Israel Silvestre delin. et sculp. — Israel ex. C. P. R — (H : 91 - L : 114).

123 — SAINCTE CHAPELLE (Veue de la), et de la CHAMBRE DES COMPTES DE PARIS. — Israel Silvestre delin. et sculp. Israel Henriet ex. C. P. R. — (H : 131 - L : 250).

124 — SAINT SULPICE. Israel ex. — (H : 77 - L : 117). — 1er état, avant l'adresse de l. Mariette; le 3e porte celle de Van Merlen.

125 — S GENOVEFA — S. Bourdon inv., Rousselet sculp. C P. R., Mariette excudit. — La vue de Paris qui se trouve dans le fond st d'Israel Silvestre. — (H : 295 - L : 215).

126 — VAL DE GRACE (Veue du Monastere oyal du) — Au bas, les vers suivants :

Une Reyne sans Exemple,
Dont le nom est immortel.
En Eslevant ce beau Temple
Se rend digne d'un Autel.
L'Art surpasse la Nature,
Dans ce Royal Bastiment
Et sa noble Architecture,
Donne de l'Estonnement.
Pour voir d'une grande Reyne,
L'Ouvrage Pompeux et beau,
Belles nimphes de la Seyne,
Eslevez vous sur vostre Eau.
Vos flots auprès du Rivage,
Dans leur Esclattant Miroir,
N'en feroyent pas mieux l'Image,
Que Silvestre la fait voir.

D. S. (de Scudéry).

Israel Silvestre delineavit et sculpsit C. P. R. 1661. — (H : 322 - L : 406).

127 — (FONTAINE SAINT VICTOR). Divers. Veues. de. Port. de. Mers, faict par Israel Silvestre. Anna Do 1648. Et en haut : Veue de la Ville de Gayette. — Au bas : A Paris chez Le Blond, ruë Sainct Denis à la Cloche. A. P. D. R. — (H : 138 - L : 138). Pièce ronde. — 2e état, avec l'adresse de Drevet, à l'Annonciation.

128 — 1. FONTAINE DES INNOCENTS (la). — Livre de diverses Perspectives et Paisages faits sur le naturel, mis en lumière par Israel 1650. A. P. D. R. — Cette vue représente, à droite, la fontaine comme elle était rue Saint-Denis, et à gauche, comme elle était rue aux Fers. — (H : 138 - L : 250). — 2e état, /650 remplacé par 1651.

129 — 2. FONTAINE SAINCT INNOCENT (Veue de la) a Paris. —Israel ex. C. P. R. — (H : 76 - L : 119).

130 — GALLERIE DAUPHINE DU PALAIS (Veëe de la Cour, et de la) à Paris. —Dessinée par l. Silvestre, et gravée par Perelle — A Paris chez Pierre Mariette, etc. A. P. D. R. Pièce numérotée l. — (H : 117 - L : 157).

131 — HOSTEL D'ANGOULESME (L') du costé du Jardin. - Israel ex. — (H : 98 - L : 172).

132 — 1. HOSTEL DE LIENCOURT (Veuë de l') a Paris (cette inscription se lit surune banderole surmontant les armes de Liencourt). Au bas : A Paris chez Israel Henriet, ruë de l'arbre sec, au logis, etc. — Silvestre sculp. Israel ex. C. P. R. — (H : 85 - L : 105).

133 — 2. HOSTEL DE LIENCOURT (Veuë de l') du costé du Jardin a Paris. — Silvestre sculp. Israel excud — (H : 84 - L : 108).

134 — HOSTEL DE Mr LE MARESCHAL DAUMONT (L'), du costé du Jardin a Paris. — Silvestre fecit — Israel ex. C. P. R. — (H : 96 - L : 162).

135 — HOSTEL DE Mr LE COMMANDEUR DE JARRE, un des remarquables édifices de l'Architecture Moderne (qui a été depuis l'hôtel Coislin, situé rue Richelieu). — Dessiné par l. Silvestre, et gravé par Perelle A. P. D. R. Chez Pierre Mariette . — 2e état, chez Langlois.

136 — HOSTEL DE MONSIEUR LE DUC DE LUYNES (L') a Paris. — Israel ex. — (H : 98 - L : 164).

137 — l. HOSTEL DE NEVERS (L') et L'ISLE DU PALAIS. — Israel ex. — (H : 98 - L : 164). Vr n° 49.

138 — 2. HOSTEL DE NEVERS (L'), et les GALERIES DU LOUVRE. —Israel ex. — (H : 96 - L : 164).

139 — RAMBOUILLET (Veuë de) proche la Porte Saint Antoine. — Israel Silvestre delin. et sculp. Israel ex. C. P. R. — (H : 92 - L : 114). Rare.

140 — HOSTEL DE S. PAUL (Veuë et Perspective de l') et de la fassade des R. P. Jésuites de la ruë S. Anthoine. —Israel ex. — (H : 126 - L : 238). —2e état, la pièce porte le n° 5. Voir n° 117.

141 — l. HOSTEL DE SOISSONS (Veuë de l') du costé du Jardin. — Israel Silvestre delin. et sculp. Israel excudit. C. P. R. — (H : 93 - L : 162).

142 — 2. HOSTEL DE SOISSONS (Veuë de l') bati par Catherine de Medicis, et conduit par Jean Bullant Architecte du Roy. — Israel Silvestre fecit Israel ex. C.P.R. — (H : 131 - L : 252).

143 — l. HOSTEL DE SULLY (Veuë de l') rue Saint Antoine a Paris. — Israel Silvestre fecit. C. P. R. — (H : 116 - L : 204).

144 — 2. HOSTEL DE SULLY (Veuë de l'Orengerie de) rue St Antoine a Paris. — Israel Silvestre fecit. C. P. R. — (H : 115 - L : 203)

145 — HOSTEL DE VANDOSME A PARIS 1652 (L') — Ce titre est dans une couronne de feuilles de chêne. — Diverses veuës faictes sur le naturel par Israel Silvestre. — A Paris chez Israel ruë de l'Arbre-Sec etc. — (H : 99 - L : 170). — 2e état avec l'adresse de Vander Bruggen, rue St-Jacques, au grand Magasin.

146 — l. HOSTEL DE VILLE DE PARIS (Veuë de l') anciennement l'Hostel de Charles Dauphin Regent en France fils du Roy Jean lors nommée la Maison des Pilliers commencée à bastir sous François premier l'an 1538 et achevée sous Henry IV l'an 1606. — Israel ex. — (H : 133 - L : 251).

147 — 2. HOSTEL DE VILLE DE PARIS (Veuë de l') et de la PLACE DE GRÈVE. — Israel Silvestre delineavit et fecit. Israel excudit C. P. R. — (H : 129 - L : 246).

148 — HOSTEL DIEU DE PARIS (Veuë de l'). —Israel Silvestre delin. et sculp. —Israel ex. C. P. R. — (H : 91 - L : 113). — Voir n° 179.

149 — LE COIGNEUX (Veuë de la Maison de Monsieur) President au Mortier au Parlement de Paris, seize au faubourg Sainct Germain. — Israel Silvestre fecit. Israel ex. C. P. R. — (H : 104 - L : 176).

150 — l. MAISON DE MONSIEUR DE BRETONVILLIER (Veüe de la) et de I'ISLE NOSTRE DAME. — dessigné et Gravé par Israel Silvestre, 1658. — (H : 117 - L : 198).

151 — 2. BRETONVILLIER(Veue de la maison de Monsieur de) dans l'isle Notre-Came. — Israel Silvestre sculp. — (H : 102 - L : 155). — 1er état avant le n° 7.

152 — 3. BRETONVILLIERS (Veuë et perspective de la Maison appartenant à Madame de), du costé du Jardin dans l'isle Nostre Dame. — Dessigné et gravé par Israel Silvestre 1652 Israel ex. A. P. D. R. — (H : 136 - L : 256).

153 — MAISON DE MONSIEUR LE PREMIER PRESIDENT DU PARLEMENT DE PARIS. En tête on lit, sur une banderole : Diverses veues

faictes par Israel Silvestre 1652. Au bas : A Monseigneur le Comte de Viconne Conseiller du Roi en ses conseils, et premier gentilhomme de sa chambre. — A Paris chez Israel rue de l'Arbre Sec, etc. — (H : 103 - L : 167).

154 — MAISON DE MONT-LOUIS (Veüe de la), située à Menil-montant, aux environs de Paris. Presentée au Reverend Pere de la Chaise Confesseur du Roy. Par Son tres humble serviteur ISRAEL SILVESTRE. — Dessinée au naturel par Isrs Silvestre. — (H : 382 - L : 508).

155 — MAISON DU FAUTBOURG SAINCT GERMAIN (Veuë d'une) — Israel excud — C. P. R. - — (H : 73 - L : 123).

156 — MAISON DU FAUTBOURG St VICTOR (Veue d'une) — Silvestre sculp. Israel excud. — (H : 72 - L : 123).

Malgré toutes nos recherches dans les bibliothèques de la ville et les collections particulières, nous n'avons pu rencontrer cette pièce, qui est citée dans le catalogue Faucheux, page 111, comme existant en deux états différents , avant et avec l'inscription.

157 — ISLE LOUVIERS (Veuë de l'), et d'une partie de l'lSLE NOSTRE DAM E —Israel Silvestre delin. et fe. Israel ex. C. P. R. — (H : 141 - L : 250).

158 — l. ISLE NOTRE DAME (Veuë de l') — Israel Silvestre delin. et fe. — Israel excudit. C. P. R. — (H : 68 - L : 139). — 2e état, adresse de Van der Bruggen; 3e, avec le n° 5.

159 — 2. ISLE NOTRE DAME (l') — Israel ex. — (H : 91 - L : 189). — Au bas, ces vers :

Loin du funeste sort, de la fameuse ville, Dont l'amour en dix ans, rasa les fondemens ;

Ceste Isle en moins de temps, cesse d'estre jnutile, Et fait voir le beau plan de cent grands bastiments. état, avant le titre et avec le n° 5.

160 — ISLE SAINT-LOUIS (vue de Paris prise à la pointe de l'). — Titre anonyme, ayant dans le haut une couronne de feuilles de chêne, soutenue par deux femmes assises et couronnées par un génie. — A Paris, chez Israel Henriet, etc. — (H : 137 - L : 246).

161 — l. JARDIN DES SIMPLES AU FAUTBOURG

FAUTBOURG VICTOR (Veuë du) — Israel Silvestre delin. et sculp. Israel Henriet ex. C. P. R. — (H : 96 - L : 168).

162 — 2. JARDIN DU ROY AU FAULBOURG S. VICTOR A PARIS (Veuë du) — Silvestre delin. et sculp. — Israel excud. — (H : 71 - L : 118).

163 — MAIL (Veüe du) et de la CAMPAGNE CIRCONVOISINE. — Dessignée par l. Silvestre, et gravée par N Perelle A. P. D. R. A Paris chez P Mariette, rue S. Jacques a l'Espérance. — Pièce numérotée 4. — (H : 205 - L : 345).

164 — l. DÉCORATION ET MACHINES APRESTÉES AUX NOPCES DE TÉTIS, BALLET ROYAL; Représenté en la salle du petit Bourbon par Jacques Torelli inventeur, Dédiées à l'Eminentissime Prince Cardinal Mazarin. — A gauche, même texte en italien. — (H : 332 - L : 235). — Au bas, à droite, dans l'estampe : A Paris 1654; à gauche, même chose en italien. — Au fond, une vue du Pont-Neuf; sur l'eau se lit ; Silvestre delineavit et sculpci.

165 — 2. Une estampe, à droite et à gauche de laquelle deux fleuves sont couchés, avec des Nymphes à leurs pieds, qui leur offrent des présents. Au milieu, sur une montagne, Apollon et les Muses, surmontés des armes de France. — F. Francart del. l. Torelli in. l. Silvestre F. — (H : 230 - L : 300).

166 — 3. A gauche, un Centaure, et au milieu, six personnages dansant. —F. Francar del. l. Torelli in. Silvestre f. — (H : 228 - L : 304).

167 — 4. (Scène 3e). Au fond, un temple; au milieu, dix personnages tenant des massues, et à droite, Prométhée sur son rocher. — F. Francar del. l. Torelli in. l. Silvestre F. — (H : 228 - L : 300).

168 — 5. (Scène 4e). Dans le fond, Neptune sur un char traîné par des chevaux marins, et à droite, Tétis sur une conque. — F. Francar del. l. Torelli in. l. Silvestre F. — (H : 235 - L : 305).

169 — 6. (Scène 4e). A gauche, Junon sur son char traîné par des paons ; sur le devant. sept personnages. A droite, une femme sur des nuages, et en haut, Jupiter lançant la foudre. F. Francart del , l. Torelli in., l. Silvestre F. — (H : 226 - L : 303).

170 — 7. (Scène 5e). Sur le devant, Hercule avec quatre personnages de chaque côté ; à droite, Pluton et Neptune. — F. Francarl del., l. Torelli in., l. Silvestre F. — (H : 228 - L : 308).

171 — 8. (Scène 6e). Huit combattants, par deux, tenant leur épée de la main gauche ; de chaque côté, des personnages assis. — Francar del. Torelli in. Silvestre fecit. 1654. — (H : 230 - L : 303).

172 — 9. (Scène 7e). Un palais avec colonnades. A droite, sept personnages; à gauche. un dernier, le bras étendu. — F. Francart del., l. Torelli'm., l. Silvestre F. — (H : 233 - L : 302).

173 — 10. Une colonnade entourée de statues. A droite et à gauche, des personnages dansant. — F. Francar del. l. Torelli in. l. Silvestre F. — (H : 228 - L : 302).

174 — 11. Même monument que celui du n° 9. Les personnages différent. Ainsi, sur celui-ci, se voit un centaure causant avec un personnage casqué et empanaché. —F. Francart del. l. Torelli in. l. Silvestre f. — (H : 228 - L : 303). — Suite rare.

175 — PASSY (Veuë du vilage de) proche de Paris. — Israel Silvestre deline. et fe. — Israel ex. C. P. R. — (H : 69 - L : 139).

176 — PLACE DE GRÈVE (Veue de la) et de l'EGLISE NOSTRE DAME. — Israel ex. — (H : 100 - L : 163).

177 — l. PLACE ROYALE (La) Cette inscription entoure les armes de France, qui se trouvent en haut, au milieu de l'estampe, et au bas : Livre de diverses Veuës, Perspectives, et Paysages faicts sur le naturel. Dédiez au Roy, par Israel A.P de Sa Majesté. — A Paris chez Israel Henriet, etc. 1651. — (H : 133 - L : 253).

178 — 2. PLACE ROYALE. —Pièce anonyme dite aux Cornes d'abondance. — (H : 107 - L : 218). — Très rare. Nous la reproduisons. — (Voir Courses de Bagues, n° 72.)

179 — PONT DE LHOSTEL DIEU (Veuë du). Israel ex. — Numérotée 70 — (H : 91 - L : 188). Au bas, ces vers :

Dun costé, vous voyez l'Edifice admirable
Ou la mère de Dieu, reçoit nostre oraison ;

Plus loin vous descouvrez, l'Hopital charitable,
Ou les membres de Dieu, cherchent leur guérison.

1er état, avant le titre et avec le n° 10.

180 — l. PONT-NEUF (Veüe du) et de l'ISLE DU PALAIS, du costé du Petit Bourbon. — Dessignée par l. Silvestre, et gravée par N. Perelle A. P. D. R. A Paris chez Pierre Mariette, etc. — (H : 200 - L : 345).

181 — 2. PONT-NEUF (Veuë du), à Paris. — Silvestre sculp. Israel excud. — (H : 69 - L : 116).

182 — 3. PONT NEUF (Veuë du) et de I'ISLE DU PALAIS a Paris. — Israel Silvestre sculp. et ex. — (H : 109 - L : 154). — 1er état, avant le n° 3, à la droite du bas.

183 — 4. PONT NEUF (Veuë et Perspective du) et de la GALLERIE DU LOUVRE. — Silvestre fecit. Israel ex. C. P. — (H : 79 - L : 149)

184 — 5. PONT NEUF (Veuë et perspective du) et du PONT AU CHANGE. — Silvestre fecit. Israel ex. C. P. — (H : 78 - L : 142). — Ces deux dernières vues sont rares.

185 — 6. LA STATUE DE HENRI IV. et de l'ISLE DU PALAIS (sur le Pont Neuf). — Israel ex. — (H : 99 - L : 163).

186 — PONT NOTRE DAME DE PARIS (Veue du Guay de Gesvres, et du) — Silvestre fe. — Israel excud. — (H : 97 - L : 169).

187 — PONT-ROYAL (Plan coupe et élévation d'un projet du) — (H : 300 - L : 373).

188 — PONT St LANDRY (Veuë du), estant veu du costé de la porte St Bernard a Paris — Israel Silvestre fecit. C. P. R. — (H : 116 - L : 200).

189 — PONT SAINCT MICHEL (Le) et la ruë NEUFVE SAINT LOUYS. — Israel excudit. — (H : 99 - L : 165).

190 — l. PORTE DE LA CONFÉRENCE (La). — Israel ex. — (H : 91 - L : 188). En bas, ces vers ;

Ceste Porte a receu le nom de conference,
Pourceque l'homme et l'art ont voulu conferer;

Pour faire un digne front au grand chef de la France,
Et laisser a Paris de quoy les admirer.

1er état, avant le titre et avec le n° 2.

191 — 2. PORTE DE LA CONFÉRENCE (Veüe de la) — Israel ex. — (H : 81 - L : 163). — 1er état, avant le titre et avec le n° 3. — Rare.

192 — 3. PORTE DE LA CONFÉRENCE (Autre vue de la)— Israel ex. — (H : 79 - L : 161). — 1er état, avant le titre et avec le n° 3. — Rare.

193 — PORTE DE NESLES. — Pièce sans autre inscription que : Israel F. — (H : 70 - L : 142). Très rare. (Voir page 161.)

Nous devons la communication de cette curieuse estampe, gravée probablement par Silvestre, tout à fait à ses débuts, à M. Destailleurs, qui a bien voulu nous confier aussi toutes les pièces rares reproduites dans ce catalogue, avec une obligeance dont nous ne saurions trop le remercier.

194 — 1. PORTE DE S. BERNARD (Veüe de la) et du PONT MARIE, à Paris. — Dessinée par l. Silvestre, et gravée par Perelle A. P. D. R. Chez Pierre Mariette. — (H : 116 - L : 158).

195 — 2. PORTE DE St. BERNARD (Veüe de la) a Paris. — Dessinée par l. Silvestre, et gravée fur Perelle. A. P. D. R. Chez Pierre Mariette. — (H : 115 - L : 156).

196 — 3. PORTE DE St. BERNARD. — Israel ex. — (H : 91 - L : 185). — Au bas, ces vers :

Lorsque d'un rude hyver, nous ressentons l'outrage ;
Et qu'au foyer le feu n'a de quoy se nourrir.

Ici l'on voit venir les forests a la nage ;
Et le port St Bernard nous peut seul secourir.

1er état, avant le titre et avec le n° 3.

197 — PORTE SAINCT DENIS (Veuë de la) de la ville de Paris par le dehors. — Israel Silvestre delinea. et fe. Israel ex. C. P. R. A Paris chez Israel, au logis de Monsieur le Mercier etc. — (H : 98 - L : 170).

198 — PORTE DE St HONORÉ. — Israel ex. — (H : 91 - L : 189). — Au bas, ces vers :

Venant a cette porte on a cet avantage. Qui ne se trouve pas aisement autre part ;

C'est d'y voir tout d'un coup, la ville et le village, Les traits de la nature, et les effets de l'art.

1er état, avant le titre et avec le n° 6.

199 — RELIQUAIRE DES DEVOTIONS ET GÉNÉALOGIES QUI SONT REPRÉSENTÉES DANS LES TROIS CHAPELLES QUE MESSIRE CHARLES, Marquis et Cornte de Rostaing a fait faire dans Paris, les 4 parties ou il y a des Dauphins, c'est ce qui est dans la Chapelle de Rostaing de St Bernard des Feüillans, rue Neufve S Honnore, les 4 autres parties ou sont des Lyons, c'est ce qui est dans la chapelle de Rostaing de S Germain l'Auxerrois, et les 21 autres parties ou sont des Aigles, c'est ce qui est dans la chapelle de Rostaing de St Pierre Celestin de l'arsenal qu'Henry Chesneau a fait graver par Israel Silvestre 1658. — (H : 355 - L : 245). — 1er état, avant l'inscription. — Pièce toujours rare.

200 — LES LIEUX LES PLUS REMARQUABLES DE PARIS ET DES ENVIRONS —: Faicts Par Israel Silvestre. — Dediez a Monseigneur Louis de Buade Seigneur de Frontenac, Comte de Palluau, vicomte de Lisle Savary, etc. — Israel ex. ; puis, en caractères très fins et tout à fait en bas, au milieu : A. P. D. R. — Le 1er Etat, avec le n° 1 à droite. — (H : 91 - L : 188). Au bas, ces vers ;

Puis qu'on peut mesurer l'objet à sa puissance
Ces Pièces (curieux) ne vous deplairont pas,

Ou d'un hardy crayon l'art vous met en presence
Tout ce que d'un loingtain, l'oeil peut tirer d'appas.

201 — l. ARCUEIL(Veuë d'); proche Paris. (C'est la vue d'une porte du village d'Arcueil). Silvestre sculp. Israel excud. — (H : 69 - L : 116).

202 — 2. DARCEUIL (Veue perspective Delaqueduc). Cette inscription se trouve sur une banderole, au-dessus des armes de France. En bas, les vers suivants ;

Ces fameux Aqueducs ou le peuple Romain
Employa son art et sa main,

Soit pendant son Empire, ou dans sa Republique,
N'avoyent rien de plus magnifique :

Et bien que tout le monde obeist a ses Loix,
Il n'a pas fait plus que nos Rois.

DE SCUDERY.

C. Goirand incidit (sur le dessin de Silvestre). A. P. D. R. — (H : 125 - L : 313).

203 — AUVERS (Veuë et perspective du Chateau d'). — Haec longâ serie domus est illustris Avorum : Quam Tu. Armande, illis clarior ipse, colis. — (H : 153 - L : 240). — Très rare.

204 — l. AURON (Veue et Perspective du Chasteau D') appartenant a Monsieur de Bretonvilliers, a trois lieues de Paris. — Israel Silvestre fe. — Israel ex. — (H : 99 - L : 172).

205 — 2. AVRON (Veuë et perspective du chasteau d') APPARTENANT A M DE BRETONVILLIERS , a trois lieues de Paris. — Israel Silvestre fe. Israel ex. — (H : 98 - L : 171). — En bas de cette pièce, il y a une couronne de feuilles de chêne, dont l'intérieur est resté blanc.

206 — l. BERNY (Veuë de), a deux lieuës de Paris, sur le chemin d'Orléans, appartenant à Monsieur le président de Believre, maison très-considérée tant pour ses ornemens que pour les beautez singulieres de ses canaux et fontaines, et la rareté des fruits qui croissent dans ses jardins. — Israel ex. — (H : 30 - L : 244).

207 — 2. VEUË ET PERSPECTIVE DE LA MAISON DE BERNY, du costé de lentrée. — Israel ex. — (H : 129 - L : 242).

208 — 1. BLOIS (Plan du chasteau de). lchonographia Arcis Regiae Blesensis. — Dorbay del. et sculps. 1677. Eschelle de 25 toises, en haut des renvois de A à G, en français et en latin sur 2 col. — (H : 41 - L : 305).

Cette pièce est d'un élève de Silvestre, mais elle se trouve dans tous les oeuvres complets.

209 — 2. BLOIS (Veuë du chasteau de). — Même inscription en latin. — Israel Silvestre sculpsit 1672. — Pièce en deux feuilles. la 1re 508, la 2e 510 sur 373. - 1er état avant l'année 1672. Chalc.

210 — BOULLONGNE (Veües et Perspective de l'Eglise Notre Dame de). — Israel excudit. C. P. R. — (H : 120 - L : 252).

211 — BRUNOY (Veüe et Perspective de la Maison seize a) du côté du Jardin, a quatre lieües de Paris, apartenante a Messire Jean Baptiste Brunet, seigneur de Chailly et autres lieux. Coner du Roy en ses Conls et garde du Tresor Royal. — Dessiné et gravé par Israel Silvestre A. P. D. R. 1691. — (H : 377 - L : 489).

212 — l. CHAMBOR (Veüe du Chasteau de), du costé de l'entrée. — A droite, la même inscription en latin. — Isr. Silvestre del. et sculps. 1678. — (H : 375 - L : 548).

213 — 2. CHAMBOR (Veüe du Chasteau de), du costé du parc. — Même inscription en latin. — Isr. Silvestre, del. et sculps. 1676. — En deux feuilles ayant chaque — (H : 378 - L : 518).

214 — CHANTELOU (Chateau de) proche Paris. — (H : 89 - L : 150). — Pièce anonyme très rare.

215 — CHANTELOUST (Veüe du chasteau de), entre Linas et Chastres, Appartenant a Mr le marquis de Maulevrier. — Dessiné par l. Silvestre, et gravée par Perelle. A. P. D. R. Chez Pierre Mariette. — (H : 152 - L : 226). — 2e état avec le nom de Langlois.

216 — CHANTEMESLE (Veuë et Perspective de la Maison de), lieu tres curieux pour les jardinages et Cascades d'Eaux, et du VILLAGE D'ESSONNE, a sept lieües de Paris sur le chemin de Fontainebleau. —Israel ex. — (H : 132 - L : 249).

217 — 1. CHANTILLY (Veuë du chasteau de), a dix lieues de Paris. — Silvestre sculp. Israel excud. C. P. R. — (H : 134 - L : 242).

218 — 2. CHANTILLY (Veuë du canal de), du costé du jeu de paulme, a dix lieuës de Paris. —Silvestre sculp. Israel excud. C P. R — (H : 135 - L : 242).Le Gérant, TH. FABRÉ.

219 — 3. CHANTILLY. Ce nom est au milieu, sur une banderole. A droite, une femme voilée. — (H : 73 - L : 71). (1)

(1) Nous comprenons comme environs de Paris, toutes les localités qui se trouvent dans un rayon de quarante kilomètres de cette ville.

220 — 4. CHANTILLY. Ce nom est en haut, sur une banderole. A gauche, un homme debout. — (H : 74 - L : 71). Ces 2 dernières vues sont rares.

221 — 1. CHARENTON (Veües et Perspective du Village et du Pont de). — Israel ex. C. P. R. — (H : 120 - L : 256).

222 — 2. CHARENTON (Veües et Perspective du Pont, et du Temple de). — Israel ex. C. P. R. — (H : 120 - L : 256).

223 — CHILLY (Veue et Perspective du chasteau de), appartenant à Madame la Mareschalle d'Effiat, a quatre lieues de Paris, sur le chemin d'Orléans. — (H : 121 - L : 238).

224 — CLICHY LA GARENNE (Veuë de l'Eglise de), a une lieuë de Paris. — Israël Silvestre fecit. Israel ex. C. P. R. — (H : 76 - L : 161). — 1er état avec le nom d'Elisabeth Cuvillier delin.; 2e, avec 1654 à la suite de Silvestre.

225 — CONFLANS (Veue et Perspective de la maison de) a une lieüe de Paris. — Dédiée a Monseigneur l'Illustrissime et Reverendissime François de Harlay, Archevéque de Paris, Duc et Pair de France, Commandeur des ordres du Roy, Proviseur de la maison de Sorbonne et Supérieur de celle de Navarre par son tres humble serviteur Israel Silvestre aux Galleries du Louvre A. P. D. R. — (H : 386 - L : 504).

226 — CORBEIL (Veüe du Pont, et du vieux Chasteau de). — Dessiné par /. Silvestre, et garvée par Perelle. A. P. D R. Chez Pierre Mariette. P. ntée 5. _ — (H : 114 - L : 156).

227 — 1. CROISSY (Veue du Village de), pris de St Germain en Laye apartenant à Mr Patrocle Escuyer ordinaire de la Reyne. — Israel Silvestre delin. et sculp. Israel Henriet ex. C. P. R. — (H : 130 - L : 227).

228 — 2. VEUË DE CROISSJ St. MARTIN St. LEONARD a quatre lieues de Paris, a Mr. de Patrocles Escuyer ordinaire de la Reine Mère du Roy 1655. — Israel Silvestre delin. et Sculp. Israel Henriet ex. C P. R — (H : 96 - L : 165). 2e état : après Paris, il y a un point au lieu d'une virgule, et la date a disparu.

229 — 1. ESCOUAN (Veuë et Perspective du chasteau d'), a cinq lieues de Paris, basty par les connestables de Montmorency. (Depuis il a appartenu à la maison de Condé). Israel ex. — (H : 133 - L : 253).

230 — 2. ESCOAN (Veuë et Perspective du Chasteau d') et d'une partie du BOURG. — Israel ex. — (H : 133 - L : 253).

231 — 1. VEÜE DE LA PAROISSE DE FONTAINEBLEAU. — (H : 97 - L : 127). Très rare. (Voir la gravure, page 178.)(Suite de dix pièces , titre compris).

232 — 2. DIVERS VEUËS DU CHASTEAU ET DES BASTIMENTS DE FONTAINE BELLEAU ; dessiné et gravé par Israel Silvestre. — Veuë du bastiment de la cour des Fontaines, et du Jardin de l'Estan. — Au bas : A Paris chez Israel, au logis de Monsieur le Mercier Orfevre de la Reyne, etc. — (H : 107 - L : 161).

233 — 3 VEUË DU JARDIN ET DE L'ORANGERIE DE LA REINE. Sur une draperie, on lit: Israel Henriet A. P. D. R. 1649. — (H : 112 - L : 161).

234 — 4. VEUË DU CHASTEAU DE FONTAINEBLEAU (en haut). — (H : 107 - L : 164).

235 — 5. AUTRE VEUË DU BASTIMENT DE LA COUR DU CHEVAL BLANC (en haut). — (H : 107 - L : 160).

236 — 6. VEUË DE LA COUR DES FONTAINES, et du jardin de l'estan — (H : 112 - L : 166).

237 — 7. VEUË DU BASTIMENT DE LA COUR DES FONTAINES et du Jardin de l'Estan (en haut). — (H : 106 - L : 160).

238 — 8. VEUË DE L'ESCALIER DU FER A CHEVAL. — (H : 112 - L : 164).

239 — 9. VEUË DU GRAND ESCALIER DU FER A CHEVAL et de la Cour du Cheval blanc, (en haut). — (H : 106 - L : 1551).

240 — 10. VEUË DU GRAND ESCALIER DES SFINGES (sphinx) et de la cour des Fontaines (en haut). — (H : 104 - L : 159).

241 — 11. VEUË DE LA GROTTE RUSTIQUE, et de la grande gallerie des Peintures (er. haut). — (H : 108 - L : 159).

242 — 12. DIVERS VEUËS, ET PERSPECTIVES DES FONTAINES ET JARDINS DE FONTAINE BEL EAU, ET AUTRES LIEUX. — Veuë de la

Source des fontaines de Fontaine - bel - eau. — (Gab.) Perelle sculp. Israel ex. C. P. R. — A Paris, chez Israel, rue de l'Arbre-Sec, au logis, etc. — (H : 132 - L : 254).

243 — 13. VEÜE DE LA COUR DES FONTAINES FONTAINES Fontaine-bel-Eau (et de la fontaine de Persée). — (G.) Perelle sculp. Israel ex. C. P. R. — (H : 130 - L : 254).

244 — 14. VEUE DE LA GRANDE CHAPELLE et de la Salle du bal de Fontaine-bel-eau. — (G.) Perelle sculp. Israel ex C. P. R. — (H : 132 - L : 253).

245 — 75. VEUE DU GRAND CANAL DE FONTAINE-BEL-EAU. — (G.) Perelle sculp., Israel ex. C. P. R. — (H : 133 - L : 255).

246 — 16. VEUË DU GRAND JARDIN et de la Fontaine du Tibre de Fontaine bel-eau. I. Silvestre sculp. Israel ex. C. P. R. — (H : 127 - L : 256).

247 — 17. VEUË DE LA COUR DES FONTAINES de Fontaines - beleaux. — Israel Silvestre delin. et sculp. Israel Henriet ex. C. P. R. — (H : 135 - L : 242).

248 — 18. VEUË DE LA COUR DES FONTEINES et du Jardin de l'Estang à FonteineBleau. — Dessiné par Silvestre, gravé par Perelle. A Paris, chez Pierre Mariette. — (H : 140 - L : 265). — 2° état, avec l'adresse de Langlois, la planche est élargie et porte 149.

249 — 19. VEUË DU JARDIN DE L'ESTANG à Fontaine-Bleau. — Dessinée par 1. Silvestre et gravée par Perelle. A. P. R. — Chez Pierre Mariette. 2° et., l'ad. de Langlois. — (H : 125 - L : 269).

250 — 20. VEUË DE L'ENTRÉE DE LA MAISON ROYALE de Fontaine-Bleau. — Dessiné par 1. Silvestre et gravé par Perelle. A P. D. R. Chez Pierre Mariette. — (H : 133 - L : 225). 2e état, avec l'adresse de N. Langlois. — 3e état, avec personnage sur le terrain du devant. Dans cet état, la pl. a — (H : 159 - L : 225).

251 — 21. VEUË ET PERSPECTIVE DES CASCADES et d'une partie du grand Canal de Fontaine-Bleau. — Dessiné par Silvestre, gravé par Perelle. — A Paris, chez N. Langlois, rue Saint-Jacques, a la Victoire. A P. D. R. — (H : 150 - L : 263).

252 — 22. DIVERSES VEUËS FAITES SUR LE NATUREL, et dédiées au Roy, par Israel Silvestre. — Veuë du chasteau de FontaineBelleau, du costé de l'estan. — A Paris A. P. D. R. Dessigné et gravé par Israel Silvestre 1658. — (H : 115 - L : 195).

253 — 23. VEUË ET PERSPECTIVE DU CHASTEAU DE FONTAINE-BELLEAU. — Israel Silvestre f. et ex. rue du Mail, proche la rue Montmartre. C. P. R. — Les deux feuilles — (H : 374 - L : 982).

254 — 24. VEUË ET PERSPECTIVE DU CHASTEAU DE FONTAINE-BELLEAU. — Israel Silvestre f. C. P. R. — (H : 380 - L : 503).

255 — 25. VEUË DU CHASTEAU DE FONTAINEBLEAU, du costé du Jardin. — Israel Silvestre delin. et sculpsit. — (H : 371 - L : 492).

Errata : les Nos 255 et 256 ne doivent former qu'un seul article ; Vue du chasteau de Fontainebleau, du costé du jardin. Pièce en deux feuilles ; la feuille de gauche ne portant que le texte latin, les mesures restant les mêmes.

256 — 26. PROSPECTUS REGIAE FONTISBELLAQUOI, quà hortes Spectat. (Pièce anonyme.) — (H : 371 - L : 489)

Errata : les Nos 255 et 256 ne doivent former qu'un seul article ; Vue du chasteau de Fontainebleau, du costé du jardin. Pièce en deux feuilles ; la feuille de gauche ne portant que le texte latin, les mesures restant les mêmes.

257 — 27. VEUË DU CHASTEAU DE FONTAINEBLEAU, du costé de l'Orangerie (à droite, ce titre en latin). — Isr. Silvestre del. et sculps. 1679. — (H : 370 - L : 500). (PI. à la Chalc.)

258 — 28. VEUË DU CHASTEAU DE FONTAINEBLEAU, du costé du grand canal (même titre en latin). — Isr. Silvestre del. et sculps. 1678. — (H : 372 - L : 499). (PI. à la Chalcographie).

259 — 29. VEUE DE LA COUR DU CHEVAL BLANC de fontaine Belleau. — A Paris, chez Israel Silvestre rue du Mail proche la rue Montmartre A. P. D. R. 1667. — (H : 372 - L : 494). — 2e état : Se vend à Paris; 3e état : 1677. (Pl. à la Chalcographie.)

260 — 30. VEUË DE LA COUR DES FONTAINES et du Jardin de l'Estan de Fontaine Beleau — Israel Silvestre delineavit et sculpsit C. P. R 1666. — (H : 377 - L : 500).

261 — 31. VEUE DE LA COUR DES FONTAINES de Fontaine Beleau. — Israël Silvestre delineavit et sculpsit. C. P. R. —

262 — 32. VEUE ET PERSPECTIVE DE LA GROTTE et d'une partie du Canal. — Israel Silveslre delineavit et sculpsit. C. P. R. — (H : 380 - L : 508).

263 — 33. VEUË DU PAVILLON DE L'HERMITAGE DE FRANCHAR, proche Fontainebleau. C. P. R. — (H : 103 - L : 153). Pièce anonyme et très rare. (Voir la reproduction, page 179.)

264 — 34 VEUË DE L'HERMITAGE DE LA MAGDELEINE proche Fontainebleau. C. P. R. — Pièce anonyme et très rare. — (H : 85 - L : 164).

265 — 1. FREMONT (Veüe et Perspective du Chasteau de) a quatre lieues de Paris sur le chemin de Fontainebleau. — Israel excudit. — (H : 124 - L : 242).

266 — 2. VEÜE ET PERSPECTIVE DE LA CASCADE DE FREMONT a quatre lieues de Paris, sur le chemin de Fontainebleau. — Israel excudit. — (H : 130 - L : 242).

267 — 3. PERSP. DU JARDIN DE FROMONT. (en haut), et au bas : Fromont est à cinq lieues de Paris sur le chemin de Fontenaibleau, son assiette est trés belle pour estre ornée de plusieurs costeaux qui forme un très-beau Paysage, la Rivière de Seine en est le principal ornement, se trouvant en paralele des allées du jardin qui est delicieux par les excellens fruits que produisent ses Espalliers, etc., etc. — Même inscription en latin. — (H : 343 - L : 427).

268 — 1. FRESNES (Veuë du Chasteau de) a huit lieues de Paris, basty par Messire François d'O Chevalier des Ordres du Roy, Gouverneur de Paris, Lieutenant General en la Province de Normandie, et surintendant des Finances, appartenant a présent a Monsieur Hennequin Conseiller au Parlement. — Israel ex. — (H : 127 - L : 243).

269 — 2. VEUË ET PERSPECTIVE DU CHASTEAU DE FRESNES du costé des Jardins. — Israel ex. — (H : 132 - L : 244).

270 — 1. GROS-BOIS (Veuë du Chasteau de) à six lieues de Paris — Silvestre fecit. Israel Henriet ex. C. P. R. — (H : 97 - L : 175). Rare.

271 — 2. GROS-BOIS (Veuë de l'entrée du Chasteau de), a six lieues de Paris — Silvestre sculp. Israel excud. C. P. R. — (H : 135 - L : 239).

272 — 3. GROS-BOIS (Veuë du Chasteau de), du costé du Jardin a six lieues de Paris. — Silvestre sculp. Israel excud. C. P. R. — (H : 138 - L : 243).

273 — 4. GROS-BOIS (Veuë d'une partie du Jardin de), à six lieues de Paris. — Israel Silvestre delin. et sculp. — Israel Henriet ex. C. P. R. - — (H : 97 - L : 171).

274 — JOYANVALLE (Veuë de l'Abbaye Royalle de), proche St Germain en Laye. — Israel Silvestre delin. et sculp. Israel ex. C. P. R. — (H : 91 - L : 114).

275 — LONCHAMPS (Veuë de l'Abbaye Royal des Religieuses de) a une lieuë de Paris. — Israel Silvestre delin. et sculp. — Israel Henriet ex. C. P. R. — (H : 95 - L : 170).

276 — 1. LUSIGNY EN BRIE (Veuë du Chasteau de), du costé du Jardin, a sept lieues de Paris. — Silvestre delin. et sculp. A Paris Chez Israel Henriet, etc. A. P. D. R. — (H : 133 - L : 247).

277 — 2. VEUË DU JARDIN DE LUSIGNY EN BRIE, a sept lieuës de Paris. — Israel Silvestre delin. et sculp. — Israël Henriet ex C. P. R. — (H : 96 - L : 166).

278 — 3. VEUË DE LA CASCADE DE LUSIGNY. — Israel Silvestre delin. et sculp. — Israel Henriet ex. C. P. R. — (H : 98 - L : 170).

279 — 4. VEUË DU CARRÉ D'EAU DE LISINI EN BRIE. — Israel Silvestre delin et ex. — Perelle sculp. — (H : 118 - L : 203).

280 — 1. MADRID (Veuë et Perspective du Chasteau de) basty par Francois premier a l'imitation de celuy de Madrid en Espagne. Ce Chateau, percé d'autant de fenestres qu'il y a de jours en l'an. — Israel excud. — (H : 132 - L : 243).

281 — 2. MADRID (Veuë et Fassade du Chasteau de), très-agreable en ses issues qui conduisent d'un costé dans le boys de Boulongne et de l'autre dans la plaine qui aboutit a la rivière de Seine Il est fort proche de l'Abbaye de Longchamp , basty par Sainct Louis. — Israel ex. — (H : 132 - L : 245).

282 — MAISON (Veuë et Perspective du Chasteau de) a quatre lieues de Paris, basty par Monsieur de Maison Président au Parlement, et surjntendant des finances. — Israel ex. — (H : 135 - L : 249).

283 — 1. MEUDON (Veue et Perspective du Chasteau de) appartenant a Messieurs de Guise a deux lieues de Paris. — Israel excudit. — (H : 133 - L : 250).

284 — 2. VEUE ET PERSPECTIVE DE LA GROTTE DU CHASTEAU DE MEUDON, appartenant a la Maison de Guise — Israel ex. — (H : 124 - L : 240).

285 — 3. VEUE ET PERSPECTIVE DE LA GROTTE DE MEUDON appartenant a Messieurs de Guise a deux lieues de Paris — Israel ex. — (H : 129 - L : 244).

286 — 4. LA GROTTE DE MEUDON (elle a été détruite). Israel ex. — (H : 89 - L : 185). Au bas. les vers suivants : La Grotte dont Meudon vante tant la structure, N'est pas un simple trou creusé dans un Rocher; C'est un petit palais, ou l'art de la Peinture, Estale abondamment ce quil a de plus cher. 1er état, avant le titre et avec le n° 8.

287 — 5 . VEUE DU CHASTEAU DE MEUDON du côté de l'entrée, appartenant à Monseigneur le marquis de Louvois et de Courtenvaux, Conseiller du Roy en tous ses Conseils, Ministre et Secrétaire d'Etat, Commandeur et Chancelier des ordres de sa Majesté, surIntendant et Ordonnateur general des Bâti mens Arts et Manufactures de France, etc. Fait par Israel Silvestre. A. P. D. R. — (H : 385 - L : 501).

288 — 6. VEUE DU CHASTEAU DE MEUDON du côté du Jardin, appartenant à Monseigneur Le Marquis de Louvois. — Dessiné et Gravé par Israel Silvestre. 1685. A. P. D. R. — (H : 381 - L : 500). — 2e état, avec la date de 1705.

289 — 7. VEUE DU CHATEAU DE MEUDON du côté du Village de Fleury. — Fait par Israel Silvestre 1688. A. P. D. R — (H : 387 - L : 565).

290 — 8. VEUE DE LA GROTTE DE MEUDON appartenant A Monseigneur le Marquis de Louvois et de Courtenvaux Conseiller du Roy en tous Ses Conseils. Ministre et Secrétaire d'Estat, Commandeur et Chancelier des ordres, de sa Majesté, Sur-Intendant et Ordonnateur general des Bâtimens Arts et Manufactures de France, etc. — Fait par Israel Silvestre A P. D. R. — (H : 379 - L : 500).

291 — 9. VEUE DU JARDIN ET PARC DU CHATEAU DE MEUDON, appartenant à Monseigneur le Marquis de Louvois. — Fait par Israël Silvestre. 1686. A. P. D. R. — (H : 385 - L : 505). — 2e état, avec la date de 1705.

292 — 10. VEUE DU PARTERRE DE LA GROTTE DU CHATEAU DE MEUDON appartenant à Monseigneur le Marquis de Louvois. — Fait par Israel Silvestre, 1685. A. P. D. R. — (H : 386 - L : 504). — 2e état, avec la date de 1705.

293 — MEULENT (Veue du fort de) sur la Rivière de Seyne. — Israel Silvestre fecit. Israel ex. C P. R. — (H : 103 - L : 177).

294 — 1. MONCEAUX (Plan relevé du Chasteau. Jardin , et Parc de). (Même titre en latin.) — Israel Silvestre sculp. 1673. — (H : 373 - L : 497). Pl. à la Chalcographie.

295 — 2. VEUE DU CHASTEAU DE MONCEAUX du costé de l'entrée. (Même titre en latin.) — Isr. Sylvestre del. et sculps. 1679. — (H : 377 - L : 502). PI. à la Chalcographie..

296 — 3. VEUE DU CHASTEAU DE MONCEAUX du costé du Parc (même titre en latin). — Isr. Silvestre del. et sculps 1680 — (H : 374 - L : 500). Pl. à la Chalcographie.

Au milieu, le château; à gauche, deux pavillons; sur le devant, un homme et une femme courant ; à droite, trois personnages, deux debout et un assis.

297 — 4. VEUE DU CHASTEAU DE MOUSEAU. — Silvestre delineavit. — (H : 144 - L : 260). Pièce rare, du cabinet des Estampes 1 .

298 — 5. VEUE DU CHASTEAU DE MONCEAUX du costé du Parc. — (H : 129 - L : 250).

Pièce rare de la collection Destailleurs. Malheureusement, elle est rognée au trait carré, ce qui empêche de donner l'inscription.

299 — 1. MONTMORI-NCY (Veuë de la Maison de Monsieur Le Brun Escuyer et premier Peintre du Roy. Située à). Face du côté du Jardin. — Fait par Israël Silvestre. A. P. D. R. — (H : 292 - L : 390).

300 — 2. AUTRE VEUË DE LA MAISON DE MONSIEUR LE BRUN à Montmorency. (Du coté de la grande pièce d'eau). — Fait par Israël Silvestre. A. P. D. R. — (H : 290 - L : 385).

301 — 3. VUE DES JARDINS DE LA MAISON DE MONSIEUR LE BRUN a Montmorency. — Israel Silvestre et Simoneau,— (H : 292 - L : 391).

Cette vue n'est connue qu'avant lettres. Elle représente un parterre; sur le devant, un jet d'eau; de chaque côte, une terrasse garnie de caisses et de statues, dont deux sphinx ailés ; auprès de celui de droite, un cavalier parlant à une dame, et au milieu, un autre cavalier saluant deux dames; à gauche, un homme et un chien courant.

302 — NOIZY LE SEC (Chasteau de) a 4 lieuës de Paris proche St. Germain en Laye Israel Silvestre delin. et sculp. — Israel ex. C. P. R. — (H : 92 - L : 113).

303 — NOSTRE DAME DES VERTUS proche de Paris (dans le village d'Aubervilliers). — Israel excud. — C. P. R. — (H : 74 - L : 124). 2e état : Chez Vander Bruggen, ruë S. Jacques au Grand Magasin.

304 — 1. Poissy (Profil de la Ville de). Ce titre sur une banderole au milieu de la planche ; au bas, les seize vers suivants :

Que l'art est industrieux
Dans les grands dessains qu'il tante ;
Et qu'en decevant les yeux,
L'ame se trouve contante.

Je connoy cette cité,
Et j'y voy les belles marques,
De l'Illustre piété,
Du plus sainct de nos Monarques.

Que ce pont rustique est beau,
Que le graveur eut d'adresse
D'an bastir un en leau
Malgré sa délicatesse.

Car ainsi qu'en un miroir,
Cette Image vagabonde,
Faict que nostre oeil en peut voir,
Lun en l'air et l'autre en l'onde.

I. Silvestre delin. et fecit. C. P. R. — (H : 145 - L : 320).

305 — 2. VEUE D'UNE EGLISE DE POISSY (en haut, sur la pièce); en bas, à droite, n° 3. — (H : 70 - L : 123). — 2e état, N. Langlois exc.

306 — 1. PONTOISE (Profil de la ville de). — Israel Silvestre, del. C. P. R. — (H : 283 - L : 566).

307 — 2. VEUE DE LA MAISON DU DOIENE DE PONTOISE (en haut). En bas, une longue inscription en latin ; plus dix-sept vers. — Israel Silvestre fecit. — (H : 161 - L : 205). — 2e état, l'inscription et les vers effacés et remplacés par une dédicace. M. l'abbé d'Arty Conseiller du Grand Conseil du Roy, Doyen de Pontoise. — Au milieu de la dédicace, les armes de de M. d'Arty.

308 — 3. VEUË DE L'EGLISE St ANDRÉ A PONTOISE. — (H : 78 - L : 70). Pièce anonyme. Rare.

309 — 1. RINCY (Veuë et Perspective de la face du Chasteau de) à trois lieues de Paris basty par Monsieur Bordier secretaire du Conseil, et Intendant des finances de France. — Israel excudit. — (H : 132 - L : 252).

310 — 2. VEUË ET PERSPECTIVE DE LA FACE ET COSTÉ DU PARTERRE du Chasteau de Rincy. — Israel excudit. — (H : 131 - L : 245).

311 — 3. VEUË ET PERSPECTIVE DU CHASTEAU DE RINCY, du costé des offices. — Israel ex. — (H : 132 - L : 245).

312 — 1. DEDIÉ A TRÈS HAUTE, TRÈS PUISSANTE, TRÈS ILLUSTRE ET TRÈS PIEUSE DAME Madame la Duchesse dAiguillon Pair de France , Comtesse d'Agenois et de Condomois Par son très humble serviteur Israel Silvestre. — Ce titre est sur un piédestal orné de guirlandes de fruits et de fleurs. En bas : A Paris, chez Israel Silveslre, rue de l'ArbreSec, proche la croix du Tiroir, au logis, etc., etc. A. P. D. R. 1661. — (H : 125 - L : 208). — 2e état, l'adresse de Van Merlen remplace celle de Silvestre, et la date a disparu.

313 — 2. VEUË DU CHASTEAU DE RUEL, du Costé du Jardin. — Israël Silvestre fecit. C P. R. — (H : 118 - L : 202).

314 — 3. VEUË D'UN GRAND ESCAILLIER qui est au bout de l'allée de la grande Cascade en dessendans pour aller a la Grotte de Rocaille. — Israel Silvestre delin. Perelle sculp. — (H : 111 - L : 205).

315 — 4. VEUE EN PERSPECTIVE DE LA GROTTE DE ROCAILLE DU JARDIN DE RUEL. — Israel Silvestre delin. Perelle sculp. — (H : 123 - L : 206) — 2e état, avec des oiseaux dans le ciel, au-dessus de la grotte.

316 — 5. VEUE DE LA VIEILLE GROTTE DE RUEL. — Israel Silvestre delin. Perelle sculp. — (H : 121 - L : 205).

317 — 6. VEUE DE LA GROTTE DU JARDIN DE RUEL, et d'une partie du Canal et Bassins. — Israel Silvestre delin. Perelle sculp. — (H : 123 - L : 205).

318 — 7. VEUË DU BOUT DU CANAL DE LA GROTTE DU JARDIN DE RUEL, et des Fontaines et Bassins. — Israel Silvestre delin. Perelle sculp. — (H : 125 - L : 209).

319 — 8. VEUË DE L'ESTANS au dessus de la Grotte de Ruel. — Israel Silvestre delin. Perelle sculp. — (H : 119 - L : 206).

320 — 9. VEUË DE L'ARCQUE DU JARDIN DE RUEL. ou est l'Orangerie. — Israël Silvestre delin. Perelle sculp. — (H : 124 - L : 209).

321 — 10. VEUE DU JE DEAU DU DRAGON au bout du Parterre du Chasteau. — Israel Silvestre delin. Perelle sculpsit. — (H : 121 - L : 205).

322 — 11. VEUË DU BOUT DE LA GRANDE ALLÉE DE LA GRANDE CASCADE DE RUEL , où se voit en perspective la grotte de Rocaille — Israel Silvestre delin. Perelle sculp. — (H : 124 - L : 208).

323 — 12. VEUË EN FASSE DE LA GRANDE CASCADE DU JARDIN DE RUEL. — Israel Silvestre delin. Perelle sculp. — (H : 122 - L : 208).

324 — 13. VEUË D'UNE AUTRE GRANDE FONTAINE EN GLACIS, et Rond d'eau a costé du Chasteau. — Israel Silveslre delin. Perelle sculp. — (H : 125 - L : 210).

325 — 14. VEUË DE COSTÉ DE L'EGLISE DE RUEL. — Israel ex. — (H : 88 - L : 110). — 2e état, adresse de Mariette ; 3e état, celle de Van Merlen.

326 — 15. L'ENTRÉE DE L'EGLISE DE RUEL. — Israel excud. — (H : 87 - L : 120). — Trois états comme le précédent numéro.

327 — 16. VEUË DE LA GROTTE DE RUEL. — Israel Silvestre delin. et sculp. — Israel Henriet ex. C. P. R. — A Paris chez Israel Henriet, ruë de l'Arbre Sec, etc. — (H : 98 - L : 168).

328 — 17. VEUË DE LA GROTTE ET CASCADE DE RUEL. — Israel ex. — (H : 131 - L : 252).

329 — 18. VEUË D'UNE GROTTE DE RUEL. — (H : 77 - L : 78). — Pièce anonyme. Rare.

330 — 19. VEUË DE LA CASCADE DE RUEL (la grande cascade). — Israel ex. A. P. D. R. — (H : 133 - L : 252).

331 — 20. VEUË DE L'ORANGERIE ET DE LA PERSPECTIVE (peinte) DE RUEL. — Israel ex. — (H : 133 - L : 249).

332 — 21. CHASTEAU DE RUEL (cette inscription sur une banderole). — (H : 85 - L : 149).

333 — 1. VEUË DE LA MAISON DE St CLOUD appartenant A Monsieur Frère unique du Roy, — Au bas : Dédié a Monsieur Frère unique du Roy — Par son très-humble et très obeissant serviteur Israel Silvestre. — Dessigné et gravé par Israel Silvestre. 1671. — Chez l'auteur aux Galleries du Louvre A. P. D. R. — Deux planches : la première, — (H : 379 - L : 501); la deuxième, — (H : 379 - L : 503). — 2e état, avec l'adresse du Sr Fagnani, rue des Prouveres. A. P. D. R.

334 — 2. VEUË DE LA MAISON DE St CLOU . — Israel Silvestre delin. C. P. R. — (H : 370 - L : 500).

335 — 3. VEUË DE LA MAISON DE SAINT CLOUD , apartenant a Monsieur le Duc d'Orleans. — Israel Silvestre delin. et sculp. — (H : 121 - L : 203). — 2e état avec l'adresse de Van Merlen ; 3e celle de Van Bruggen.

336 — 4. VEUË DE LA GROTTE DE SAINT CLOU. — Israel Silvestre delin. Perelle sculp. — (H : 118 - L : 203). — (Mêmes états que le précéd.)

337 — 5. AUTRE VEUË DE LA GROTTE DE SAINT CLOU. — Israel Silvestre delin. et ex., Perelle sculp. — (H : 120 - L : 203). (Mêmes états que les précédents.)

338 — 6. VEUË DU GRAND JEST D'EAU DE SAINT CLOU. — Israel Silvestre delin. et ex. Perelle sculp. — (H : 120 - L : 203). (Mêmes états que les précédents.)

339 — 7. VEUË ET PERSPECTIVE DE S. CLOUD, aux environs duquel sont diverses belles Maisons ; a deüx lieues de Paris. — Israel ex. — (H : 131 - L : 250).

340 — 8. VEUË ET PERSPECTIVE D'UNE GROTTE au bout de l'allée du grand. Jet d'eau, à St Clou. — Israel Silvestre delin. A Paris chez N. Langlois rue St Jacques à la Victoire A. P. D. R. AD. Perelle sculp. — (H : 145 - L : 257).

341 — 9. VEUË ET PERSPECTIVE DES CASCADES DE St CLOU — Perelle fecit Silvestre delineavit. — (H : 149 - L : 250). A Paris, chez N. Langlois, rue St Jacques a la Victoire. A. P. D. R.

342 — 10. VEUË ET PERSPECTIVE DE LA MAISON ET PARTERRES de l'Illustrissime Archevesque de Paris, a Sainct Cloud. — Perel sculp., Israel ex. (sur le dessin de Silvestre). — (H : 126 - L : 248).

343 — 11. GONDY (veue de), maison de plaisance de Messire Jean-François de Gondy, premier archevesque de Paris. — Israel ex. C. P. R. — (H : 138 - L : 247).

344 — 12. GONDY (veue du jardin, et Parterre de la maison de), a St-Cloud. — Israel Silvestre inven. et fecit, Israel Henriet ex. C. P. R. — (H : 132 - L : 248).

345 — 13. VEUË ET PERSPECTIVE DE LA CASCADE du Jardin de l'Illustrissime Archevesque de Paris, a Sainct Cloud. Israel ex. — (H : 128 - L : 240). Saint-Denis.

346 — 1. S. DENIS (Profil de la Ville de). — Cette inscription se trouve sur une banderole, au milieu de la pièce, en haut. En bas, les seize vers suivants :

O vous qu'on voit soupirer.
Quand la parque vous apelle ;
Oserez vous murmurer,
Voyant la grandeur mortelle.

Vous plaindrez vous de ces loix
Dont les ordres vous menacent
Et qui font passer les Rois
Par ou tous les hommes passent.

Ces magnifiques Tombeaux,
Ces superbes Mausolées
Ne marques, quoy quils soyent beaux
Que des pertes signallées.

Rien ne peut long temps durer,
Dans nos egalles fortunes ;
Moures donc sans murmurer,
Ames foibles et communes.

I. Silvestre delineavit et fe. C. P. R. — (H : 142 - L : 315) — La pl. doit exister encore à l'étranger.

347 — 2. VEUË D'UNE DES PORTES DE LA VILLE St. DENIS du costé de Paris. — Israel excud. — C. P. R. — (H : 75 - L : 123).

348 — 3. VEUË DE LA SÉPULTURE DES VALOIS , à Saint Denis. — Silvestre fecit Israel ex. — (H : 96 - L : 170).

349 — 4. VEUË DU SEPULCRE DES VALOIS a Saint Denis. — En bas, dans un petit cercle soutenu par une dame et un cavalier, on lit : Caprice Dessine et grave par Israel Silveslre. 1656. — (H : 73 - L : 71). — 2e état, une barre coupe la pièce en diagonale, de gauche à droite. Le 1er état est rare.

350 — 1. PLAN DU CHASTEAU DE St GERMAIN EN LAYE. Eschelle de 200 thoises. — (H : 500 - L : 380). Pl. à la Chalcographie.

351 — 2. PLAN DU CHASTEAU DE St GERMAIN EN LAYE avec tous ses appartement. Eschelle de 30 toize. — Se vende à Paris, Chez Israel Silvestre rue du Mail proche la rue Montmartre A. P. D. R. 1667. — (H : 502 - L : 375). Pl. à la Chalc.

352 — 3. VEUE DU CHATEAU NEUF DE St GERMAIN EN LAYE (du côté de la rivière). — Israel Silvestre delineavit et sculpsit. C. P. R. 1666. — (H : 370 - L : 494).

Réduction de cette pièce à — (H : 144 - L : 260), avec l'inscription suivante : Ce dessin a esté faict et gravé par Monseigneur le Dauphin. 1677. — Cab. des Estampes, Topographie de Saint-Germain.

353 — 4. VEUË DU CHATEAU DE St GERMAIN EN LAYE. — Dessigné et gravé par Israel Silvestre 1658. — (H : 118 - L : 197).

354 — 3. VEUË DU CHASTEAU DE SAINCT GERMAIN EN LAYE. — Israel Silvestre fecit. C. P. R. — (H : 115 - L : 198).

355 — 6. VEUË DE L'ENTRÉE DU VIEUX CHASTEAU DE SAINCT GERMAIN EN LAYE. — I. Silvestre sculp., Israel excud. C. P. R. — (H : 137 - L : 242).

356 — 7. VEUE D'UNE PARTIE DU CHASTEAU NEUF DE SAINCT GERMAIN EN LAYE. — I. Silvestre sculp. Israel ex. C. P. R. — (H : 129 - L : 258).

357 — 8. VEUE DES CHASTEAUS DE St GERMAIN EN LAYE. — Israel Silvestre delin. et sculp. Israel Henriet ex. C. P. R. — (H : 132 - L : 243).

358 — 9. VEUË DE LA CHAPELLE DU CHASTEAU DE SAINT GERMAIN EN LAYE — Israel Silvestre delin. et sculp. — Israel ex. C.P. R. — (H : 88 - L : 119).

359 — 10. VEUË DU CHATEAU NEUF DE St GERMAIN EN LAYE. — Israel Silvestre sculp. — (H : 146 - L : 340)

360 — 11. SAINT GERMAIN EN LAYE. (Eglise). — Israël ex. — (H : 88 - L : 119). — 2e état, avec l'adresse de Mariette ; 3e, avec celle de Van Merlen.

361 — 12. VEUE DE SAINCT GERMAIN EN LAYE. — Silvestre fecit — Israel excud — (H : 96 - L : 170).

362 — 13. (SAINT GERMAIN EN LAYE). — Israel ex. — (H : 120 - L : 181). — Au bas, ces quatre vers:

Je suis ce sainct Germain dont la voix de l'Histoire
Dira maigre le temps des louanges sans fin :

Je suis le nompareil, mais la plus grande gloire
Me vient d'avoir veu naistre un illustre Dauphin.

Ier état, avant le titre et avec le n° 12.

363 — 14. VEUE DE LA MUETTE DE SAINCT GERMAIN EN LAYE. — Israel ex. — (H : 87 - L : 135).

364 — SAINCT MAUR (Veue et Perspective du Chasteau de) a deux lieues de Paris , commencé a bastir par le cardinal du Bellay, eslevé par la Reyne Catherine de Médicis, et a present appartenant a Monseigneur le Prince de Condé. — Israel ex. — (H : 136 - L : 251).

365 — St OUEN (Veue de la Maison de). Dédié à Messire Joachin De Seiglière Seigneur de Boiffrant et de Saint-Oüen Conseiller du Roy en ses Conseils Secrétaire de Sa Majesté Maison couronne de France et de ses finances du College ancien, et Directeur General des finances de leur Altesse Royalles. — par son tres humble, et tres obeissant serviteur, Israel Silvestre. — I. Silvestre delineavit ad vivum et sculpsit Parisiis. 1672. — (H : 372 - L : 498). Jolie pièce.

Le catalogue Faucheux donne une deuxième vue avec ce titre : Face du costé du Jardin de la Maison de Mr de Boisfranc , bâtie par te St le Pautre à St-Oin. — (H : 223 - L : 460) — mais il omet de dire que cette pièce porte : J. Marot fecit.

366 — 1. SCEAUX (Veue et Perspective de la Maison de) du costé du jardin, appartenant a Monseigneur Colbert Cher Marquis de Seignelay, Baron de Sceaux, Seigneur d'Ormoy, et autres lieux Coner du Roy ordre en tous ses conseils du conseil Royal, Commandeur et grand Tresorier de ses Ordres, Secretaire d'Estat et des Commendemens de Sa Maté, Controlleur general des Finances, Surintendant et Ordonnateur general des Bastimens Arts et Manufactures de France. — Israel Silvestre delin. et sculp. C. P. R. — (H : 398 - L : 830). 2e état avec l'ad. de Fagnani.

367 — 2. VEUE DE LA MAISON DE SCEAUX (du côté de l'entrée) appartenant à Monseigneur Colbert Chler Marquis de Seignelay, Baron de Sceaux, Seigner d'Ormoy, et autres lieux, Coner du Roy, Ordre en tous ses Conseils, du Conseil Royal, Commandeur, et grand Tresorier de ses Ordres, Secretaire d'Estat et des Commandemens de Sa Maté, Controlleur general des Finances, Surintendant, et Ordonnateur general des Bastimens de Sa Mté, Artz et Manufactures de France etc. A P. D. Roy. Par Israel Silvestre 1675. — (H : 352 - L : 504).

368 — 1. VERSAILLE (Veuë du Chasteau Royale DE), ou le Roy se va souvent divertir a la chasse. — Israel Silvestre delin. et fe. A. P. D. R. — A Paris chez Israël au logis de Monsieur Le Mercier, etc. — (H : 89 - L : 176).

369 — 2. PLAN DU CHASTEAU DE VERSAILLE. Eschelle de 300 thoise. — (H : 498 - L : 375)

370 — 3. PLAN DU CHÂTEAU DE VERSAILLE avec tous ses appartemens. Se vende à Paris chez Israel Silvestre rue du Mail proche la rue Montmartre. A. P. D. R. 1667. Eschelle de 30 toize. — (H : 500 - L : 372). Pl. à la Chalcographie.

371 — 4. PLAN DE LA MAISON ROYALLE DE VERSAILLES. (Même titre en latin), avec renvois dans les deux langues, sur quatre colonnes de A à Z et de I à X V. Isr. Silvestre delin. et sculps. 1674. — (H : 413 - L : 552). — 1er état. avec les renvois. Pl. à la Chalcographie.

372 — 5. PLAN GÉNÉRAL DU CHASTEAU, et du petit parc de Versailles. — Dessigné et gravé par Isr. Silvestre 1680. — (H : 508 - L : 380). — Pl. à la Chalcographie.

373 — 6. VEUË ET PERSPECTIVE DU CHASTEAU VERSAILLE , du costé de l'entrée. — Israël Silvestre delineavit et sculpsit Parisiis 1664. C. P. R. — (H : 358 - L : 491). — 2e état avec l'adresse de N. Langlois. Pl. à la Chalc.

374 — 7 VEUE ET PERSPECTIVE DU CHASTEAU DE VERSAILLE du costé de l'entré. — I. Silvestre del. et sculp. — (H : 379 - L : 498).

375 — 8. VEUË ET PERSPECTIVE DU CHASTEAU DE VERSAILLE, de dedans lanti court (Avec les changements faits en 1664.) — Israel Silvestre delineavit et sculpsit. 1664. C. P. R. — (H : 371 - L : 495). Pl. à la Chalcographie.

376 — 9. CHASTEAU ROYAL DE VERSAILLES, veu du milieu de la grande avenue. (Même inscription en latin )— Isr. Silvestre delin. et sculps. 1674. — (H : 382 - L : 495). Pl. à la C.

377 — 10. VEUE ET PERSPECTIVE DU CHASTEAU DE VERSAILLES, du costé de l'Entrée. — Silvestre delineavit A Perel sculpsit. — 2e état: A Paris, chez N. Langlois, etc. — (H : 155 - L : 247).

378 — 11. VUE DU CHATEAU DE VERSAILIES, du coté de l'Orangerie. — Fait par Israel Silvestre. A. P. D. R. — (H : 143 - L : 258).

379 — 12. VEUË ET PERSPECTIVE DU CHASTEAU DE VERSAILLE du costé de l'Orangerie (en 1664). — Israel Silvestre deline. et sculpsit Parisiis. C P. R. — (H : 377 - L : 505). Pl. à la Chalcographie.

380 — 13. CHASTEAU DE VERSAILLES, veu de la grande place. — Dessigné et gravé par Isr. Silvestre, en 1684. — (H : 382 - L : 510). Pl. à la C.

381 — 14. VEUË DU CHASTEAU DE VERSAILLES et des deux aîsles du costé des Jardins. — Dessigné et gravé par Isr. Silvestre en 1682. — (H : 381 - L : 562). Pl. à la Chalcographie.

382 — 15. VEUE DU CHASTEAU DE VERSAILLES, du costé de l'allée d'eau, et de la FONTAINE DU DRAGON (même inscription en latin). — Isr. Silvestre del. et sculp. 1676. — (H : 386 - L : 501). — Pl. à la Chalcographie.

383 — 16. VEUE DU CHASTEAU, DES JARDINS ET DE LA VILLE DE VERSAILLES, du costé de l'Estang (même inscription en latin). — Isr. Silvestre delin. et sculps. 1674. — (H : 389 - L : 500). Pl. à la Chalcographie.

384 — 17. CHASTEAU ROYAL DE VERSAILLES veu de l'Anti-cour (même inscription en latin). — I. Silvestre del et sculp. 1674. — (H : 380 - L : 494). Pl. à la Chalcographie.

385 — 18. CHASTEAU DE VERSAILLES, veu de l'avantcour. — Dessigné et gravé par Isr. Silvestre en 1682. — (H : 379 - L : 501). Pl. à la Chal.

386 — 19. VUE DU CHATEAU DE VERSAILLES, du côté de l'entrée dans l'état ou il se trouvait en 1682. — (H : 503 - L : 381).

387 — 20. VEUE ET PERSPECTIVE DU CHASTEAU DE VERSAILLE du costé de la fontaine de Latone. — I. Silvestre del. et sculp. — (H : 380 - L : 504). — 2e état avec l'année 1674 et le titre différent. — Pl. à la Chalcographie.

388 — 21. VEUË DES TROIS FONTAINES, dans le jardin de Versailles. — Dessigné et gravé par Isr. Silvestre en 1684 — (H : 380 - L : 500). Pl. à la Chalcographie.

389 — 22. LE THEATRE D'EAU Dans les jardins de Versailles (même inscription en latin). —Isr. Silvestre del. et sculp. 1680. — (H : 375 - L : 504). Pl. à la Chalcographie.

390 — 23. MARAIS ARTIFICIEL, entouré de Joncs d'airain, et de Jets d'eau, Dans les jardins de Versailles (même inscription en latin). — Isr. Silvestre del. et sculp. 1680. — (H : 376 - L : 510). — Pl. à la Chalcographie.

391 — 24. FONTAINE DE LA RENOMMÉE dans le jardin de Versailles. — Dessigné et gravé par Isr. Silvestre en 1682. — (H : 377 - L : 500). Pl. à la Chalcographie.

392 — 25. VEUE DE LA FONTAINE DE L'APOLON A VERSAILLES. — (H : 90 - L : 140). — Pièce anonyme. Rare. (Voir la reproduction page ci-contre.)

393 — 26. VEUË DE LA POMPE DE VERSAILLES. — Fait par Israël Silvestre. A. P. D. R. — (H : 144 - L : 257).

394 — 27. AUTRE VUE DE LA POMPE DE VERSAILLES. — A droite, trois moulins à vent. — (H : 90 - L : 158). Pièce anonyme. Rare.

395 — 1. VEUË DU CHASTEAU DE VERSAILLES. — Les Plaisirs de l'isle enchantée, ou les festes et divertissemens du Roy, à Versailles, Divisez en trois journées, et commencez le 7me Jour de May, de l'année 1664. — Israel Silvestre del. et scul, parisiis. et excud. C P. R. — (H : 282 - L : 425).

396 — 2. PREMIÈRE JOURNÉE. Marche du Roy, et de ses Chevaliers, avec toutes leurs suittes, autour du camp, etc. — Israël Silvestre, del. et sculp. et ex. C. P. R. — (H : 277 - L : 418).

397 — 3. PREMIÈRE JOURNÉE. Comparse du Roy et de ses Chevaliers, avec toute leurs suittes, dans le camp de la course de bague, etc. — Israel Silvestre, deline. et sculpsit Parisiis et excud C. P. R. — (H : 278 - L : 422).

398 — 4. PREMIÈRE JOURNÉE. Course de bague disputé par le Roy, et ses Chevaliers, etc. — Israel Silvestre, del. et sculp. et ex. C. P. R. — (H : 272 - L : 418).

399 — 5. PREMIÈRE JOURNÉE. Comparse des quatre saisons, avec leurs suitte de consertans, etc. —Israel Silvestre, del. et sculp. et ex. C. P. R. — (H : 274 - L : 424).

400 — 6. PREMIÈRE JOURNÉE. Festin du Roy, et des Reynes avec plusieurs Princesses, etc. — Israel Silvestre, deline. et sculpsit parisijs et excud. C. P. R. — (H : 272 - L : 420).

401 — 7. SECONDE JOURNÉE. Theatre fait dans la mesme allée, sur lequel la comédye, etc. — Israel Silveslre, delineavit, et excudit. C. P. R. — (H : 282 - L : 428).

402 — 8. TROISIÈME JOURNÉE. — Theatre dressé au milieu du grand Estang representant l'isle d'AIcine, etc. — Israel Silvestre, deline. et sculpsit. C. P. R. — (H : 274 - L : 420)

403 — 9. TROISIÈME JOURNÉE. Rupture du Palais et des enchantemens de l'isle d'Alcine représenté par un feu d'Artifice. — Israel Silvestre, del. et ex. C. P. R. — (H : 282 - L : 425). 2e état, le privilège et l'ex. supprimés , et les pièces portent les numéros indiqués. — Pl. à la Chalcographie.

404 — 1. VILLEROY (Veuë du chasteau de), appartenant à Mr le Mareschal de Villeroy, Duc et Pair de France — A Paris chez Israel Henriet, rue de l'Arbre Sec, etc. - — (H : 97 - L : 171).

405 — 2. VEUË DU CHASTEAU DE VILLEROY. (Du coté du jardin.) — I. Silvestre sculp., Israel ex C. P. R. — (H : 133 - L : 258).

406 — 1. VINCENNES (Plan general du Chasteau et petit Parc de). Même inscription en latin. — Isr. Silvestre seul. 1668. 1er état avant l'inscription en latine et le nom de Silvestre. Rare. — (H : 369 - L : 492). Pl. à la Chalc.

407 — 2. VEUË ET PERSPECTIVE DU CHATEAU DE VINCENNES du costé de l'entrée du Parc. — Dessigné et gravé par P. Brissart (sous la direction de Silvestre). — (H : 380 - L : 615).

408 — 3. VEUË ET PERSPECTIVE DU CHASTEAU DE VINCENNES, commencé l'an 1337 par Philippe de Valois ; eslevé par le Roy Jean son fils en l'année 1361 et achevé par Charles V, fils de Jean, qui en 1379 y fonda une Saincte Chapelle, deservie par 15 ecclesiastiques. La peinture des vitres est des plus belles de l'Europe; et a esté faite sur les dessins de Raphael d'Urbin — Israel ex. — (H : 133 - L : 246).

409 — 4. VEUE DU CHASTEAU DE VINCENNES, du costé du Parc. — Silvestre delineavit, A. Perel sculpsit. — 240150. — 2e état, avec l'adresse de Langlois.

410 — 5. VEUE DU CHASTEAU DE VINCENNE. — Silvestre fecit, Israel excudit. — (H : 96 - L : 168).

411 — 6. VEUE DE VINCENNES. — Silvestre delin. — (H : 91 - L : 144).

412 — ALIZE (Veüe au naturel de la cité d') renommée dans les commentaires de César, et du BOURG DE Ste Rheine en Bourgogne. — Dessignée et gravée par Israel Silvestre A. P. D. R. — A Paris, chez Pierre Mariette, rue St-Jacques etc. — (H : 138 - L : 306).

413 — 1. ANCY LE FRANC (Veuë et Perspective du Chasteau d') en Champagne appartenant et dédié a très-Haut et puissant Seigneur Monseigneur François Comte de Clermont, et de Tonnerre. Nommé Duc et Pair de france desdits Comtés. Premier Baron Connestable, et grand Maistre hereditaire du Dauphine, etc. (Cette inscription est en haut, sur une draperie) ; au bas, se lit : Israel Silvestre delineavit et sculpsit. — (H : 230 - L : 329). — 2e état, avec l'ex. de Mariette.

414 — 2. VEUE ET PERSPECTIVE D'ANECY LE FRANC, dans la Duché de Bourgogne appartenant à Monsieur le Comte de Tonnerre, l'Architecture de ce Chasteau est des plus belles de france. — Israel ex. C. P. R. — (H : 130 - L : 246).

415 — 3. VEUË DE L'ENTRÉE DU CHASTEAU D'ANSY LE FRANC — Israel ex. — (H : 136 - L : 242).

416 — 4. VEUË DU VILLAGE D'ANSY LE FRANC Israel ex. — (H : 87 - L : 148).

417 — 5. VEUË DU CHASTEAU D'ANSY LE FRANC , du coste du parterre. Israel ex. — (H : 87 - L : 182).

418 — 6. VEUË DU CHASTEAU D'ANSY LE FRANC du costé du jeu de longue paume. — Israel excudit. — (H : 93 - L : 183). — 2e état, chez I. Vander Bruggen, rue S. Jacques, au grand Magazin. avec privil.

419 — ARBIGNY (Veuë d') sur la Saosne près de Lion. — Silvestre fecit. Israel ex C. P. R. — (H : 71 - L : 143). — 2e état, la pl. n'a plus que 119 de l.et il n'y a plus «Silvestre fecit».

420 — 1. AVIGNON. Il y a plusieurs choses qui rendent Avignon considerable : sa situation , la bonté de l'air, la fertilité de son terroir, le voisinage du Rhosne, la commodité de son Pont, la beauté de ses Murailles, la douceur de ses Habitants, la magnificence de ses Bastiments, et leur mysterieuse réduction au nombre de sept, Car la ville a sept Portes, sept Palais, sept Paroisses, sept Hospitaux, sept Colleges, et sept Monasteres, dont celuy des Cordeliers est renommé à cause de la belle Laure, maitresse de Petrarque, qui y est enterrée. Après le don que la Reyne Jeanne en fit aux Papes, elle leur a tousiours esté subiecte, et leur a servi d'un asseuré refuge lors que les Romains les ont persécutez; et par un rencontre merveilleux, on trouve qu'il y a eu sept papes, qui y ont fait leur sejour durant l'espace de septante ans, lequel exil est appelle par quelques uns la captivité de Babylone ; et si on remarque les lettres qui composent son nom, on trouvera aussi qu'il y en a sept. (Même inscription en latin.) — Entre les deux inscriptions, il y a vingt-deux renvois. — Dessignée et gravée par I. Silvestre. — 2e état, avec l'ad. de Mariette. — Deux feuilles ayant — (H : 207 - L : 815).

421 — 2. VEUË DU CHASTEAU, ET DE LA VILLE D'AVIGNON. — Israel Silvestre delin. et sculp. Israel Henriet ex. C P. R. — (H : 139 - L : 250).

422 — 3. VEUË ET PERSPECTIVE D'UNE PARTIE DES VILLE ET CHASTEAU D'AVIGNON. — Israel Silvestre deleneavit et sculpcit. 1654. Israel Henriet ex. C. P. R. — (H : 132 - L : 205). 1er état, l'édifice qui est au milieu de la pièce est resté blanc ; 2e état, le même édifice est couvert de tailles.

423 — 4. VEUË DE LA TOUR DE LA VILLENEUFVE ET DU PONT D'AVIGNON — Israël Silvestre delin. et sculp. Israël Henriet excud. C P. R. — (H : 135 - L : 227).

424 — 5. PARTIE DU PONT D'AVIGNON. Pièce anonyme. — (H : 85 - L : 65).

425 — BAINVILLE (Veuë du village de) proche la ville de Nancy. — Israël excud. C. P. R. — (H : 75 - L : 122).

426 — 1. BAR SUR SEINE (Veue d'un moulin a Fer. près). — Dessinée par Silvestre et gravée par Flamen. — (H : 103 - L : 185). P. ntée 3,

427 — 2. VEUE D'UN MOULIN A BLÉ, près Bar sur Seine. — Dessinée par Silvestre et gravée par Flamen. — (H : 103 - L : 185). P. ntée 4.

428 — 1. BLERANCOURT (Veuë et Perspective du Chasteau de) basty par Messire Bernard Potier et Madame Charlote de Vieuxpont seigneur et Dame dudit lieu, a 24 lieues de Paris en Picardie. — Israël excudit. — (H : 35429 - L : 255).

429 — 2. VEUË DU CHASTEAU DE BLERANCOURT.(Du coté de l'entrée.)— Israël excud. — (H : 135 - L : 252).

430 — BOISGENCY (Veüe de) Maison de Plaisance de Mr de Rians en Provence. — Israël Silvestre del. et sculp. C. P. R. — (H : 262 - L : 377). — Au bas, renvois, de A à P.

431 — BOURBON LANCY (Veüe du Chasteau de), et des BAINS dudit lieu, bastis du temps de Jules Caesar. — Dessinée par /. Silvestre, et gravée par (N.) Perelle. A. P. D. R. Chez Pierre Mariette. — (H : 217 - L : 315).

432 — 1. BOURBON L'ARCHAMBAUT (Veuë et Perspective du Chasteau de) ou sont des Bains, et Eaux minérales propres pour la guerison

guerison plusieurs maladies. — Israël ex. — (H : 133 - L : 250).

433 — 2. VEUE DU CHASTEAU ET DE L'ETANG DE BOURBON LARCHAMBAUT — Mariette ex. 2° état, Langlois ex. — (H : 80 - L : 128).

434 — 3. AUTRE VEUE DU CHASTEAU DE BOURBON LARCHAMBAUT (en haut). — Numérotée 4. — (H : 71 - L : 122).

435 — 4. VEUE DES BAINS DE BOURBON L'ARCHAMBAULT— Dessinée par/. Silvestre, et gravée par Perelle (Nicolas). A. P. D. R. — A Paris chez Pierre Mariette, etc. — (H : 217 - L : 317)

436 — 5. VEUE DE LASAINCTE CHAPELLB DE BOURBON L'ARCHAMBAUT. — Dessinée par I. Silvestre et gravée par (N.) Perelle A. P. D. R. Chez Pierre Mariette,—) — (H : 217 - L : 18).

437 — BRESVES (Veue et Perspective du Chasteau de) en Nivernois, sur la Rivière d'Yonne proche de Clamecy appartenant a Monsieur le Marquis de Maulevrier. —Israël ex. — (H : 131 - L : 249).

438 — 1. BURY (Veue et Perspective, de l'entrée du Chasteau de) en Blaisois, basty par Messire Florimond Robertet Ministre et seul Secrétaire d'Estat en france soubs les Roys Charles 8, Louis 12, et François 1. Et faict ériger en comté, et nommer le comté de Rostaing, par Messire Charles Marquis de Rostaing 1642. — Israël ex. — (H : 132 - L : 252).

439 — 2. FASCE DU CHASTEAU DE BURY ROSTAING du costé de Blois, lequel a pour ses despendances Coursurloire et le comté Donzain 1650. — Israël ex. — (H : 132 - L : 252).

440 — CHABLY ville Franche et Prevosté Royalle. (Au bas , dix-huit renvois en huit colonnes.)— Gravée par N. Perelle. A. P. D. R. Dessignée par /. Silvestre. — (H : 201 - L : 694). — 2e état, avec l'adresse de Pierre Mariette^

441 — LA CHARITÉ. La Ville de La Charité est très-ancienne ; elle est depuis un long temps en grande considération, son Pont de pierre sur la Loire estant un passage important pour la communication de plusieurs provinces, le bastiment du Prieure qui est un des plus considérables de france, porte les marques de la première fureur qu'a cause l'he-resie, son Eglise qui estoit des plus grandes de ce Royaume fut si mal traité, qu'il faudrait plusieurs années d'une paix abondante pour la remettre dans sa première beauté. (Même inscription en latin.)Renvois de A à D.

— De Lincler (delineavit) Silvestre sculpsit. C. P. R. — (H : 205 - L : 820). — 2e état, avec le nom de Mariette.

442 — CHARLEVILLE (Veûe de la Citadelle de Montolinpe à) — Silvestre delin. 2e Etat l'ad. de Van Merlen. — (H : 94 - L : 162).

443 — 7. CHARTREUSE (Veuëde la grande). — (H : 88 - L : 67).

444 — 2. VEUE DE LA GRAND'CHARTREUSE près Grenoble. — Dessinée par /. Silvestre, et gravée par (N.) Perelle. A. P. D. R. Chez Pierre Mariette. — (H : 219 - L : 317).

445 — 3. VEUE DE LA GRANDE CHARTREUSE — Israël Silvestre In et fe A. de Fer ex C. P. — (H : 118 - L : 251).

446 — CHAVIGNY (Veuë et Perspective du Chasteau de) en Touraine , appartenant a Monsieur de Chavigny Secrétaire d'Estat, sur la conduite, et desseing de Monsieur le Muet Architecte. — Israël ex. — (H : 135 - L : 7253).

447 — CLERMONT EN BARROIS (Vue de la ville de). — Pièce citée par Mariette.

448 — CLERMONT EN DAUPHINE (La Tour de) appartenant a Monsieur le Comte de Tonnerre. — Israël ex. — (H : 95 - L : 165).

449 — CLERMONT EN PICARDIB (Veuë d'une Porte de la ville de). — Israël ex. Silvestre sculp. — (H : 79 - L : 73).

450 — CLERVAUX EN BOURGONGNE (Veuë de l'Eglise de l'Abaye de). —Israël Silvestre delin. et sculp. Israël Henriet ex. C. P. R. — (H : 140 - L : 245).

451 — CORSE (île de) PORTO VECCHIO. — Israël Silvestre jncidit C P R. — (H : 68 - L : 154). 1er état, avant le n° 12 ; 3è, l'ex. de Mariette.

452 — 1. COFFRY (Chasteau de) près Liancourt. (Même titre en latin.)— Silveslre sculp. Israël excudit. C. P. R. — (H : 128 - L : 241).

453 — 2. COFFRY (Perspective de l'allie qui va au Chasteau de) — Silvestre sculp. Israël excud. C. P. R. — (H : 139 - L : 247).

454 — 1. COULOMMIERS EN BRIE (Veuë et Perspective du chasteau de), appartenant a Monsieur le Duc de Longueville. La belle Eglise, et le Couvent des Capucins, qui sont joignant ledit chasteau, donnent d'illustres marques de la piété de Catherine de Gonzague Duchesse Douairière de Longueville. — Israël ex. C. P. R. — (H : 138 - L : 248).

455 — 2. VEUE ET PERSPECTIVE DU CHAS TEAU DE COULOMMIERS EN BRIE, du costé du Jardin, dont l'Architecture est des plus belles qui se voyent, tant pour sa grandeur que pour la quantité des figures qui l'enrichissent les avant court et basse court, et le grand parc rendent le lieu très-magnifique. — Israël ex. C. P. R. — (H : 130 - L : 242).

456 — 1. COURANCE EN GASTINOIS (Veuë du Chasteau d e),du coté de l'entrée. —Israël Henriet ex. C. P. R — (H : 132 - L : 246).

457 — 2. VEUE DU CHASTEAU DE COURANCBEN GASTINOIS. — Israël Silvestre delin. et fe. Israël ex. C P. R. — (H : 99 - L : 170).

458 — DIEPPE (Profil de la Ville de). — Israël Silvestre deline. et excud. C. P. R. — (H : 275 - L : 575). Rare.

459 — Divers Paisages sur le naturel de la Duché de Bourgogne , faits par Israël Silvestre. 1650. A. P. D. R. — (H : 93 - L : 187). — 2e état, l'année effacée ; ° état, avec l'adresse de /. Vander Bruggen, rue St-Jacques.

460 — 1. DIJON n'estoit qu'une fort médiocre ville avant que les Ducs de Bourgogney eussent establi leur demeure, qui a esté la cause de son agrandissement. Ensuitte les Roys de France l'ont environnée de trèsbonnes fortifications. On y voit l'Abbaye de Ste Bénigne, qui est très-ancienne, dans lar quelle il y à un Temple que les Payens, a ce que l'on dit, ont faict bastir autresfois. 11 776yYK a dans l'Esglise des Chartreux, de très-magnifiques Sépulcres de marbre, qui sont ceux des derniers Ducs de Bourgongne. La ville est assez belle, et ornée des maisons de plusieurs Seigneurs de la province, et aussi d'un Parlement , et d'une Chambre des Comptes (Même texte en latin.) Vingt cinq renvois. — Dessignée par /. Silvestre, et gravée par N. Perelle. A. P. D. R. — Les deux feuilles ont — (H : 200 - L : 795). —2e état, avec l'adressé de Mariette.

461 — 2. VEUË DE SAINCT MICHEL DE DIJON. Israël ex. — (H : 77 - L : 124).

462 — 3. VEUE DE L'EGLISE DER S. MICHEL A DIJON — Dessinée par /. Silvestre, et gravée par Perelle A. P. D. R. — A Paris chez P. Mariette, etc. — (H : 110 - L : 210). — 2° état, avec l'ad. de Langlois ; 3e, celle de Drevet

463 — 4. VEUE Du PALAIS DE DIJON (Palais de Justice) — Dessinée par I. Silvestre, et gravée par Perelle A. P. D. R. — (H : 112 - L : 210). Même état que le précédent.

464 — 5. FONTAINE S. BERNARD près Dijon. — Dessinée par /. Silvestre et gravée par Perelle. A. P. D. R. Chez Pierre Mariette. — 2 10. — 2e état, chez Langlois; 3« état, chez Drevet.

465 — FERTÉ-MILON (Veuë du Chasteau de la). — Silvestre fecit. Israël excud. — (H : 99 - L : 172).

466 — 1. FLAVIGNI (Veuë.de la grande Eglise de) ou sont les Reliques de saincte Reyne. — Israël ex. — (H : 88 - L : 147).

467 — 2. FLAVIGNY (Veuë de la grande Eglise de), et d'une PARTIE DU BOURG. — Israël ex. — (H : 86 - L : 165).

468 — FLÉVILLE (Veue du Village de) proche Nancy. — Israël ex. — (H : 94 - L : 130).

469 — FREJUS. La ville de Frejus autrement forum julij , est en Provence. Elle est Episcopale, son assiette estant proche de la mer méditerranée en un lieu très beau donna sujet aux Romains d'y faire toutes les choses qui ornent et embelissent une ville; les vestiges de l'Amphiteatre de grandeur a plasser plusieurs milliers d'hommes en donnent d'évidentes marques, comme aussi le magnifique Aqueduc qui se voit hors la ville, l'eau duquel servoit aux bains, et produisoit quantité de fontaines. Lés grands pilastres qui restent de ce magnifique ouvrage, causent de l'admiration : Frejus avoit jadis un grand havre lequel est à présent a sec : la mer sétant retirée. (Même inscription en latin.)—De Lincler (delin.) Israël Silvestre sculpsit C. P. R. Mariette excudit Parisijs. — (H : 213 - L : 820). — 1er état, avant les noms d'artistes et celui de Mariette.

470 — 1. GAILLON (Veue et perspective du château de) appartenant à Monseigneur l'Archevesque de Rouen. — Israël Silvestre delineavit C. P. R.- — (H : 382 - L : 502).

471 — 2. VEUE DU CHÂTEAU DE GAILLON en Normandie(du côté de l'entrée principale). — Dessigné et Gravé par Israël Silvestre 1658. — (H : 115 - L : 197).

472 — 3. VEUË DU CHASTEAU DE GAILLON du costé du Parc. — Israël Silvestre fecit C. P. R. — (H : 117 - L : 197)

473 — 4. VEUE DU JARDIN DEN HAUT DE GAILLON. —Israël Silvestre sculp. et ex. — (H : 108 - L : 154). 2e état, avec le n° 8, à droite ; 30 état, le 8 remplacé par le n° 43.

474 — 5. VEUË DU CHASTEAU DE GAILLON. — Israël Silvestre delin. et sculp. — Israël ex. C P. R. — (H : 94 - L : 116).

475 — 6. LA CHAPELLE DE GAILLON. — Israël ex. — (H : 89 - L : 118). — 2° état, adresse de Mariette, et 3e, celle de Van Merlen.

476 — 1. GRENOBLE (La Ville de) qui a pris son nom de l'Empereur Gratien son restaurateur, s'appeloit auparavant Cularo, comme l'enseignent deux inscription qui se lisent sur deux portes antiqes qu'on y voit encores aujourd'huy, dont l'une estoit appellée du nom du Jupiter, et l'autre de celuy d'Hercule, a l'honneur de Diocletien et de Maximien, qui par une vaine affectation de divinité s'estoient attribuez ces noms la. François 1er avait entrepris de l'agrandir et de la fortifier; mais son dessein ne fut exécute que longtemps après durant les guerres Civiles. Il y a un Parlemt qui est celui de la province de Dauphine, et la juridiction de son Evesque s'estend jusque sur les terres du Duc de Savoye.(Même inscription en latin.)— Dessignée par I. Silvestre, et gravée par N. Perelle. A. P. D. R. — (H : 200 - L : 780) En deux feuilles. — 2e état, avec l'adresse de Mariette.

477 — 2. VEUË ET PERSPECTIVE D'UNE PARTIE DE LA VILLE DE GRENOBLE du costé de la porte de france. — Israël Silveslre fecit, Israël ex. C. P. R. — (H : 135 - L : 247).

478 — 3 VEUË DU PONT et partie de la Ville de Grenoble. — Le Blond excud. C. P. R. — (H : 113 - L : 119). — 2e état, avec Van Merlen excud.

479 — 4. VEUË ET PERSPECTIVE DU PONT DE GRENOBLE, et d'une partie de la Maison de Monsieur le Duc de Lesdiguières. — Israël Silvestre fecit. —Israël ex. C. P. R. — (H : 81 - L : 139). 2e état, avec le n° 72, à droite.

480 — 5. VEUË EN ENTRANT DANS LA VILLE DE GRENOBLE. — Israël Silvestre fecit. — Israël ex. C. P. R. — (H : 87 - L : 138).

481 — 6. PORTE DU GRENOBLE, pièce anonyme. — 68,85.

482 — 7. VEUE DE LA PORTE DE FRANCE à Grenoble — Dessinée par I. Silvestre et gravée par Perelle A. P. D. R. Chez Pierre Mariette. — (H : 111 - L : 210). — 2e état, l'adresse de Langlois; 3°, celle de Drevet.

483 — 8. VEUE DU PONT DE GRENOBLE — Dessinée par I. Silvestre, et gravée par Perelle A. P. D. R. Chez Pierre Mariette. — (H : 110 - L : 212) 2e état avec l'adresse de Langlois.

484 — 9. PALAIS DE MADAME LA CONESTABLE DE LESDIGUIÈRES a Grenoble. — Israël ex. — (H : 100 - L : 167)

485 — GRIGNON (Veuë de la Tour de), proche Saincte Reyne, du diocèse de Langre. — Israël ex. — (H : 88 - L : 149).

486 — 1. IRROIS (Veuë du Chasteau de) en Champagne, appartenant a Monsieur le Marquis de Francsier Gouverneur de Langre. — Israël ex. — (H : 125 - L : 247).

487 — 2. VEUE DU CHASTEAU D'IROYE en Champagne. — Israël ex. — (H : 80 - L : 135).

488 — JAMETZ (Veue du Chasteau de). — Israël Silvestre delin. et sculpsit. C. P. R. 510368. — 1er état avant le privil. Chalc.

Le catalogue Faucheux cite une vue du château de Jametz, ayant — (H : 91 - L : 142), dessinée et gravée par un élève de Silvestre.

489 — JOIGNY (Veuë de la ville de) en Champagne. Israël ex. — (H : 84 - L : 162).

490 — LESIGNÉ (Veuë du Chasteau de) proche Tonnerre. — Israël ex. — (H : 80 - L : 135).

491 — 1. LIENCOURT (Différentes véuës du Chasteau et des Jardins, Fontaines, Cascades, Canaux et Parterres de). Cette inscription se trouve en haut de la pièce, sur une banderole. Au-dessous se lit : Dessiné au naturel et gravé par Israël Silvestre 1656. Au bas, on lit : Dédiées a Haut et Puissant Seigneur Messire Roger Du Plessis Chevalier des Ordres du Roy premier Gentilhomme de la Chambre de sa Majesté, Seigneur dudit Liencourt, Duc de la Roche Guyon, etc. Et a Haute et puissante Dame Madame Jeanne de SCHOMBERG son Espouse. Par leur très-humble et très-obéissant Serviteur Israël Silveslre. — A Paris, chez Israël Henriet rue de l'Arbre-Sec, etc. A. P. D. R. — (H : 140 - L : 250).

492 — 2. LIENCOURT (Veue du chasteau, et d'une partie du grand pré de). — Silvestre sculp. Israël excud. — (H : 82 - L : 112).

493 — 3. VEUË DE LA SALLE D'EAU DE LIENCOURT. Silvestre sculp. Israël excud. — (H : 86 - L : 116).

494 — 4. VEUË DES DIX-SEPT FONTAINES DE LIENCOURT — Silveslre sculp. Israël excud. — (H : 84 - L : 101).

495 — 5. VEUË DE LA NAPPE D'EAU ET DIX-SEPT FONTAINES DE LIENCOURT. —Silvestre sculp. Israël excud. — (H : 86 - L : 117).

496 — 6. VEUË DES PREZ DES FONTAINES DE LIENCOURT — Silveslre sculp. Israël excud. — (H : 86 - L : 108).

497 — 7. VEUË DU PRÉ DES TILLEULS DE LIENCOURT. — Silvestre sculp. Israël excudit. — (H : 84 - L : 112).

498 — 8. VEUË DE L'OVALE Varij fontes in Ellipsim dispositi. — I. Silvestre delin. et sculp. Israël ex. C. P. R. — (H : 88 - L : 121).

499 — 9. FACE DU COSTÉ DES CASCADES (même inscription en latin). — I. Silvestre delin. et sculp. Israël ex. C. P. R. — (H : 142 - L : 249).

500 — 10. FACE DU COSTÉ DU GRAND PARTERRE (même inscription en latin). — Silvestre sculp. Israël ex. C. P. R. — (H : 140 - L : 247).

501 — 11. FACE DU COSTÉ DU JARDIN A FLEURS (même inscription en latin). — Silvestre sculp. Israël excud. C. P. R. — (H : 140 - L : 247).

502 — 12. FACE DU COSTÉ DE L'ANTICOURT(même texte en latin). — Silvestre sculp. Israël excud. C. P. R. — (H : 137 - L : 244).

503 — 13. FACE DES CASCADES du costé du parterre à l'Angloise (même inscription en latin). —SilvesTre sculp. Israël ex. C. P. R. — (H : 139 - L : 244).

504 — 14. JEU DE LONGUE PAUME (même inscription en latin). — Israël excudit. C. P. R. — (H : 140 - L : 247).

505 — 15. PRÉ DES FONTAINES en face (même inscription en latin). —Silvestre sculp. Israël excud. C. P. R. — (H : 127 - L : 243).

506 — 16. VEUË ET PERSPECTIVE DES CASCADES et du parterre à l'Angloise (même inscription en latin). — Silvestre sculp. Israël excud. C. P. R. — (H : 130 - L : 240).

507 — 17. LE GRAND QUARRÉ D'EAU (même inscription en latin). —Silvestresculp. Israël ex. C. P. R. — (H : 129 - L : 244).

508 — 18. VEUË DE LA FONTAINE DE LA PERUQUF. (même inscription en latin). — Silvestre sculp. Israël excud. C. P. R. — (H : 130 - L : 243).

509 — 19. DIVERSES. PETITES, VEUE DE LIENCOURT desine et grave par Israël Silvestre 1655. (Cette inscription est en haut sur une banderole.) Au bas: Diverses veues des Chasteau et Jardin de Liencourt. —Silvestre sculp. Israël excud. — (H : 81 - L : 75).

510 — 20. VEUE DU CHASTEAU DE LIENCOURT — (H : 78 - L : 73).

511 — 21. VEUE DU CHASTEAU DE LIENCOURT, du costé du grand parterre —Silvestre sculp. Israël excud. — (H : 78 - L : 73).

512 — 22. VEUE DES PREZ DES ARCADES DE LIENCOURT. . — Silveslre sculp. Israël excud. — (H : 78 - L : 75).

513 — 23. VEUE DE DIVERSES FONTAINES DE LIENCOURT. — Silvestre sculp. Israël excud. — (H : 79514 - L : 73). — (H : 79 - L : 73)

514 — 24. VEUE DE L'EGLISE DE LIANCOURT (inscription sur une banderole). —(H : 71 - L : 71)

515 — 25. LIANCOURT (sur le bord, en haut, à gauche). — (H : 73 - L : 73).

516 — 26. LIANCOURT (en haut, au milieu). — (H : 71 - L : 71).

517 — 27. VEUË DE LA FONTAINE DU ROCHER A LIANCOURT (en haut). — (H : 72 - L : 73).

518 — 28. VEUË DU CANAL DE L'ESCOT, et du grand parterre de Liencourt. —Silvestre fecit Israël excudit. — (H : 96 - L : 170).

519 — 29. VEUË D'UNE PARTIE DU CHASTEAU, et d'un parterre de Liencourt. — Silveslre fecit Israël excudit. — (H : 95 - L : 170).

520 — 30. VEUË DES CASCADES DE LIENCOURT. — Silvestre fecit. Israël excudit. — (H : 96 - L : 170). Voir nos 1 32 et 133.

521 — 1. LORRAINE (vilage de). Dessiné par Silvestre et gravé par Noblesse. — (H : 96 - L : 162).

C'est une ville fortifiée, au milieu de laquelle se voit une tour carrée ; dans le lointain, un homme sur un cheval au galop.

522 — 2. LORRAINE (vilage de). Dessiné par Silvestre et gravé par Noblesse. — (H : 96 - L : 162).

Au milieu, trois maisons et une église. On trouve ces deux pièces de 2e état avec l'ad. de Van Merlen.

523 — 1. LYON. La ville de Lyon, dont la cituation est plus commode qu'elle n'est agréable, commencea à porter le nom de Lugdunum après que Lucius Munatius Plancus son restaurateur y eut emmené une grande Colonie de Romains. Elle a esté de tout temps considérable par le commerce, et anciennement par Escolles de Rhétorique qui y estoient establies, et par les prix qu'on y donnoit a ceux qui excelloient en cette profession. Ste Irenée a esté un de ses premiers Evesques. Son Eglise principalle est dédiée a St Jean. Il n'y a point de lieu au monde ou Dieu soit servi si noblement, puis que ses Chanoines portent tous le titre de comte. (Même inscription en latin.) — Dessiné et gravé par I. Silvestre A. P. D. R. — (H : 218 - L : 818). — 2e état, A Paris, chez Pierre Mariette, etc.

524 — 2. PERSPECTIVE DE LA VILLE DE LYON , représentée en six planches de six Aspects différents. Mise au jour par Robert Pigout à Lyon, en rue Tomassin A. P. D. R. — Dessigné et gravé par Israël Silvestre.:— — (H : 213 - L : 338). 2e état, au lieu de Silvestre il y a François Rambaud.

525 — 3. VEUE DE LYON quand on y monte Par le Rosne

Icy nos deux fleves se baisent
Commençant leurs vieilles amours
Et Pour Jamais unis se plaisent
A Estendre et haster leur cours.

Dessigné et gravé par Israël Silvestre A Lyon chez Robert Pigout en rue Thomassin A. P. D. R. — (H : 174 - L : 362).

526 — 4 VEUE DE LYON. DU costé Du fauxbourg de la Guillotière.

Icy Lyon, dans ses fleuves se mire,
Et descouvrant comme par Vanité
Dessus ses monts quelques traits de beauté
Veut que chacun le regarde et l'admire.

Dessigné et gravé Par Israël Silvestre A Lyon chez Robert Pigout, etc. — (H : 170 - L : 365).

527 — 5. VEUE DE LYON, quand on est sur le quais des Celestins

La Saône Au bout De Sa Campagne
Marchant D'un pas et Grave et Lent
Dit N'avoir veu rien d'excellant
Comme cette illustre Montagne.

Dessigné et gravé par Israël Silvestre A Lyon, chez Robert Pigout, etc. — (H : 168 - L : 361).

528 — 6. VEUE DE LYON, du chemin neuf de la maison Monsieur Pion.

Si l'oeil icy N'est Satisfait,
Je lui Donne toute l'Afrique
L'Europe, Asie et Amérique
Pour trouver à sa veue un objet plus parfait.

Dessigné et gravé Par Israël Silvestre A Lyon, chez Robert Pigout, etc. — (H : 168 - L : 360).

529 — 7. VEUE DE LYON, de la Maison des Pères Chartreux.

Ces si rares beautez sont l'objet du mespris
D'un Chartreux Dans sa solitude :
Qui dresse Plus haut Son estude
Et Cherche dans Le Ciel ce qui n'a point de Prix.

Dessigné et gravé par Israël Silvestre, A Lyon chez Robert Pigout, etc. — (H : 174 - L : 362).

530 — 8. VEUE DE LYON quand on y descend par la Saône

Quoy ?ne tremblez vous point à la seule Présence
De ce Lyon, affreux devant vous enchaisné
Nestes vous Point esmeu voyant cette Eminence
Ces Châteaux Ces Rochers ce Mont emprisonné.

Dessiné et gravé par Israël Silvestre A Lyon, chez Robert Pigout, etc. — (H : 168 - L : 360).

Cette suite se trouve en 2e état dans le livre ayant pour titre : Histoire de la Ville de Lyon, ancienne et moderne; avec les figures de toutes ses veues par le R. P.Jean de Saint-Aubin de la Compagnie de Jésus. — A Lyon, chez Benoist Coral en la rue Mercière à l'Enseigne de la Victoire. M.DC.LXVI. — Un vol. in-folio.

Voici les principales remarques qui existent dans cet état : Les planches sont entourées d'une bordure, avec des écussons en blanc aux quatre coins, et les vers qui sont au bas sont différents, savoir :

Au bas du titre, on lit, à la place de Perspective de la ville de Lyon, etc. — (H : 252 - L : 429).

Fleuves majestueux elevez vous en voûtes
Et près de nos remparts arrestez vostre cours
Puisque dans vos deux lits et dans toutes vos routes
Rien ne répondra mieux à vos dignes amours

N° 3, au folio 269, on lit sur une banderole : Veue de Lion remontant par le Rhosne. Au bas, avec douze lignes de renvois, de A à M. — (H : 428 - L : 269).

Si le Rosne et la Saône en leur course conjoints
Vont porter a la Mer le tribut de leur onde
C'est pour apprendre a tout le monde
Les beauté de Lion dont ils sont les témoins

N° 4, au folio 276, on lit sur une banderole : Veue de Lion du Fauxbourg de la Guillotière. Au bas, avec seize lignes de renvois, de A à Q.. — (H : 251 - L : 428).

D'un grand Pont, de trois Monts, de cent Tours couronné,
Le Rhosne icy s'enfle de gloire;
La Seine en est jalouse, et le Tibre estonné,
Craint qu'il faille à la fin luy ceder la Victoire

N° 5, au folio 292, on lit : Veue du Quay des Celestins, et au bas, dix-sept lignes de renvois de A à R.

— (H : 250 - L : 428).

Ce temple auguste, ces grands Ponts,
Nobles Arcs triomphhans sur l'onde,
Ces Palais, ces Places, ces Monts;
Font le plus beau séjour du Monde.

N° 6, au folio 300, on lit : Veue Depuis le Chemin neuf. Au bas, vingt lignes de renvois, de A à V.

— (H : 250 - L : 427).

Qu'à regret la Saône s'absente
Fameux Lion, de tes doux bords !
Pour reposer plus longtemps dans tes ports,
Voy comme elle est paresseuse et dormante.

N° 7, au folio 342, on lit : Veue depuis les Chartreux. Au bas, seize lignes de renvois, de A à Q;.

— (H : 252 - L : 430).

Alors qu'un dévot solitaire
Void d'icy sous ses pies cette Ville sans prix ;
S'il ta regarde avec mespris
La Terre n'a plus rien capable de luy plaire.

N° 8, au folio 355, on lit : Veue de Lion descendant par la Saôsne. Au bas, douze lignes de renvois, de A à M. — (H : 250 - L : 429).

Ce haut fort, ces grands boulevars
Rendent bien Lion redoutable: Mais mieux qu'enses dehors , mieux qu'en tous ses rempars
C'est dans son coeur qu'il porte une force indomptable

Ces planches ont toutes le privilège à la suite du nom de Pigout.

531 — 9. DIVERSES VEUE DE LION desine et grave par Israël Silvestre 1652 à Paris. — A Paris chez Israël, rue de l'Arbre Sec, etc. — (Ce titre représente une vue de l'abbaye d'Esnay ou Aisnay.) — (H : 96 - L : 108). — 2e état, l'année effacée.

532 — 10. BASTION DE SAINT-JEAN A LION. — Pièce anonyme ; rare. (Voir le cliché ci-dessus.) — (H : 83 - L : 160).

533 — 11. LE BASTION SAINCT JEAN A LION. — Israël ex. — (H : 95 - L : 105).

534 — 12. BELLE COUR DE LION. —Israël ex. — (H : 95 - L : 105).

535 — 13. LA PORTE SAINCT CLAIR DE LION. — Israel ex. — (H : 96 - L : 106).

536 — 14. LES CORDELLIERS DE LlON. Israël ex. — (H : 94 - L : 107).

537 — 15. LES JACOBINS DE LION. — Israël ex. — (H : 94 - L : 105).

538 — 16. SAINCT JEAN DE LION. —Israël excudit. — (H : 95 - L : 106).

539 — 17. SAINCT DIZIER DE LION. — Israël ex. — (H : 95 - L : 107).

540 — 18. CHASTEAU DE PIERE EN SIZE de la Ville de LION. — Israël ex. — (H : 94 - L : 104).

541 — 19. NOSTRE DAME DE L'ISLE prez Lion. — Israël ex. — (H : 94 - L : 118).

542 — 20. VEUE D'UNE PARTIE DE LA CHARITÉ DE LION. — Israël ex. — (H : 95 - L : 120).

543 — 21. VEUE DE LA VILLE DE LION. — Israël Silvestre delin, et sculpsit. — Israël excud. C P. R. — (H : 97 - L : 170).

544 — 22. VEUË D'UNE PARTIE DE LA VILLE DE LION, et de la Rivière de Sone. — Israël Silvestre delin. et fe. — Israël excudit, CP. R. — (H : 97 - L : 171).

545 — 23. VEUE DU CHASTEAU GAILLARD A LION. — Israël Silvestre delin : et sculp. Israël ex. C. P. R. — (H : 99 - L : 170).

546 — 24. PORTE D'HALINCOURT, de la ville de LION. — Israël Silvestre fecit. Israël ex. C. P. R. — (H : 71 - L : 140).

547 — 25. LA PORTE NEUFVE de la ville de LION. — Israël Silvestre fecit. — Israël ex. C. P. R. — (H : 71 - L : 136).

548 — 26. CHASTEAU DE PIERE EN SIZE DE LION. — Israël excudit. — (H : 95 - L : 161).

549 — 27. VEUË DE PIERE ENSIZE A LION — Le Blond excud. C. P. R. (pièce ronde). — (H : 116 - L : 117). — 2e état, avec Van Merlen ex.

550 — 28. VEUË DU BASTION DE SAINCT JEAN A LION — Le Blond excud. C. P. R. (pièce ronde). — (H : 117 - L : 120). — 2e état, Van Merlen ex.

551 — 29. EGLISE DE SAINCT JEAN DE LION. — Israël ex. — (H : 100 - L : 171)

552 — 30. VEUË D'UN COIN DU PONT DU ROSNE. — (H : 92 - L : 72).

553 — 31. VEUË DE LA PORTE ET ABBAVE D'ESNAY, DE LYON. — (H : 108 - L : 107).

554 — 32. VEUË DE L'ARSENAL, et de la Chaîne qui ferme la Rivière de Saône, à LYON. — Dessinée par I. Silvestre, et gravée par Perelle (Nicolas) A. P. D. R. — Chez Pierre Mariette — (H : 126 - L : 267). — 2e état, avec Nicolas Langlois au lieu de Mariette.

555 — 33. VEUË DE L'EGLISE DE St JEAN. et du Pont de la Saône à LYON. — Dessinée par I. Silvestre et gravée par Perelle. A. P. D. R. Chez Pierre Mariette. — (H : 125 - L : 266). — 2e état, même remarque que le précédent.

556 — 34. VEUË DU PALAIS, et du Port Royal de LION. —Israël Silvestre del. et fecit. 1652. Israël excudit C. P. R, — (H : 133 - L : 256).

557 — 35. VEUË ET PERSPECTIVE DE LA MAISON DE VILLE DE LION, du costé du Jardin. — Dessigné et gravé par Israël Silvestre. 1652. Israël ex. A. P. D. R. — (H : 133 - L : 257).

558 — 36. VEUË PARTICULIÈRE DE LA VILLE DE LION, sous nostre Dame de Fourvière. — Silvestre sculp. Israël excud. C. P. R. — (H : 135 - L : 244).

559 — 37. VEUË DU BASTION S. JEAN DE PIERRE EN SIZE, et d'une partie de la ville de LION. Israël Silveslre delin. et sculp. Israël Henriet ex. C. P. R. — (H : 132 - L : 245).

560 — 38. VEUË DE L'EGLISE DES CORDELIERS, et d'une partie de la Ville de LION sur le Rosne. — Israël Silvestre delin. et sculp. Israël Henriet ex. C. P. R. — (H : 136 - L : 248).

561 — 39. VEUE DE LA FACE DE L'EGLISE CATHÉDRALE DE St JEAN DE LYON —R. Pigoul ex. A. P. D. R. — (H : 90 - L : 165). Très rare.

562 — 40. VEUE DU PONT DU RHÔNE A LION. I. Silvestre del. F. Flamen sc. — (H : 104 - L : 186). R. D. n° 517.

563 — 41. VEUE DE LA MAISON DE VIMY, appartenant à Monsr. l'Archevesque de Lyon, Primat des gaules. — Israël Silvestre fecit. — Israël ex. C. P. R. — (H : 103 - L : 158).

564 — 42. MAISON DE VIMY près de Lion. — Israël excudit. — (H : 101 - L : 167).

565 — 43. VEUË DE NOSTRE DAME DE L'ISLE, proche la ville de LION. — Israël Silvestre fecit. — Israël ex. C. P. R. — (H : 72 - L : 143).

566 — MAISON ROUGE, sur la rivière de Seine. — Dessiné par I. Silvestre et gravé par Perelle. A. P. D. R. (pièce ntée 6). — Chez P. Mariette. — (H : 117 - L : 157).

Maison-Rouge, sur le bord de la Seine, est situé entre,Melun et Corbeil.

567 — MANTHE (La Grande Eglise de). — Israël ex. — (H : 88 - L : 121). — 2° état, l'adresse de I. Mariette; 3e état, celle de Van Merlen

568 — MARIMONT (veûe du Chasteau de), du costé du Jardin. (Même inscription en latin.) — I. Silvestre del. et sculp. 1673 — (H : 372 - L : 495). — PL à la Chalcographie.

569 — 1. MARLOU (Veuë d'une partie du Chasteau de) — Silvestre sculp. — Israël excud. — (H : 79 - L : 74)

570 — 2. VEUË DU L'ENTRÉE DU CHASTEAU DE MBRLOU. — (H : 70 - L : 68).

571 — 3 VEUË DU CHÂTEAU DE MARLOU appartenant à Madame de Chatillon. — dessigné et gravé par Israël Silvestre. — (H : 118 - L : 197).

572 — MARSAL (Profil de la ville et forteresse de). Israël Silvestre delin et sculpsit. C. P. R. — 2° état, le privilège est remplacé par 7670. — Pièce en deux feuilles, ayant chacune : — (H : 373 - L : 502). — PL à la Chalc.

573 — 1. (MARSEILLE). NOUS voions icy la ville de Marseille anciennement si renommée pour son université que les Romains mesme y venoient et pour se polir et pour y apprendre les bonne lettres il n'en est pas aujourd'hui de mesme naiant rien qui la rende plus considérable que son port et le grand trafic qu'elle faict par tout le levant. Dessignée par Silvestre, gravée par Perelle. — A Paris chez Pierre Mariette rue St Jacques a l'Espérance A. P. D. R. — En deux feuilles, — (H : 210 - L : 805).

574 — 2. VEUE DE LA TOUR DU PORT DE MARSEILLE. — Israël Silvestre deli. et sculp. — C. P. R. (Pièce ronde). — (H : 121 - L : 121).

575 — 3. VEUË DE LA PORTE ROYALLE DE MARSEILLE. — Israël Silvestre delin. et sculp. Israelex. C. P. R.(P. R., ntée 3) — (H : 120 - L : 120).

576 — 4. VEUE DE LA PORTE REALE DE MARSEILLE. — Dessinée par /. Silvestre, et gravée par Perelle A. P. D. R. —Chez Pierre Mariette. — 211 /109. — 2e état, avec le nom de Langlois ; 3° état, avec l'adresse de Drevet.

577 — 5. VEUE DE LA TOUR, et du Port de MARSEILLE. — Mariette excud. — (H : 80 - L : 128). 2e état, le nom de N. Langlois et le n° 10.

578 — 6. VEUE DE LA CITADELLE et de nostre Dame de la Garde et du port de MARSEILLE. — I. Silvestre fecit A. P. Le Blond excud. (Pièce ronde.) 2e état. Drevet ex. — (H : 117 - L : 118).

579 — 7. S. VICTOR DE MARSEILLE. — I. Silvestre in. Sculp. —A. P. D. R. 2e état, avec le n° 2. — ( Pièce ronde). — (H : 123 - L : 119).

580 — 8. LA MAIJORRE DE MARSEILLE. — (H : - L : ). Silvestre in. Sculp. — A. P. D. R. (Pièce ronde.) 2e état, avec le n° 3. — (H : 124 - L : 119).

581 — MARVILLE (Citadelle de). — A. P. D. R. Silvestre delin. — Divers Veüe sur le naturel de Châteaux forteresses, et autre gravée par français Noblesse pour aprendre a decigné — A Paris chez I. Mariette rue St Jacques avec Priv. — (H : 96 - L : 163). — 2e état, à Paris chez Van Merle rue St Jacques à la ville d'Anvers.

582 — 1. MARZEVILLE (Veüe de) proche Nancy. — Dessinée par I. Silvestre, et gravée par Perelle (Nicolas). A, P. D. R. — Chez Pierre Mariette. — (H : 1 - L : 262) 23. — 2e état, l'ad. de Langlois au lieu de celle de Mariette.

583 — 2. VEUË DU CROSNE et du pont du MARSEVILLE proche Nancy. — I. Silvestre fecit. A. P. Le Blond excudit. (Pièce ronde). 2e état, Drevet ex. — (H : 120 - L : 129).

584 — MASCON (Partie de la ville de). — Israël excudit.. — (H : 101 - L : 168).

585 — MEAUX (Profil de la ville de). — Israël Silvestre deline, et excud. C. P. R. — (H : 285 - L : 565).

586 — 1. MELUN (Profil de la ville de). — Israël Silvestre, del. C. P. R. — (H : 281 - L : 560).

587 — 2. VEUË DE NOSTRE DAME DE MELUN, sur la Rivière de Seyne. — Israël Silvestre fecit. Israël ex. C. P. — (H : 74 - L : 140).

588 — 1. METZ EN LORRAINE (Profil de la ville de) : veue du coste de la porte Mazel — Se vende à Paris chez Israël Silveslre rue du Mail proche la rue Montmartre A. P. D. R. 1667. — Deux pl. ayant chacune: — (H : 410 - L : 652). — 2e état, avec l'année 7677. — PI. à la Chalc.

589 — 2. CITADELLE DE METZ— Silvestre delin. — 2e état, avec l'ad. de Van Merlen. — (H : 92 - L : 161).

590 — 3. VEUE DE LA PORTE MAZEL A METZ. — (H : 82 - L : 147).

591 — MOINEVILLE (Veuë de l'Eglise du Vilage de) proche Liencourt. — Siivesire fecit Israël excudit. — (H : 90 - L : 170)

592 — 1. MOMMEDY (Veue et perspective de). — Israël Silvestre delin et sculpsit 1669. Deux pl. ayant chacune : — (H : 370 - L : 498). — 2e état, l'année remplacée par le privilège. — Chalc.

593 — 2. VEUË DE MONTMIDY Divers veue sur le naturelle de Châteaux, forteresses et autres , gravée par français Noblesse Pour aprendre à decigné A. P. D. R. Silvestre delin. A Paris, chez /. Mariette, rue St Jacques. A. P., et le n° 12. — (H : 96 - L : 165). 2e état, avec l'ad. de Van Merle, rue S. Jacques, etc.; le n° 12 effacé.

594 — MONÉ (Veuë et Perspective du Chasteau de), en la Duché de Bourgogne, proche la ville de Tonnerre. — Israël ex C. P. — (H : 128 - L : 242).

595 — 1. MONTBAR (Veuë de la ville de) en Bour.gongne. — Israël ex. — (H : 95 - L : 161).

596 — 2. CHASTEAU DE MONTBAR en Bourgongne. — Israël ex. — (H : 95 - L : 165).

597 — MONTMELIAN (Veuë de la ville et Citadelle de). — Israël ex — (H : 84 - L : 132). — 2e état, chez Vander Bruggen, etc.

598 — MONTPELLIER (Veue de l'Eglise Sainct Pierre de). — Israël Silvestre delin. et sculp. — Israël Henriet ex. C. P. R. — (H : 102 - L : 172).

599 — MORET (La ville de) près fontainebleau. — Israel excudit. — (H : 102 - L : 170).

600 — MOULINS (Chasteau de) en Bourbonnois. — Israël excudit. — (H : 102 - L : 167).

601 — 1. NANCY (Profil de la ville de), auquel sont jointes les veuës et Perspectives des Portes et lieux plus remarquables des environs d'Icelle. Par Israël Silvestre natif de la mesme ville — A Paris chez Israël Henriet rue de l'arbre Sec, etc. A. P. D. R. — (H : 129 - L : 243).

602 — 2. VEUE ET PERSPECTIVE DE LA ORTE NOSTRE DAME DE NANCY ; appellée a préesent Porte de la Citadelle. — (H : 121 - L : 239).

603 — 3. VEUE ET PERSPECTIVE DE LA PORTE SAINCT GEORGE DE NANCY. — (H : 123 - L : 239).

604 — 4. VEUE ET PERSPECTIVE DE LA PORTE SAINCT GEORGE DE NANCY par dedans. — (H : 122 - L : 241).

605 — 5. VEUE ET PERSPECTIVE DE LA PORTE SAINCT NICOLAS DE NANCY. — (H : 125 - L : 238).

606 — 6. VEUE ET PERSPECTIVE DE LA PORTE SAINCT LOUIS DE NANCY. — (H : 122 - L : 241).

607 — 7. VEUE ET PERSPECTIVE DE LA PORTE SAINCT JEAN DE NANCY par dehors. — (H : 123 - L : 240).

608 — 8. VEUË ET PERSPECTIVE DES EGLISES DES CAPUCINS, et des Pères Jesuistes de NANCY. — Israël Silvestre fecit. — (H : 125 - L : 241).

609 — 9. VEUE ET PERSPECTIVE DU MARAIS où Charles Duc de Bourgongne fut tué à la bataille qu'il perdit contre René Duc de Loraine le cinquième Janvier. 1477. — Israël ex. — (H : 123 - L : 238).

610 — 10. VEUE ET PERSPECTIVE DE LA CHAPELLE DES BOURGUIGNONS, maintenant Nostre Dame de Bon Secours, proche de Nancy, ou René Duc de Loraine gaigna la bataille contre Charles Duc de Bourgongne le cinquième Janvier 1477. — Israël Silvestre fecit. — (H : 120 - L : 238).

611 — 11. VEUE ET PERSPECTIVE DE L'EGLISE SAINCT NICOLAS DE LORAINE. — Perel (Gab.) sculps. Israël ex. — (H : 125 - L : 249).

612 — 12. VEUE D'UNE PARTIE DE L'EGLISE St NICOLAS EN LORRAINE. — Silvestre f. Le Blond excud. A. P. — (H : 104 - L : 206).-2e état, le nom de Gallays remplaçant celui de Leblond.

613 — 13. VEUË ET PERSPECTIVE DU VILLAGE DU MONTAYT, proche de Nancy. —Perelle (Gab.) Sculp. Israël ex. — (H : 126 - L : 247).

614 — 14. VEUË ET PERSPECTIVE DU CHASTEAU DE FLEVILLE proche Nancy, appartenant à Monsieur de Beauvcau. — Israël Silvestre del. et sculp. C. P. R. — (H : 133 - L : 241). — 2e état, avec l'ex. de Mariette.

615 — 15. NANCI. La ville de Nanci à esté le siége des Ducs de Lorraine. Elle est scituée entre la France et l'Allemagne, et il y à peu de ville dans ces deux païs aux quelles elle ne se puisse comparer. Anciennement lors qu'elle estoit plus petite et moins forte qu'elle n'est à présent, elle résista puissamment à l'armée de Charles dernier Duc de Bourgongne, qui y fut tué ; Mais de nostre temps, encores qu'elle eut esté fortifiée de Seize bastions très bien revestus, elle à esté prise par Louis 13, et son fils Louis 14. La possède encore aujourd'huy. (Même inscription en latin.) Vingt-quatre renvois entre les deux inscriptions. Dessignée et gravée par /. Silvestre A. P. D. R. — 2e état : A Paris, chez Pierre Mariette, rue S.Jacques a l'Espérance. — (H : 207 - L : 817). — Pièce en deux feuilles.

616 — 16. VEUE EN PARTIE DU PALAIS DE NANCY. — (H : - L : ). Silvestre fecit A P. Le Blond excudit. — (H : 138 - L : 156). Pièce ronde. — 2e état, avec l'adresse de Drevet et le priv. effacé.

617 — 17. VEUE D'UNE PORTE DE ROZIÈRE, où se faict le sel, proche de Nancy. — Silvestre f. Le Blond excud. A. P. — (H : 103 - L : 205). — 2e état, le nom de Le Blond effacé.

618 — 18. VUE DE NOSTRE DAME DE BOURGOGNE , près Nancy. — Dessigné par /. Silvestre, et gravées par F. Flamen. A Paris, chez P. Mariette, etc. — (H : 103 - L : 185). Voir nos 521 et 522, 581 à 583.

619 — NEVERS est une ville très célèbre, située sur les bords de la Loire. Elle fut appellée par César Noviodunum. Elle prend a présent son nom de la rivière de Nièvre, qui se va perdre dans Loire proche de ses murs. Son Eglise cathédrale est très-Auguste. Elle fut jadis bâtie en l'honneur de S. Gervais et de S. Protais, maintenant elle est dédiée a S. Cire on y voit les superbes tombeaux des Princes de Nevers et de Cleves, dont l'ouvrage et la matière sont magnifiques. Dans l'endroit le plus élevé de la ville est le Chasteau, demeure ordinaire des Princes , recommandable et pour son antiquité et pour son architecture ; auprès de ce chasteau est la place ducale, dont toutes les maisons sont régulièrement basties sur un mesme modelle. Il y a plusieurs monastères , entre lesquels celuy des Pères Minimes, est un illustre monument de la pieté de Charles 1er Duc de Mantoûe, dont l'autel est digne de l'ancienne magnificence de Rome. Les Ducs de Nevers ont une Chambre des comptes dans cette ville, elle appartient a Charles 2 Duc de Mantoüe et de Montferrat Prince d'une trèshaut espérance. (Même inscription en latin.) Renvois de A à O. —De Lincler (delin.) Israël Silvestre sculp, C. P. R. — Mariette excudit Parisijs. — Les deux feuilles ont — (H : 204 - L : 824). — 1er état, avant le nom de Mariette et les renvois.

620 — NUICT (Veuë du Chasteau de) en Bourgongne. — Israël ex. — (H : 100 - L : 167).

621 — ORANGE (Veuë de Lare d'), et d'une partie du CHASTEAU et de la VILLE. — Israël Silvestre deiin. et sculp. Israël Henriet ex. C. P. R: — (H : 157 - L : 250). — 2e état, il y a : avec plusieurs autres Vues perspectives d'Italie, et le n° 12, à droite. Cet état fait partie de l'OEuvre d'Architecture de M' Dumont, Professeur d'architecture.

622 — 1. ORLÉANS, que quelques uns croyent estre le Genabum des anciens, est une des plus belles, plus peuplées, et plus riches villes de France, assise sur le bord de la Rivière de Loyre, en un doux climat, et un terroir très fertile. Elle a esté autrefois la capitale d'un Royme et le siege de ses Roys. Aujourd'huy elle ne porte que le titre de Duché. Son Evesque est un des plus considérables du Clergé de France, tant par l'antiquité de son siege, que par la sainteté de ses prédécesseurs, et par l'importance de ses privileges. On y retablit maintenant l'Eglise de S. Croix, que les Huguenots avoient entierement destruite. Son siège de l'an 1428, est memorable par le secours qui ammena la pucelle Jeanne, et par la deffaite des Anglois, qui fut telle, qu'en suite leurs affaires allèrent tousjours en décadence. On voit sa statue faicte de Bronze sur le milieu du pont de la ville. (Même inscription en latin.) Renvois de 1 à 28, sur six colonnes. — Dessignée par I. Silvestre, et gravée par F. Collignon. A. P. D. R. — 2° état, avec l'adresse de Mariette. — En deux feuilles ayant — (H : 278 - L : 1157).

623 — 2. VEUË DE LA TOUR NEUFVE D'ORLÉANS. (Même inscription en italien.)—Israël, Silvestre deli. et fecit C. P. R. — (H : 126 - L : 251). 2e état, avec l'adresse de Mariette et le n° 9.

624 — 1. PACY EN CHAMPAGNE (Veuë du Chasteau de), appartenant a Monsieur de Souvray. — Israël ex. — (H : 130 - L : 239).

625 — 2. VEUË DU CHASTEAU DE PASSY EN CHAMPAGNE. — Israël ex. — (H : 84 - L : 163).

626 — 1. PONT EN CHAMPAGNE (Veuë et Perspective du Chasteau de), appartenant a Monsieur Boutillier Secrétaire d'Estat, et Surintendant des finances, sur le desseing, et conduitte de Monsieur Muet Architecte. — Israël ex. — (H : 135 - L : 253).

627 — 2. VEUË ET PERSPECTIVE DU CHASTEAU DE PONT du costé des Parterres. —Israel ex. — (H : 134 - L : 254).

628 — PONT SAINCT ESPRIT (Partie du). — (Gravée par Silvestre.) — (H : 86 - L : 68).

629 — 1. QUINCY (Veuë de l'Abbaye de), proche Tanlay, du Diocese de Langre—Israel ex. — (H : 126 - L : 244).

630 — 2. VEUË DE L'ABBAYE, ET DE L'ESTANG DE QUINCY, du Diocese de Langre. — Israel ex. — (H : 127 - L : 245).

631 — 3. VEUË DU DEDANS, ET LE BAS DE QUINCY EN CHAMPAGNE. — Israel ex. — (H : 89 - L : 149)

632 — QUIQUANGRONGNE (Veëe de la Tour de). —(Gravée par Silvestre.) Mariette excud. — (H : 77 - L : 123). — 2° état, avec N. Langlois.

633 — 1. REIMS (Veuë de la porte de Mars à). Antiquité de Jule Cesar. — Silvestre fe. — Israel ex. — (H : 98 - L : 170).

634 — 2. VEUË DE L'EGLISE St. PIERRE DE REIMS. — 2e état, avec l'ad. de Mariette ; et 3e, celle de Van Merlen. — (H : 90 - L : 113).

635 — 1. RICHELIEU (La ville de) en POITOU, construite par le grand Cardinal Duc de Richelieu, au bout des parterres de son superbe Chasteau de Richelieu, de la conduitte et des soings de Monsieur Le Mercier Architecte. — Israel ex. — (H : 133 - L : 253).

636 — 2. LE CHASTEAU DE RICHELIEU EN POITOU , représenté en face. Ouvrage du grand Cardinal Duc de Richelieu lequel est magnifique en sa construction, et architecture, avec sculpture au dehors, d'une multitude de figures, et Bustes antiques, et au dedans de rares tableaux, de Plafonds, et lembris Richement etophez, sur la conduitte, et le desseing de Monsieur le Mercier Architecte. — Israel ex. — (H : 133 - L : 253).

637 — 3. FACE DU GRAND CORPS DE LOGIS DU CHASTEAU DE RICHELIEU qui regarde sur le Parterre. — Israel ex. — (H : 133 - L : 253).

638 — 4. CHASTEAU DE RICHELIEU du costé qui regarde sur le Parc, et Palmail. — Israel ex. — (H : 133 - L : 253).

639 — ROCHE GUYON (veûe du Chateau de La) en Normandie appartenant a Mont. de Liancourt. — Dessigné et gravé par Israel Silvestre. — (H : 118 - L : 197).

640 — ROCHELLE (Veûe de la). — Piece anonyme, rare. — (H : 80 - L : 155).

Cette estampe est gravée par Silvestre, d'après Callot; l'album de M. Destailleurs renferme également trois autres vues anonymes, qui pourraient bien avoir été prises aux environs de cette ville.

641 — ROCHE TAILLET sur la Saone proche Lyon. — Israel Silvestre fecit. Israel ex. C. P. R. — (H : 79 - L : 158). — 2e état, la planche rognée à gauche n'a plus que — (H : 74 - L : 119) ; il ne reste plus que le dernier e du nom de Silveslre : « e fecit ».

642 — ROCROY. (Ce titre est en haut de la pièce.)— (H : 110 - L : 155). — Pièce anonyme, où l'on voit une ville fortifiée ; dans le lointain, à gauche, une autre ville ; et sur le devant, un tronc d'arbre avec plusieurs personnages.

643 — 1. ROUEN (Profil de la ville de) — Cum privilegio Regis. — (H : 275 - L : 565); rare.

644 — 2. VEUË DE L'EGLISE NOSTRE DAME DE ROUEN du costé du Pont. —Israel Silveslre sculp. et ex. — (H : 107 - L : 153). 2e état, avec le n°4.

645 — 3. VEUË DU PONT DE PIERRE DE ROUEN. — Israel Silvestre sculp. et ex. — (H : 108 - L : 154). — 2° état, avec le n° 5.

646 — 4. AUTRE VEUË DU PONT DE PIERRE DE ROUEN, et du Mont Ste Catherine. —Israel Silvestre sculp. et ex. — (H : 109 - L : 154). — 2e état, avec le n° 6.

647 — 5. VEUË DU VIEUX CHASTF AU DE ROUEN. — Israel Silvestre fecit. C. P. R. — (H : 117 - L : 200).

648 — 6. VEUË DE LA PORTE DU BAC A ROUEN. — Israel Silveslre fecit. C. P. R. — (H : 116 - L : 200).

649 — 7. PLACE DE ROUEN, où les Anglois ont fait mourir la Pucelle d'Orléans. Pièce anonyme. — (H : 95650 - L : 71).

650 — 8. VEUË DE LA PORTE DU GRAND PONT A ROUEN. Gravée par Silvestre — (H : 95 - L : 70).

651 — 9. SANCTUS ROMANUS URBIS RHOTOMAGI ARCHIEPISCOPUS ET PATRONUS, etc. — Parisiis apud Hermannum Weyen, via Jacobece sub signo sancti Benedicti. — C. Lawers sculp. — (H : 304 - L : 332). — La vue de Rouen, qui est dans le fond, est de Silvestre.

652 — SAINCTE BAUME en Provence (Veuë au naturel de la). — Dessignée et gravée par Israel Silveslre A. P. D. R. — A Paris chez Pierre Mariette, etc. — (H : 139653 - L : 305).

653 — SAINCTE REYNE (Veuë de la Chapelle et du Village), du diocese de Langre. — Israel ex. — (H : 88 - L : 146).

654 — SAINCT FLORENTIN (Veuë de la ville de) en Bourgogne. —Israel ex. — (H : 87 - L : 163).

655 — St JOYRE en Dauphine (Cascade proche). — Pièce anonyme. — (H : 75 - L : 76).

656 — SEDAN (Veuë de la Ville et Chasteau de). — Dessigné, et gravé par Israël Silvestre. — Les trois feuilles ont — (H : 373 - L : 1475). Planche à la Chalcographie.

657 — SEMUR EN BOURGONGNE (veuë du Chasteau de). — Israël ex, — (H : 94 - L : 108).

658 — SENS (Veuë d'une partie de l'Eglise de sainct Estienne de). — Israel Silvestre fe. Israel ex. C. P. R. — (H : 70 - L : 138).

659 — STENAY (Profil de la ville et citadelle de). — Israel Silvestre delin. et sculpsit 1670. — Planche en deux feuilles ; celle de gauche a — (H : 566 - L : 498); celle de droite, — (H : 366 - L : 495). — 2e état, l'année remplacée par le privilege. Planche à la Chalcographie.

660 — 1. TANLAY (Veûe et Perspective de l'entrée du Chasteau de), dans la Duché de Bourgogne, la beauté du dedans de l'Edifice égale ou surpasse celle du dehors par les grands vestibules, par sa galerie, et par la beauté de ses appartemens. — Israel ex. — (H : 130 - L : 239).

661 — 2. VEUE ET PERSPECTIVE DU CHASTEAU DE TANLAY, du costé du jardin animé de tres-belles fontaines et d'un grand canal, ou la riviere entre par plusieurs bouches , qui sont a l'un de ses bouts, lequel est orné d'une Architecture en Amphithéâtre. — Israel ex. C. P. R. — (H : 131 - L : 240).

662 — 3. VEUË DU CHASTEAU ET BOURG DE TANLAY, du costé du vilage de Sainct Vilmé. — Israel ex. — (H : 131 - L : 239).

663 — 4. VEUE ET PERSPECTIVE DU CHASTEAU et paisages des environs de TANLAY. — Israel ex. C P. R. — (H : 131 - L : 246).

664 — 5. VEUE ET PERSPECTIVE DE LA BASSE-COURT, et avant-court, et d'une partie du grand canal du Chasteau de TANLAY. — Israel ex. C. P. R. — (H : 131 - L : 239).

665 — 6.VEUË ET PERSPECTIVE DU PAISAGE, et d'une partie du Chasteau, et Bourg de TANLAY, a deux lieues de Tonnerre en Bourgongne. Les ponts, les chaussées, et grandes advenues rendent ce lieu très-considerable. — Israel Silvestre in et fecit Israel ex C. P. R. — (H : 132 - L : 240).

666 — 7. VEUË DE L'ENTRÉE DU CHASTEAU DE TANLAI. — Israel ex. — (H : 88 - L : 148).

667 — 8. VEUE ET PERSPECTIVE DU VIEIL PORTAIL DU CHASTEAU DE TANLAI. — Israel ex. — (H : 87 - L : 182).

668 — 9. VEUE DU CHASTEAU DE TANLAI, du coste du parterre. — Israel ex. — (H : 93 - L : 187).

669 — 10. VEUË DE L'ESTANG, et Perspective du Parc de TANLAI. — Israel ex. — (H : 92 - L : 192).

670 — 11. VEUË DU PARC, et du Canal de TANLAI. — Israel ex. — (H : 93671 - L : 194).

671 — 12. VEUË DE LA GROTTE DU CHASTEAU DE TANLAI. — Israel excudit — (H : 91 - L : 192).

672 — 13. VEUË DE L'EGLISE DES CORDELIERS DE TANLAY. — Israel ex. — (H : 87 - L : 163).

673 — 14. VEUË DU MOULIN, et du Paisage DE TANLAI. — Israel ex. — (H : 9 - L : 194).3674.

674 — 15. VEUË DU VILLAGE DE COMICE, et Paisage de TANLAI. — Israel ex. — (H : 93 - L : 187). Le 2e état des neuf dernières pièces porte ; Vander Bruggen rue S. Jacques, etc.

675 — THEONVILLE. — (H : 110 - L : 155).

Pièce anonyme. Le devant de l'estampe représente une ville fortifiée ; il y a un homme qui tient une perche sur son épaule.

676 — TOMBLAINE (Veûe du paisage de), proche Nancy. — Silvestre f. Le Blond excud. A. P. — (H : 103 - L : 205). — 2° état; le nom de Le Blond effacé.

677 — 1. TONNERRE (La Ville et Comté de) est en Champagne, quoy que ce soit un partage de la Maison de Bourgongne, et le plus ancien comté de France, il a esté honoré du premier Brevet de Duché et Pairie par le Roy Charles IX, l'an 1572, en faveur de Henry comte de Clermont, et de Tonnerre. (Même inscription en latin, avec sept renvois, de A à G.) — Dessigné par I. Silvestre, et gravé par N. Perelle A. P. D. R. — A Paris chez Pierre Mariette, etc — En deux feuilles. — (H : 202 - L : 700). — 1er état, avant l'adresse de Mariette.

678 — 2. VEUË ET PERSPECTIVE DE LA VILLE ET COMTÉ DE TONNERRE en Champagne. Israel ex. — (H : 127 - L : 228).

679 — 3. VEUË DE L'EGLISE DES MINIMES DE TONNERRE. — Israel ex. — (H : 127 - L : 245).

680 — 4.VEUË DE L'ABBAYE SAINCT MARTIN proche Tonnerre. — Israel ex. — (H : 80 - L : 135).

681 — 5. SAINCT MARTIN(Veuë de l'abbaye) du Diocèse de Langres (près Tonnerre). — Israel ex. — (H : 93 - L : 192).

682 — 6. VEUË DE L'EGLISE NOSTRE DAME DE TONNERRE. — Israel ex. — (H : 80 - L : 135).

683 — 7. VEUË DE L'EGLISE DE NOSTRE DAME DE TONNERRE , et d'une partie de la ville. — Israel ex. — (H : 80 - L : 135).

684 — 8. VEUË DE L'ABBAYE SAINCT MICHEL DE TONNERRE. — Israel ex. — (H : 93 - L : 178).

685 — 9. VEUË DE L'EGLISE SAINCT PIERRE DE TONNERRE. — Israel ex. — (H : 91 - L : 183).

Ces pièces se trouvent en 2e état avec des numéros.

686 — TOUL EN LORRAINE ( Profil de la ville de). — Israel Silvestre del. C. P. R. — (H : 285 - L : 567).

687 — TOURNU (Veuë de la ville de) sur la Rivière de Saone. — Israël Silvestre fecit. Israël ex. C. P. R. — (H : 95 - L : 176).

688 — TREVOU (La ville de) près Lion. — Israël ex. — (H : 101 - L : 166).

689 — VALÉRY (Veue du Chasteau de) appartenant a Monseigneur le Prince. —Israël ex. — (H : 82 - L : 134). 2e état, un N à gauche et-le n° 8 à droite.

690 — 1. VAUX LE VICOMTE (Plan de), (en haut et en bas). Eschelle de 400 toises. — I. Silvestre del. C. P. R. — (H : 382 - L : 507).

691 — 2. VEUË DE VAUX LE VICOMTE du costé de l'entrée. — Israel Silvestre, delineavit, et excud Parisiis. P. R. — (H : 469692 - L : 733).

692 — 3. VEUE ET PERSPECTIVE DE VAUX LE VICOMTE, du costé du Jardin. — Israel Silvestre Delineavit et Sculpsit. C. P. R. — (H : 471 - L : 727).

693 — 4. VEUE ET PERSPECTIVE DU JARDIN DE VAUX LE VICOMTE. — Israel Silvestre delineavit et Sculpsit C. P. R. — (H : 510 - L : 774).

694 — 5. VEUE ET PERSPECTIVE DU CHASTEAU DE VAUX, par le costé. — Israel Silvestre del. et sculp. C. P. R. — (H : 369 - L : 513).

695 — 6. VEUE DU CHÂTEAU DE VAUX par le coste. — Israel Silvestre delineavit et sculpsit. C. P. R— (H : 371 - L : 516).

696 — 7. AUTRE VEUE DU JARDIN DE VAUX. — Israel Silvestre delineavit C. P. R. — — (H : 374 - L : 516).

697 — 8. VEUE ET PERSPECTIVE DU PARTERRE DES FLEURS. — Israel Silvestre delineavit et sculpsit. C. P. R. — (H : 370 - L : 504).

698 — 9. VEUE ET PERSPECTIVE DE LA FONTAINE DE LA COURONNE et du parterre de VAUX. — Israel Silvestre delineavit et sculpsit C. P. R. — (H : 368 - L : 510).

699 — 10. VEUE DE LA FONTAINE DE LA COURONNE DE VAUX. — A. P. D. R. — (H : 368 - L : 568).

700 — 11. VEUE ET PERSPECTIVE DES CASCADES DE VAUX. — Israel Silvestre delineavit et sculpsit. C. P. R. — (H : 374 - L : 516).

701 — 12. VEUË ET PERSPECTIVE DES PETITES CASCADES DE VAUX. — Israel Silvestre, del. et seul. C. P. R. — (H : 365 - L : 508).

702 — 13. VEUE ET PERSPECTIVE DE LA GROTTE et d'une partie du canal. — Israel Silvestre delineavit et sculpsit C. P. R. — 5 — (H : 380 - L : 10). Le canal avait 500 toises de long. — Le 2e état porte l'inscription suivante : Veüe et Perspective de la Grotte et d'une partie du Canal de Vaux. — Silvestre delineavit. A. Perel sculpsit. — A Paris, chez N. Lattglois rue St Jacques a la Victoire A. P. D. R.

703 — 14. VEUË DES PETITES CASCADES DE VAUX. — Israel Silvestre delin. et ex. Perelle (Adam) sculp. — (H : 120 - L : 207).

704 — 15. VEUË EN PERSPECTIVE DE LA GROTTE et d'une partie du canal de Vaux. — Silvestre delineavit. A Perel sculpsit. — A Paris, chez Langlois, rue St Jacques, a la Victoire. A. P. D. R. — (H : 155 - L : 245).

705 — 16. VEUË EN PERSPECTIVE DES CASCADES DE VAUX. — Israel Silvestre, delin. AD Perelle. sculp. —A Paris, chez Langlois, rue St Jacques, etc. — (H : 156 - L : 245).

706 — VENTEUIL (Eglise de) proche La Roche Guion. —2e état, avec l'ad. de Mariette; et 3e, celle de Van Merlen. — Israel ex. — (H : 90 - L : 112).

707 — VERDERONE (Veue du Chasteau de), à douze lieues de Paris. (Ce château était près de Liancourt.) — Silvestre sculp. Israel excudit C. P. R. — (H : 142 - L : 248).

708 — VERDUN (Veue et perspective de la Ville et Citadelle de) — Dessiné et gravé par /. Silvestre au Gallerie du Louvre A. P. D. R. 1669. — Pièce en deux feuilles; celle de gauche a — (H : 368 - L : 495), et celle de droite — (H : 368 - L : 501). — PI. à la Chalcographie.

709 — VERGER EN ANJOU (Veuë et Perspective du Chasteau du), demeure ordinaire des Princes de Rohan-Guéméné. — Israel ex. — (H : 130 - L : 238).

710 — 1. VERNEUIL (Veuë et Perspective du Chasteau de) a douze lieues de Paris appartenant a très-haut et tres-puissant Prince Monseigneur Henry de Bourbon Evesque de Mets, Prince du S..Empire. Abbé des Abbayes S. Germain des prez les Paris, Thiron, etc. — Israel excudit. — (H : 135 - L : 253).

711 — 2. VEUË DE L'ENTRÉE DU CHASTEAU DE VERNEUIL. — Israel excudit. — (H : 136 - L : 252).

712 — 3. VEUE DU CHASTEAU DE VERNEUIL du costé des Parterres. — Israel excudit. — (H : 135 - L : 249).

713 — 1. VILLEROY (Veuë du Chasteau de), appartenant a Mr le Mareschal de Villeroy, Duc et Pair de France. — A Paris chez Israel Henriet, rue de l'Arbre Sec, etc. — (H : 97714 - L : 171).

714 — 2. VEUË DU CHASTEAU DE VILLEROY. (du coté du jardin). — I. Silvestre sculp. Israël ex. C. P. R. — (H : 133 - L : 258).

Algérie.

715 — PORT D'ALGER — Pièce anonyme. — (H : 87 - L : 144). — Très rare.

716 — MAYENCE (Profil de la ville de) du coté du Rhin. (Pièce citée par Mariette). Très rare. M. Faucheux ne l'a jamais rencontrée, et la bibliothèque de Mayence ne la possède pas.

717 — PHILIPSEBOURG. (Pièce anonyme.) — Sur le devant, trois personnages ; un debout et deux assis. — (H : 109 - L : 155).

718 — PALAIS DU ROY D'ANGLETERRE à Londres (Veuë et Perspective du) qui s'apelle Whithehall. — Silvestre sculp. Israël ex. C. P. R. — (H : 136 - L : 241).

719 — NOTRE DAME DE BON SECOURS (près Condé). — Pièce anonyme. Très rare. — (H : 135 - L : 111).

720 — BARCELONE (Vue de) du côté de la mer. — Pièce dessinée par I. Silvestre et gravée par N. Perelle.

721 — NOSTRE DAME DE MONT SERRA en Catalogne (Veue au naturel de la Montagne, et du Couvent de). — Dessignée et gravée par Israel .Silvestre A. P. D. R. A Paris chez Pierre Mariette, rue S. Jacques à l'Espérance. — (H : 137 - L : 305)

722 — ANCONE (Veuë en partie de la ville d') en Italie. — I. Silvestre fecit A. P. Le Blond excud. — (H : 119 - L : 118). — Pièce ronde. — 2e état : Drevet ex.

723 — 1. CAPRAROLE (Veuë de). Ce palais, situé à 30 mille de Rome, a été bâti par le cardinal Farnèse. — Silvestre f. Israel excudit. — (H : 95 - L : 170). 2e état, avec : Maison de plesence des Papes.

724 — 2. CAPREROLE (Veuë de) maison de plaisance du Duc de Parme. —Israel Silvestre delin. et sculp. Israel Henriet ex. C. P. R. — (H : 131 - L : 246).

725 — 1. FLORANCE (Profil de la ville de). A. P. D. R. — (H : 254 - L : 553). — Pièce anonyme douteuse.

726 — 2. FLORENCE (Veuë particulière de). (Vue d'un des ponts de FLORENCE et d'une partie de la ville.) — Silvestre fe. Israel excudit— (H : 98 - L : 173). — 2e état, les inscriptions modifiées ; 3e état, Silvestre fecit effacé et remplacé par une légende.

727 — 3. VEUË FAITE SUR LE NATUREL par Israel Silvestre. — Israel ex. — (H : 70 - L : 108).-

728 — 4. CITADELLE DE FLORENCE. — Silvestre delin. — (H : 98 - L : 164). — 2e état, avec l'adresse de Van Merle.

729 — 5. CITADELLE DE FLORENCE (en haut). — Pièce anonyme. — (H : 83 - L : 160). — Rare.

730 — 6. VEUE DU DÔME DE FLORENCE, ditte la Madone dellé Fioré. — Israel ex. — (H : 93 - L : 159). 2e état, avec l'adresse de Vander Bruggen.

731 — 7. EGLISE DU DOME DE FLORENCE. — (H : 82 - L : 72). — 2e état, avec l'ad. de Mariette.

732 — 8. PALAIS DE PITI A FLORENCE. — (H : 82 - L : 72). — 2e état, l'adresse de Mariette.

733 — 9. VEUË D'UNE FORTERESSE DU DUCHÉ DE FLORENCE. —Silvestre sculp. Israel excudit. — (H : 72 - L : 118). — 2e état, avec l'adresse de Mariette.

734 — 10. VEUË DE LA FORTERESSE DE REDICOFANE. Terre du Duc de Florence. Israël Silvestre delin. et sculp. Israel Henriet ex. C. P. R. — (H : 132 - L : 225).

735 — 11.VEUË DU VIEUX PALAIS, et d'une partie de la Ville de FLORENCE. — Israel ex. — (H : 91 - L : 158). —2° état, avec l'adresse de Vander Bruggen.

736 — 1. GAYETTE. (Veuë du Rocher de) — (H : - L : ). Silvestre in. sculp. A. P. D. R. — (H : 124 - L : 120). — 1er état, avant le numéro; 2e, avec le numéro 6 et l'adresse de P. Mariette; 3e, celle de N. Langlois ; 4e, le privilège effacé.

737 — 2. ROCHER DE GAYETTE lequel se fendit en deux lors de la passion de Notre Seigneur (puis en haut, dans une banderole): Chapelle de la Trinité. — Gravé par Israel Silvestre. A. P. D. R. n° 9. — (H : 119 - L : 202).

738 — 3. VEUE DE L'EGLISE DE LA TRINITÉ à GAYETTE. — Israel ex. C. P. R. — (H : 81 - L : 185).

739 — 4. VEUË D'UNE PARTIE DU CHÂTEAU DE GAYETTE. — Israel ex. C. P. R. — (H : 81 - L : 184).

740 — GENNE (Le Fanal de). /. Silvestre in. sculp. A. P. D. R. — (H : 122 - L : 118). — Pièce ronde. — Ier état, avant le numéro ; 2e, le numéro et l'adresse de P. Mariette; 3e, celle de N. Langlois ; 4e, le privilège effacé.

741 — LIGORNE (Veuë du PALAIS DUCAL proche). — Silvestre sculp., Israel excudit. — (H : 68 - L : 119). — 2e état, adresse de Mariette.

742 — 1. LORETO. — Sur une banderole, avec quatre renvois. Au bas, une dédicace en italien à la duchesse d'Aiguillon, suivie de six vers, en deux colonnes séparées par les armes d'Aiguillon. — Israel Silvestro incidit anno 1642 excudit Parisijs C. P. R. 1er état, avant la banderole et les numéros de renvois sur la planche. — (H : 138 - L : 310).

743 — 2. NOSTRE DAME DE LORETTE(Veuë de la Place et de l'Église de), et du logement des peres penitenciers. — Gravé par Israel Silvestre A. P. D R. n° 10. — (H : 118 - L : 193)

744 — 3. NOSTSE DAME DE LIORETTE (Veuë de). — (H : 80 - L : 70). — 2e état, avec l'adresse de Mariette. — Jolie pièce.

745 — 1. MILAN (Veuë du Chasteau et de la Citadelle de). — Israel Silvestre delin. et fe. Israel excudit C. P. R. — (H : 138 - L : 250).

746 — 2. CITADELLE DE MILAN. Silvestre delin. — (H : 115 - L : 163). —2e état, ad. de Van Merle.

747 — 3. CITADELLE DE MILAN. — (H : 94 - L : 141)Pièce anonyme. — Rare.

Remarquable par les trois bataillons de soldats qui manoeuvrent sur le devant.

748 — 1. NAPLE (Veüe de). — (H : 96 - L : 164). 2e état, avec l'adresse de Van Merle.

749 — 2. VEUË DE LA MONTAGNE DE SOMMES et partie de NAPLES. —Isr. Sylvestre in. et fe. A de Fer ex C. P. — (H : 117 - L : 251). N° 2. 2° état, Le Blond ex.; 3e, Gantrelex.

750 — 3. VEUE DE LA MONTAGNE DE SOMME A NAPLE. —Le Blond excudit C. P. R. — (H : 117 - L : 120). P. ronde. — 2e état, Van Merlen ex.

751 — 4. VEUE D'UNE FORTERESSE proche la ville de NAPLES. — Israël ex. — (H : 76 - L : 124). 2e état, la pl. rognée n'a plus que — (H : 68 - L : 119).

752 — 5. MAISON DE PLAISANCE DU VICEROY DE NAPLE. — Israel Silvestre deli. et sculp. — Israel ex. C. P. R. — (H : 119 - L : 121). N° 5.

753 — 6. VEUE D'UN PORT DE MER, sur les Costes de Rome, à NAPLE. — I. Silvestre fecit A. P. Le Blond excudit — Pièce ronde. — (H : 137 - L : 136).

754 — 7. VEUE DU CHASTEAU NEUF et partie de la Ville de NAPLE. — I. Silvestre fecit A. P. Le Blond excudit. — (H : 135 - L : 135).

755 — 8. AUTRE PORT DE MER D'ITALIE. — I. Silvestre fecit A. P. Le Blond excudit. — (H : 117 - L : 119). Pièce ronde.

756 — 9. VEUE D'UN PALAIS DES ENVIRONS DE NAPLES. —I. Silvestre fecit. A. P. Le Blond excudit. — Pièce ronde. — (H : 137 - L : 137) '.

757 — 10. VEUË DE POUZZOLE. dans le royaume de Naples. — Israel ex. C. P. R. — (H : 82 - L : 185).

758 — 11. POUSSOLE (Veuë de devers). — (H : 87 - L : 69). — 2e état, avec l'adresse de Mariette.

759 — 12. MELLAZO (Veue de la ville de) en Sicile. — Israel ex. C. P. R. — (H : 80 - L : 184).

760 — PIGNBROLLE (Veûe de). — Pièce anonyme. — (H : 80 - L : 160). — Rare.

Les numéros 6, 7, 8 et 9 sont de 2e état, avec Drevet ex.

761 — PISE, etc. etc. (Veuë du Dôme et des fonds où l'on Baptize, et de la Tour de) Israel Silvestre delin. et fecit. Israel excudit C. P. R. — (H : 132 - L : 248).

762 — PORTIUNCULE en Italie proche d'Asize(L'Église de Nostre Dame de). —Gravé par Israel Silvestre A. P. D. R. — (H : 113 - L : 198). Au bas, à droite, le n° II et Mariette ex.

763 — 1. PORTOLONGONE (dans l'Ile d'Elbe). — (H : 96 - L : 163). — 2e état, avec l'adresse de Van Merle.

764 — 2. PORTE LONGONE. — Pièce anonyme. — (H : 83 - L : 160). — Rare.

765 — ROMA. (Ce titre en haut.) En bas, le détail, avec 44 renvois. — L. De Lincler delineavit ad vivum. Israel Silvestro incidit. excudit Parisijs. C.P. R. Annq Dm. 1642. — Cette vue est en quatre feuilles égales; collées, elles ont ensemble — (H : 185 - L : 1224). — Jolie pièce. — 2e état, avec l'ex. de Mariette.

766 — VEUE DE ROME et du derrière de I'EGLISE St PIERRE prise sur les hauteurs du mont Vatican hors la ville. — Au bas. vingt vers de Scudery, en cinq colonnes, commençant comme suit :

Par quel art au-dessus de l'homme,
Et par quel rare enchantement,
Nous faict on voir en un moment,
La vieille et la nouvelle Rome, etc.

Silvestre sculp. excudit Parisijs C. P. R. — (H : 290 - L : 750). — Il y a dix-huit renvois sur cinq colonnes, alternant avec les vers.

2e état. Il y a au bas : Silvestre fecit. excud. Parisiis. La tour carrée qui est sur l'église est surmontée d'échafaudages. Les renvois sont effacés.

767 — PROFIL DE LA VILLE DE ROME, veûe du côté de la Trinité du Mont.... Dessiné sur le lieu et dédié à Monseigneur Le Dauphin. Par son très humble, très-soumis et tris-obeissant Serviteur, Israel Silvestre l'an 1687... — Puis 56 renvois, de 1 à 56, sur huit colonnes. A gauche, le même texte en italien. Entre les deux, les armes du Dauphin.

1er état : Celui décrit. Très rare.

2e état, avec : ce Vend a Paris chez le sr Fagnani rue des Prouveres entre St Eustache et la rue des Deux Ecus A. P. D. R.

768 — VEDUTE DELLA CHIESA Dl Sto PIETRO IN VATICANO, et del Palazzo Papale, ed altri luoghi, disegnate in Roma fuori della porta de Cavalli leggieri, Da Israel Silvestro, ed Intagliate , d'al' Medesino In Pariggi l'anno 1652. A. P. D. R. — (H : 305 - L : 790). — En haut, les armes de Hesselin, avec dédicace. — 2e état, avec l'adresse de Fagnani.

769 — VEDUTA DI CAMPO VACCINO, eduna parte della Cita, di Roma disegnata ed jntagliata da Israël Silvestro, in Parigi, perordine del sig Giovani Vivot Ragioniero della casa Reale. — C. P. R. — (H : 376 - L : 937). — En haut, sur une banderole: dédié au Roy; au bas, les. armes de France dans une couronne de lauriers; puis 38 renvois en français et en italien, sur dix colonnes — Jolie pièce.

770 — CHAPELLE BASTIE A Ste MARIE MAJOR a Rome par Paul Vme très-superbement comme il se voit par l'extérieur. Le Portrait de la Vierge peint par St Luc, donna sujet à ce pieux Pontife de faire construire lad- Chapelle , et placer dans le milieu du grand Autel, cette précieuse peinture, etc. (quatre lignes). Même inscription en latin. — Goyran sculp., d'après Silvestre. — (H : 355 - L : 450). Pièce très rare. — 2e état : A Paris chez Pierre Mariette, Rue St Jacques a l'Espérance.

771 — VUE DU JARDIN DE LA VIGNE FARNÈSE, élevé sur les ruines du Palais Majeur, du côté qui regarde Campo Vaccino. — Deux lignes de renvois en français et en italien. — C. P. R. excudit Parisijs. — Deux feuilles ayant — (H : 326 - L : 880). — L'épreuve des Beaux-Arts porte de la main de Silvestre : Israel Silvestre Deleneavit Romai et sculpcit.

2e état, avec l'adresse de Mariette.

772 — VEUE DU PALAIS MAJOR A ROME de l'arc de Constantin et du Colisée. — Israel Silvestre fecit, 1653. — (H : 250 - L : 308).

Ce titre se trouve (manuscrit) sur une pièce de la Bibliothèque Nationale (à la fin du tome III de l'OEuvre de Silvestre), qui représente la campagne de Rome couverte de ruines. Au fond, à droite, le Colisée; a côté, l'Arc de Constantin; au milieu, un carrosse à deux chevaux ; derrière, trois hommes qui le suivent en courant. A gauche, les ruines du palais Major, couvertes d'arbustes. Sur le premier plan, à droite, deux pêcheurs, dont l'un est assis. Mariette nous dit que , de son temps, il y avait trente-six ans que la planche était en Suède, et qu'il n'y en avait pas d'impression. C'est peutêtre la pièce la plus rare de l'OEuvre.

773 — VEUE DE L'ARC DE CONSTANTIN, et de l'Eglise de Sainct Pierre et Paul. — Israel Silvestre fecit. Israel ex. C P. R. — (H : 131 - L : 207).

774 — FONTANA MAGGIORE DEL GlARDINO DESTE IN TIVOLI. — Cl. Goyrand fecit. C. P. R. (sur le dessin de Silvestre). — (H : 203 - L : 311).

775 — PALAZO MAZARINI IN ROMA. — Inscription sur une banderole entourant les armes de Mazarin. — Renvois de A à G. — Israel Silvestre jncidit. excud. Parisijs. C. P. R. — (H : 342 - L : 380). — Très jolie pièce.

Suite de 21 pièces sans numéros.

776 — 1. VEUË DU PONT Ste MARIE à Rome (en haut). — (H : 86 - L : 148).

777 — 2. VEUE DE LA TRINITÉ DU MONT à Rome (en haut). — (H : 100 - L : 147).

778 — 3. FONTOINE DE LAQUA PAOLO. — (H : 100 - L : 145).

779 — 4. VEUE DU CAPITOLE (en haut). — (H : 100 - L : 142).

780 — 5. VEUË DE L'ARC DE TITUS à Rome (en haut). — (H : 87 - L : 148).

781 — 6. FONTAINE DE St JEAN DE LATREAN a Rome (en haut). — (H : 100 - L : 146).

782 — 7. GROTE DE LA VIGNE ALDOBRANDINE. — (H : 102 - L : 146).

783 — 8. CASTEL GANDOLFE a quatre lieues de Rome (en haut). — (H : 93 - L : 152).

784 — 9. CASTEL GANDOLFE (Autre veüe de). — Pièce anonyme. — (H : 86 - L : 161).

785 — 10. FONTAINE DE LA VIGNE LUDOVIZE, a Fescaty. — (H : 96786 - L : 157).

786 — 11. VEUË D'OSTIE à quatre lieues de Rome (en haut). — (H : 100 - L : 157).

787 — 12. VEUE DE LA FONTAINE ET DE LOBELISQUE DE LA PLACE NAVONNE a Rome (en haut, deux lignes). — Pièce anonyme. — — (H : 98 - L : 146).

788 — 13. FONTAINE DU PALAIS DE PALESTINE. — Pièce anonyme. — (H : 100 - L : 146).

789 — 14. VEUE DE MONTEDRAGON a FresCATI (en haut). — (H : 87 - L : 148).

790 — 15. VEUE DE L'EGLISE DE LA RICHE (en haut). — (H : 88 - L : 149).

791 — 16. St ANDRÉ HOR LA PORTE DU POPOLO (en haut). — (H : 87 - L : 144).

792 — 17 SÉPULCRE ET PIRAMIDE DE SESTO (ert haut). — (H : 87 - L : 143).

793 — 18. VEUE DE RIPPE-GRANDE a Rome (en haut). — (H : 90 - L : 149).

794 — 19. ARSENAL DE CIVITAVECHIA (en haut). — (H : 86 - L : 144).

795 — 20. LA MADONE DE LA RICHE a quatre lieues de Rome (en haut). — (H : 92 - L : 155).

796 — 21. FONTAINE DE St. PIERRE MONTOR. — (H : 99 - L : 144). — Pièce anonyme.

Suite de 9 pièces numérotées et sans titre.

797 — 1. (Sépulture de Coecilia Metella), avec l'inscription ainsi : CAECILIAE QCRETICIE NE TELLAECRA a ai (ces mots sont à l'envers, en trois lignes. — (H : 107 - L : 184), — On voit sur cette pièce, à droite, une tour en ruines.

798 — 2. (VUE D'UNE PARTIE DES MURS DE ROME.) A droite, des ruines très ombrées ; à gauche, un chemin où se voit un personnage, le manteau surl'épaule et le bras gauche étendu. — (H : 107 - L : 190).

799 — 3. (VUE D'UNE PARTIE DES THERMES D'ANTONIN). — Ruines avec deux personnages, dont l'un est assis; l'autre est debout, appuyé sur un bâton placé sous son bras. Dans le fond, des arcades. — (H : 107 - L : 190).

800 — 4. (VUE DU COLISÉE et de L'ARC DE CONSTANTIN). — Au fond, un cirque en ruines; à droite, trois arches également en ruines; sur le devant, un personnage vu de dos, l'épée au côté. — (H : 108 - L : 187).

801 — 5. (VUE DU TEMPLE DE LA PAIX). — Trois arcades en ruines, formant l'entrée d'un cirque, et, sur le devant, un personnage debout, le bras étendu. — (H : 112 - L : 188).

802 — 6. (VUE DES TROPHÉES DE CAÏUS MARIUS). — Vue d'un édifice en ruines. A gauche, deux portes ; à droite, un arbre. — — (H : 107 - L : 185).

803 — 7. (VUE DE LA PORTE St SEBASTIEN). — Deux tours rondes et une tour carrée à trois étages ; sur le devant, deux maisons. — (H : 111 - L : 187).

804 — 8. (VUE D'UNE PORTE DU PALAIS MAJEUR). — Une tour en ruines, avec façade formant un passage. Au fond, un paysage avec un mur sur le devant. — (H : 111 - L : 187).

805 — 9. (VUE DE L'EGLISE D'ARA COELI). — A gauche, monument dont la façade occupe toute la hauteur de la planche ; à droite, paysage avec maisons. — (H : 111 - L : 189). — 2e état, au bas se lit : Silvestro Israel inventor et fecit — Gio. Jacomo Rossiformis Roma; alla pace ail insegna di Parigi. Cette inscription se trouve aussi au n° 5. Les autres numéros portent seulement : Gio Jacomo Rossi, etc.

Suite de 10 pièces numérotées, plus le titre.

806 — LES ÉGLISES DES STATIONS DE ROME Dédiées par Israel Henriet, a Haulte et Puissante Dame Marie Catherine de La Rochefoucauld, Marquise de Senicey, etc., etc., gouvernante du Roy, et de Monsieur. Au bas : A Paris chef Israel, rue de l'Arbre Sec, etc. A. P. D. R. — (H : 135 - L : 252).

807 — 1. S. PIETRO. L'Eglise de sainct Pierre au Vatican, l'une des stations de Rome. — Israel excudit. A. P. D. R. pour les églises des Stations de Rome. — (H : 138 - L : 252).

808 — 2. S. PAOLO. L'Eglise de Sainct Paul sur le chemin d'Ostie, l'une des stations de Rome. — Israel excudit. — (H : 125 - L : 255).

809 — 3. S. CROCE IN GIERUSALEM. L'Eglise de saincte Croix de Hierusalem, l'une des stations de Rome Israël excudit. — (H : 125 - L : 353).

810 — 4. S. GIOVANNI IN LATERANO. L'Eglise de sainct Jean de Latran, l'une des stationsde Rome. Israel excudit. — (H : 123 - L : 251).

811 — 5. S. MARIA MAGGIORE. L'Eglise Patriarchale de sainte Marie Majeure, l'une des stations de Rome. —Israel excudit. — (H : 130 - L : 248).

812 — 6. S. SEBASTIANO. — L'Eglise de sainct Sébastien ditte in via Appia, l'une des stations de Rome. — Israel excudit. — (H : 127 - L : 250).

Dans le 3e état, au lieu du titre latin, on a mis : « Il y a dans cette Eglise une porte qui conduit à des catacombes ». A droite, le n° 5.

813 — 7. S. LAURENZO. L'Eglise Patriarchale de sainct Laurent, hors les murs, l'une des stations de Rome. — Israel excudit. — (H : 124 - L : 253).

Dans le 3e état, à la place du titre latin, on lit : « Le dedans de cette Eglise est décoré de colonnes de différents ordres corinthiens qui composent la nef et les bas côtés ». On voit, à droite, le n° 8. Les mots : ISRAËL excudit, ont disparu.

814 — 8. LA MADONA DEL POPOLO. L'Eglise saincte Marie, dicte del popolo, l'une des stations de Rome. —Israel excudit. — (H : 130 - L : 251).

815 — 9 . L'ANUNCIATA. L'Eglise de Nostre-Dame de l'Anontiade, l'une des stations de Rome. —Israel excudit. — (H : 125 - L : 253).

Dans le 3e état, cette pièce porte le n° 11.

816 — 10. LE, TRE FONTANE. L'Eglise de Sainct Paul des trois fontaines, l'une des stations de Rome. —Israel excudit — (H : 124 - L : 253).

On connaît quatre états de cette suite :

1er état. Les numéros sont très petits et tout à fait au bas, à droite. Le titre n'a pas l'adresse d'Israel Henriel, mais il porte : Israel Silvestre in et fecit C. P. —Très jolies pièces.

2e état. Mêmes numéros, mais les épreuves sont faibles. Le titre est celui décrit plus haut.

3e état. Le titre porte en une seule ligne : A Paris, chef M. Dumont, professeur d'architecture, rue des Arcis, près S. Jacques la Boucherie avec Privil. du Roy. Les planches retouchées, la suite se compose de douze pièces, avec des numéros plus forts.

4e état. Les numéros ont disparu, les inscriptions sont changées , le titre porte : Les Eglises des stations de Rome, et vues de Lyon, Grenoble, etc.; dédiées par Israel Henriel, etc. ; la marge du bas couverte de tailles verticales et de caractères illisibles. — A Paris, chef (nom illisible), rue St Jacques vis-à-vis le collége de Louis le Grand. La porte cochère à coté d'un libraire et d'un épicier. N° 12. Le fond est presque effacé.

Ce nom doit très probablement se lire sur les premières épreuves de cet état.

817 — 1. ANTICHE. E. MODERNE. VEDUTE. DI. ROMA. E. CONTORNO. FATE. DA. ISRAËL. SILVESTRO. CUM PRIVILE RÉGIS EXCUDIT PARISIIS. — Titre en petites capitales, sur une pierre à la base d'une tour. En haut se lit : Capo di Boue. — (H : 68 - L : 155).

818 — 2. TEMPIO DELLA SIBILLA IN TlVOLI — Silvestre fecit Parisijs C P. R. — (H : 68 - L : 155).

819 — 3. VEDUTA DEL PALAZZO MAGGIORE. — Silvestre fecit. excud. Parisijs C P. R. — (H : 70 - L : 158).

820 — 4. TEMPIO DI MINERVA MEDICA. Silvestre fecit excud. Parisijs. C. P. R. — (H : 68 - L : 156).

821 — 5. TEMPIO DELLA PACE. — Silvestre fecit excudit Parisijs C. P. R. — (H : 71 - L : 158).

822 — 6. PONTE LOGANO VICCINO à Tivoly —Israel Silvestre jncidit. C. P. R. — (H : 74 - L : 155). 2e état, on lit : Ponte logano vicina Tivoli.

823 — 7.VEDUTA PRESSO DI SAN STEFANO ROTONDO. — Silvestre fecit, ex. Parisijs C. P. R. — (H : 68 - L : 153). 2e état, l's de SAN est petite.

824 — 8. PONTE LAMENTANO VICINO A Sa AGNEZE). — Israel Silvestre jncidit C. P. R. - — (H : 68 - L : 153).

825 — 9. TEMPIO DEL SOLE. —Israel Silvestre Indicit C. P. R. — (H : 68 - L : 153).

826 — 10. ARCO DI CONSTANTINO. — Israël Silvestre jndicit C. P. R. — (H : 68 - L : 153).

827 — 11. VERSO PONTE SURARE A MANO DRITA. — Silvestre fecit, excud. Parisijs. C. P, R. — (H : 68 - L : 155).

L'écriture de l'inscription est plus grosse et la signature est différente dans les n°s 6, 8, 9 et 10.

On connaît trois états de cette très jolie suite: 1er, avant les numéros; 2e, avec les numéros 1; et 3e, l'excudit P. Mariette.

Sur le 2° état des nos 6, 8, 9, 10 et la, il y a Silvestre fecit au lieu d'incidit ou induit.

828 — 1. PlAZZA DELLA COLONA TROJANA. — Gravé par Israel Silvestre. A. P. D. R. — (H : 115 - L : 200) — Au bas, deux renvois, nos 1 et 2.

829 — 2. CAMPO VACINA (Vue de l'Eglise de Sainte-Françoise et des ruines du temple de la Paix dans le Campo Vaccino à Rome). — Gravé par Israel Silvestre A. P. D. R. — (H : 115 - L : 200). — Au bas, deux renvois, n°s 1 et 2.

830 — 3. PlAZZA DELLA ROTONDA. Gravé par Israel Sylvestre A. P. D. R. — (H : 114 - L : 202).

831 — 4. SCOLA GRECA OVERO BOCCADELLA VENTA.(C'est la place où se trouvent le temple du Soleil et l'église de Sainte-Marie-Egyptienne , autrefois le temple de la Fortune virile.) — Gravé par Israel Silvestre. A. P. D. R. — (H : 114 - L : 200). — Au bas, deux renvois, nos 1 et 2.

832 — 5. PlAZZA DELLA TRINITA DE MONTI (Vue de la place d'Espagne et de l'église de la Trinité du Mont). — Gravé par Israel Silvestre A. P. D. R. — (H : 114 - L : 201). — Au bas, deux renvois, nos 1 et 2.

833 — 6. TERME DIOCLETIANE. — Gravé par Israel Silvestre A. P. D. R. — (H : 114 - L : 200). Au bas, trois renvois, nos 1 à 3.

834 — 7. VEDUTA DELLA PIAZZA DI MONTECAVALLO. PALAZO PAPALO. — Gravé par Israel Silvestre A. P. D. R. — (H : 120 - L : 200).

835 — 8. PIAZZA DELLA MADONA DELLE POPOLO. — Gravé par Israel Silvestre. A. P. D. R. — (H : 121 - L : 201).

836 — 9. VEDUTA DELLA PIAZZA et Palazo di St. Marco in Roma. — Gravé par Israel Silvestre A. P. D. R. — (H : 113 - L : 200).

837 — 10. ALTRA VEDUTA DELLA DUE PIAZZA di St. Marco Visto dell. orloge. — Gravé par Israel Silvestre A. P. D. R. — (H : 220 - L : 200). — Très jolie pièce. — 2e état, avec l'ex. de Mariette.

838 — 1. VEUË DE LA PLACE ET DE L'EGLISE DE S PIERE et du Palais du Pape appelle le Vatican. — Gravé par Israel Silvestre A Paris chez Pierre Mariette rue S. Jacques a l'Espérance. A. P. D. R. — (H : 115 - L : 198).

839 — 2. VEUË DU CHASTEAU, ET DU PONT S. ANGE A ROME. — Gravé par Israel Silvestre A. P. D. R. — (H : 119 - L : 202).

840 — 3. VEUË DE LARC DE PORTUGAL situé (autrefois) dans la rue du Cours a Rome (et à présent démoli). — Gravé par Israel Silvestre A. P. D. R. — (H : 115 - L : 196).

841 — 4. PLACE DE LA COLONNE ANTONIANE rue du Cours à Rome. — Gravé par Israël Silvestre. A. P. D. R. — (H : 118 - L : 202).

842 — 5. PALAIS DE LA VIGNE DU CARDINAL PIE, proche le Colisée. — Gravé par Israël Silvestre. À. P. D. R. — (H : 115 - L : 196).

843 — 6. VEUË D'UNE PARTIE DE LA PLACE NAVONNE a Rome (où est, à gauche, l'église de Saint-Jacques des Espagnols). — Gravé par Israel Silvestre A. P. D. R. — (H : 117 - L : 202). 2e état, avec l'ex. de Mariette.

844 — 1. ALCUNE VEDUTE Dl GIARDINI « Fontane di Roma e di Tivoli, Disegte e Intaglte per Israell Silvestro. 1646. A. P. D. R. A Paris chez Pierre Mariette, rue S. Jacques a l'Espérance. — (H : 83 - L : 123).

845 — 2. PROSPETTIVA DI FONTANE DETTA ROMA ANTICA ALLA VIGNA D'ESTÉ a Tivoli. — (H : 91846 - L : 127).

846 — 3. PALAZZO DI MONTE CAVALLO (OU palais Quirinal vue de l'entrée). — Mariette excudit. — (H : 82 - L : 123).

847 — 4. PALAZZO DELLA VIGNA DI MONT ALTO (plus tard Palais Négroni). — Mariette excu. — (H : 82 - L : 123).

848 — 5. PALAZZO DI BARBERINI. — Mariette excu. — (H : 82 - L : 122).

849 — 6. VEDUTA DELA GRAN FONTANA ALLA VIGNA DESTE (A Tivoli). — Mariette ex. — (H : 82 - L : 123).

850 — 7. ALTRA VEDUTA DELLA VIGNA DESTE. (A Tivoli; c'est l'extrémité de l'allée des Fontaines.)— Mariette excud. — (H : 82 - L : 122).

851 — 8. VEDUTA DELA VIGNA DI LU DOVICI . Mariette excud. — (H : 82 - L : 123).

852 — 9. GROTTA DEL GlARDINO Dl MONTE DRAGONE. (Vue du théâtre du jardin Montdragon à Frascati.) — Mariette excu. — (H : 81 - L : 123).

853 — 10. VEDUTA DELA VIGNA DE MEDICI, (A Rome). — Mariette excudit. — (H : 80 - L : 124).

854 — 11. FONTANA ALLA VIGNA ALDOBRANDINI à Frascati ou Fontaine du Palais del bel Respiro. — Mariette exc. — (H : 80 - L : 123).

855 — 12. FONTANA DE DRAGONI A TIVOLI. (Dans le jardin de la vigne d'Este.)—Mariette excu. — (H : 80 - L : 123). — Très jolie suite.

856 — 1. RECUEIL DE VEUE DE PLUSIEURS ÉDIFICES tant de Rome que des environs. Faict par Israël Silvestre et mis en lumière par Israël Henriet. A. P. D. R. — (H : 59 - L : 127).

857 — 2. VEUË DE COSTÉ DE PONTE-MOLE regardant Rome. — (H : 59 - L : 115).

858 — 3. AUTRE VEUË DE PONTE MOLE. — (H : 60 - L : 116).

859 — 4. VEUE DU CAMPO VACINE. — (H : 59 - L : 116).

860 — 5. AUTRE VEUE DE CAMPO VACINE. (Eglise de St Silvestre). — (H : 59 - L : 116).

861 — 6. SÉPULCRE ANTIQUE DES ANCIENS ROYS DE THIVOLY. — (H : 60 - L : 114).

862 — 7. FASADE DE SAINCT PIERE MONTOR. MONTOR.

863 — 8. AUTRE VEUE DE SAINCT PIERE MONTOR. — (H : 59 - L : 116).

864 — 9. VEUE DE SAINCT JEAN DES FLORENTINS. — (H : 61 - L : 116).

865 — 10. VEUË DU CHASTEAU SAINCT ANGE. — (H : 59 - L : 116).

866 — 11. VEUË DE SAINCT JEAN DES PAULES. — (H : 59 - L : 116).

867 — 12. LE COLISÉE DE ROME. — (H : 59 - L : 116).

868 — 13. SÉPULCRE DES TROIS ORAS ET CURIAS. — (H : 58 - L : 116).

1er état, avant les numéros (très rare) ; — 2° état, les numéros bien visibles; —3° état, les numéros mal effacés.

Suite de 10 pièces, numérotées à gauche.

869 — 1. CHIESA DI S.ta FRANCISCA ROMANA in Campo Vaccine. (Eglise de Ste Françoise Romaine, au campo Vaccine.) — I. Silvestre deli. et fe. C. P. R. — (H : 121 - L : 248).

870 — 2. PARTE DEL PONTE S.te MARIA. Partie du Pont S.te Marie. — (H : 108 - L : 250).

871 — 3. VEDUTA DEL COLISEO. Veuë du Colisée. — (H : - L : ). Silvestre delin. et sculp. C. P. R. — (H : 112 - L : 248).

872 — 4. VEDUTA DEL PONTE S.te MARIA. Veuë du Pont Saincte Marie. — (H : - L : ). Silvestre deli. et fecit C. P. R. — (H : 126 - L : 252).

873 — 5. VEDUTA DI UNA PARTE DEL CAMPIDOGLIO. Veue d'une partie du Capitole. — I. Silvestre delin. et fe. C. P. R. — (H : 123 - L : 250).

874 — 6. VEDUTA DEL ARCO DI SEPTIMIO SEVERO, et del Campidoglio. Veuë de l'arque de Septimio Severe, et du Capitole. — Israël Silvestre deli. et fecit C. P. R. — (H : 123 - L : 252).

875 — 7. VEDUTA DEL TEMPIO DI BACCO S.ta Agnesafuordi Roma. Veuë duTemple de Baccusà S.te Agnes hors Rome. — (H : 125 - L : 250).

876 — 8. VEDUTA DI CAMPO VACCINA. Veuë du campe Vaccine. — Israel Silvestre deli. et fecit. C. P. R. — (H : 130 - L : 255).

877 — 9. VEDUTA DEL ARCO DI COSTANTINO, et del Coliseo. Veuë de l'Arque de Constantin, et du Colisée. — Israël Silvestre deli. et fecit C. P. R. — (H : 131 - L : 251).

878 — 10. ALTRA VEDUTA DI INTERNO ROMA. Autre Veuë des environs de Rome. — Israël Silvestre deli. et fecit. C. P. R. — (H : 129 - L : 253).

Très jolie suite, dont on connaît trois états. 1er, avant les numéros; 2e, avec les numéros et Y ex. ie Mariette ; 3», les inscriptions italiennes enlevées.

Suite de 8 pièces sans numéros.

879 — 1. TITRE. AU bas, en trois lignes : Voicyun petit racourcy de cette grande ville de Rome, etc. — Israel Silvestre delin. et fecit. A Paris chez Israel Henriel, rue de l'Arbre Sec, etc., etc. A. P. D. R. — (H : 140 - L : 247). — A droite, dans le coin de la pièce, 1654.

880 — 2. VEUË DE L'EGLISE SAINCT GRÉGOIRE DE ROME. — Israel Silvestre delin. et fe. Israel ex. C. P. R. — (H : 130 - L : 220).

881 — 3. VEUË DE LA NAVICULE S.tEsTIENNE LE ROND et du Colisée de Rome. — Israël Silvestre delin. et sculp. Israel Henriet ex. C. P. R. — (H : 131 - L : 255).

882 — 4. VEUË DE MONTEFIASCONI, terre du Pape. —Israël Silvestre delineavit et sculp. Israël Henriet ex. C. P. R. — (H : 132 - L : 225).

883 — 5. VEUË DU COLISÉE DU TEMPLE DU SOLEIL, et de l'Arc de Titus à Rome. (Vue des ruines de l'Arc de Titus, près le Colisée.) — Israel Silvestre delin. et sculp. Israël Henriet ex. C. P. R. — (H : 135 - L : 225).

884 — 6. VEUE D'UNE PARTIE DE LA ROME ANTIQUE dans le jardin d'Est à Tivoly. — Israël Silvestre delin. et sculp. Israel Henriet ex. C. P. R. — (H : 135 - L : 225).

885 — 7. VEUË DU PALAIS DE LA VIGNE DE LUDOVISIO à Rome. — Israel Silvestre delin. et sculp. Israel Henriet ex. C. P. R. — (H : 138 - L : 250).

886 — 8. VEUE D'UNE PORTE DE TIVOLY à cinq lieues de Rome. — Israel Silvestre delin. et sculp. Israel Henriet ex. C. P. R. — (H : 136 - L : 250).

Suite de 7 pièces sans numéros.

887 — 1. Sur une colonne renversée, se lit: Israel Silvestre Inventor et fecit anno Domini 1643 Roma. Et au bas : A Paris chef Israel, rue de l'Arbre Sec, au logis de Monsieur Le Mercier, etc. A. P. D. R. — (H : 76 - L : 122).

888 — 2. VEUË DU CAMPO VECCINE. — Israel excud. C. P. R. — (H : 71 - L : 124).

889 — 3. VEUE D'UN PONT ANTIQUE proche Tivolj. — Israel excud. C. P. R. — (H : 67 - L : 122).

890 — 4. VEUË DU TEMPLE DU SOLEIL, à Rome. —Israel excudit C. P. R. — (H : 77 - L : 125).

891 — 5. VEUË D'UNE ANTIQUITÉ proche Tivolj. — Israel excud. C. P. R. — (H : 75 - L : 121).

892 — 6. VEUË DU PONT SAINCTE MARIE DE ROME. — Israel ex. C. P. R. — (H : 75 - L : 124).

893 — 7. VEUË DU TEMPLE DE LA SIBILE TIBURTINE a Tivoli. — Israel ex. C. P. R. — (H : 75 - L : 121).

1er état. Le titre est sans adresse. On lit, à gauche : Israel ex.; à droite : C. P. R. Les autres pièces sont avant l'inscription.

2e état. Celui qui est décrit. L'année est encore visible.

4e état. L'adresse d'Israel et l'année sont effacées, ainsi qu'Israel ex. et C. P. R.

Suite de 9 pièces sans numéros.

894 — 1. DIVERSES VEUËS DE ROME ET DES ENVIRONS ; faictes par Israel Silvestre. Et mises en lumière par Israel Henriet. A. P. D. R. — (H : 117 - L : 250).

On trouve ce titre avec l'inscription suivante : Cayer propre aux aspiram militaires et civil qui ont besoin d'apprendre a dessiner a la plume et se préparer a opérer d'après nature. Au bas : Diverses Vues de Rome et Compositions libres d'architecture mises en lumière par Naudet.

895 — 2. VUE DE L'EGLISE SAINCT PIERRE, et du CHASTEAU SAINCT ANGE. — (H : 115 - L : 254). — Très jolie pièce.

896 — 3 . VUE DE SAINCTE AGNÈS hors les Portes de Rome. — Israel excudit C. P. R. — (H : 116 - L : 250).

897 — 4. VUE DU PALAIS, ET JARDIN DU CARDINAL LUDOVISE. — Israel excud. C. P. R. — (H : 115 - L : 250).

898 — 5. VEUË DU PONT LAMENTANE proche Rome. — (H : 131 - L : 251).

899 — 6. VEUË D'UNE ANTIQUITÉ DE CONSTANTIN proche de Rome. — (H : 120 - L : 253).

900 — 7. JARDIN DU CARDINAL MONTALTE. — (H : 117 - L : 251).

901 — 8. VEUË DU TEMPLE DU SOLEIL a Rome. — (H : 113 - L : 250).

902 — 9. (VUE DE DIVERS ÉDIFICES DE LA VILLE DE ROME, gravée par Collignon d'ap. Silvestre). Pièce anonyme sans titre. — (H : 115 - L : 251). 1

I. Pièce représentant, sur le devant, le mur du bastion du château Saint-Ange, surmonté d'une guérite, sous laquelle il y a les armes du Pape. A côté de la guérite, il y a un soldat regardant pardessus le mur, au bas duquel se voient deux hommes assis ; plus sur la gauche, l'église SaintJérôme avec son clocher quadrangulaire, et enfin, tout à fait à gauche, un édifice percé de nombreuses fenêtres ; derrière, les deux clochers de l'église de la Trinité du Mont.

Suite de 8 pièces sans numéros.

903 — 1. LE PALAIS DU PAPE JULE A ROME — Israel Silvestre del. et fecit. Israel ex. — (H : 101 - L : 163).

904 — 2. LE PALAIS DE MEDICIS A ROME. — Israel Silvestre del. ef fe. Israel ex. — (H : 98 - L : 163).

905 — 3. VEUË DU PALAIS MAJOR DE ROME — Silvestre f. Israel ex. — (H : 97 - L : 173).

906 — 4. VEUË ET PERSPECTIVE DE SAINCT JEAN DE LATRAN DE ROME. — Israel Silvestre fecit. Israel ex. C. eP. R. e— (H : 96 - L : 172).

907 — 5. VEUË DE L'ARC DE CONSTANTIN A ROME. — Silvestre F. Israel excudit — (H : 98 - L : 173).

908 — 6. LE PALAIS ALDOBRANDIN A FRESATE FRASCATI près de Rome. — Israel ex. — (H : 101 - L : 163).

909 — 7. PALAIS DE LA VIGNE D'ESTÉ A TIVOLY. —Israel ex. — (H : 100 - L : 165).

910 — 8. VEUË DU LAC DE BOLSENE (dans les états du Pape). — Silvestre fe Israel excudit — (H : 95 - L : 170)

2e état. Les inscriptions ont été modifiées en partie.

3° état. Silvestre fecit est effacé et on lit des légendes au-dessous.

Suite de 2 pièces rondes numérotées.

911 — 1. DIVERSE. VEDUTE DI. PORTI. DI. MARE INTAGLIATE da Israel Silvestre. Anno D 1647. (Inscription sur une banderole.) — TOUR SUR LES TERRES DU PAPE frontière du Royaume de Naples (en haut). En bas : Israel Silvestre de et sculp. C. P. R. — 1 — (H : 117 - L : 20).

912 — 2. VEUE DESSIGNÉE D'APRÈS UN TABLEAU DE POLIDORE qui est à sainct Silvestre a Rome. — I. Silvestre fecit A. P. Le Blond excudit. — (H : 135 - L : 139)- Pièce sans numéro. — 2e état, Drevet ex.

Suite de 9 pièces sans numéros.

913 — 1. LIVRE DE DIVERSES PERSPECTIVES, ET PAISAGES faits sur le naturel, mis en lumière par Israel. —A Paris chez Israel Henriet, rue de l'Arbre Sec, etc. A. P. D. R. 1650. — (H : 134 - L : 253). — 2e état, l'année effacée.

914 — 2. VEUE DU CAMPO VACINE ET COLISÉE à Rome. —Silvestre sculp. Israel excud. C P. R. — (H : 134 - L : 240).

915 — 3. VEUË DE LA VIGNE PAMPHILE proche de Rome, Maison de plaisance du pape Innocent. — Israel Silvestre inuen et fecit. Israel Henriet ex. C. P. R. — (H : 130 - L : 246).

916 — 4. VEUË DE LA VIGNE PAMPHILE du côté du jardin. — (H : 140 - L : 259).

917 — 5. VEUË DU DEDANS DU JARDIN DE LA VIGNE PAMPHILE proche de Rome — (H : 147 - L : 263).

918 — 6. VEUË DE LA FONTAINE DE VENUS, DE LA VIGNE PAMPHILE. — (H : 142 - L : 256).

919 — 7. VEUË DU PALAIS DE LA VIGNE PAMPHILE proche de Rome. — (H : 144 - L : 260).

920 — 8. VEUE DE L'EGLISE DE LA MADONNA DEL POPOLO à Rome. — Israel Silvestre fecit. Israel ex. C. P. R. — (H : 141 - L : 246).

921 — 9. VEUË DU PALAIS MAJOR à Rome. — Israel Silvestre fecit Israel ex. C. P. R. — (H : 137 - L : 247).

Suite de 10 pièces sans numéros.

922 — 1. LIVRE DE DIVERS PAISAGES faicts sur le naturelle, par Israel Silvestre. A Paris chez Israel, rue de l'Arbre Sec, etc. A. P. D. R. — (H : 87 - L : 136).

923 — 2. VEUË DES ESCOLLES DE MECENAS a Tivoly. — Israel ex. — (H : 81 - L : 133).

924 — 3. VEUË DE L'EGLISE SAINCT ESTIENNE de Rome. — Israel ex — (H : 95 - L : 129).

925 — 4.VEUË DE L'EGLISE SAINCT PIERRE, à Rome. — Israel ex. — (H : 95 - L : 130).

926 — 5. VEUE DU CAMPO VECCINE. — Israel ex. — (H : 82 - L : 134).

927 — 6. VEUË DE L'EGLISE DE SAINCTE MARIE MAJOR DE ROME, et du Paisage des environs. — Israel ex. — (H : 87 - L : 132).

Cette pièce se trouve de 3e état, avec ce nouveau titre : L'Amphitheatre de Rome, appelé te Colisée, etc. (dix lignes).

928 — 7. VEUE DU CAMPIDOLIO. —Israel ex. — (H : 94 - L : 132).

929 — 8. VEUE DU TOMBEAU DE CESTIUS, et de l'Eglise de Sainct Pierre Montore de Rome. — Israel ex. — (H : 92 - L : 158).

930 — 9. VEUË DE L'EGLISE DE SAINCT GRÉGOIRE a Rome. —Israel ex. — (H : 91 - L : 160).

Cette pièce se trouve en 3e état, avec le n° 18 à droite. Israël ex. effacé.

931 — 10. VEUË DE L'EGLISE DE SAINTE SABINE, et d'une partie de la ville de Rome. — Israel ex. — (H : 92 - L : 158).

2e état : A Paris, chef I. Vander Bruggen rue St Jacques, au grand Magasin. A. P. D. R.

Suite de 10 pièces sans numéros.

932 — 1. DIVERS VEUËS D'ITALIE et autre lieu. Fait par Israel Silvestre. — A Paris chez Israël Henriet. A. P. D. R. — (H : 88 - L : 75).

Cette inscription est dans un cartouche; au bas, un écu surmonté d'une couronne de duc.

933 — 2. COLONNE TRAJANE. — (H : 83 - L : 65).

934 — 3. VEUË DE DESSUS LE TIBRE. — (H : 88 - L : 71).

935 — 4. EGLISE SAINCT SILVESTRE DE MONTECAVALLE. — (H : 84 - L : 66).

936 — 5. EGLISE DE NOTRE DAME DE LA VICTOIRE a Rome. — (H : 82 - L : 72).

937 — 6. EGLISE S. BERNARD ATERMINI. — (H : 88 - L : 70).

938 — 7. AUTRE VEUË proche le pont Lametanne (en haut). — (H : 86 - L : 76).

939 — 8. PARTIE DU TEMPLE DE FAUSTINE. — (H : 88 - L : 70).

940 — 9. TOMBEAU DE BACUS. — (H : 80 - L : 64).

941 — 10. TRINITÉ DU MONT. — (H : 86 - L : 70). 2e état, avec l'adresse de Mariette.

Suite de 8 pièces sans numéros.

942 — 1. DIVERSES VEUËS faites par Israel Silvestre et mises en lumière par Israel Henriet. A. P. D. R.

Inscription dans un cartouche. En haut, un écu surmonté d'une couronne de vicomte.

943 — 2. VEUË DE L'ARC DE CONSTANTIN, et du Colisée a Rome. — (H : 82 - L : 72).

944 — 3. PARTIE DU COLISÉE. — (H : 88 - L : 71).

945 — 4. PARTIE DU COLISÉE veu par dedans. — (H : 86 - L : 69).

946 — 5. PARTIE DU CAMPE VACINE. — (H : 88 - L : 70).

947 — 6. PONTE LAMENTANE. — (H : 86 - L : 69).

948 — 7. VEUË DU PORT RIPA GRANDE a Rome. — (H : 83 - L : 65).

949 — 8. TEMPLE DE JANUS à Rome. — — (H : 83 - L : 70).

Suite de 6 pièces numérotées.

950 — 1. DIVERSES VEUËS DE FRANCE ET D'ITALIE (ceci en haut dans une banderole) ; au bas : Capo di Boue Fuoni di Roma. — Israel Silvestre fecit. A. P. D. R. — A Paris chez Pierre Mariette etc. — (H : 77 - L : 122).

951 — 2. PONTE SU LA STRADA DI TIVOLI. Mariette excu. — (H : 79 - L : 127). — Numéroté 6.

952 — 3. VEDUTA DI UNA TORRE ANTICA presso di Roma. — (H : 79 - L : 127). — Numéroté 7.

953 — 4. VEDUTA DI UN PALAZO ANTICO DI ROMA — (H : 79 - L : 127)- — Numéroté 8.

954 — 5. TEMPIO DI SOLE — (H : 79 - L : 127). — Numéroté p.

955 — 6. VEDUTA DEL PONTE Ste MARIA. — Mariette excudit. — (H : 85 - L : 138). Numéroté 72.

2e état, N. Langlois ex.

Suite de 4 pièces numérotées.

956 — 1. Veiies de différents Lieux dessinées et gravées au naturel par Isr. Sylvestre (ceci est en haut). En bas : VEUË DU PONT LAMENTANO proche de Tivoli. — Israel Silvestre jnc. A. de Fer ex C. P. R. — (H : 116 - L : 250).

2e état, Le Blond ex.; 3e, Gautrel ex.

957 — 2. VEUË DE L'AQUAFARELLE proche de Rome — Israel Silvestre in et fe A de Fer ex C. P. — (H : 116 - L : 249). — Numéroté 4

958 — 3. VEUE DE LA PORTE DEL POPOLO et du Jardin Justinian — Collignon fecit A de Fer excudit C.P. — (H : 113 - L : 251). —Numéroté 5.

959 — 4. VEUË DEL CAMPO VACCINO regardant le Capitole — Collignon fecit A de Fer excudit C P. — (H : 113 - L : 251). — Numéroté 6.

2e état, avec Le Blond ex.; 3e, Gautrel ex.

Suite de 3 pièces sans numéros.

960 — 1. LIVRE DE DIVERSES VEUËS DE FRANCE, ROME, ET FLORENCE, fait par Israel Silvestre. —A Paris chez Israel, rue de l'Arbre Sec, etc. A. P. D. R. — (H : 96 - L : 164).

961 — 2. CHÂTEAU St ANGE de Rome — (H : 95 - L : 136).

962 — 3.VEUE DE L'EGLISE DE LA TRINITÉ DU MONT a Rome. — (H : 96 - L : 163).

2° état, avec l'adresse de Van Merlen.

M. Faucheux place ici une suite de dix pièces dessinées et gravées par Meunier. Nous ne voyons aucun motif pour les comprendre dans l'oeuvre de Silvestre.

963 — 1. SIENNE (Veuë de la ville de) du costé de Rome. — Silvestre sculp., Israel excud. — (H : 70 - L : 115). — 2e état, ad. de Mariette.

964 — 2. EGLISE DE S. DOMINIQUE DE SIENNE, et des grands Lavoirs publique. — Gravé par Israel Silvestre. A. P. D. R. - A gauche, le n° 12. — 2° état, avec Mariette ex.

965 — VEUË ET PERSPECTIVE DE LA CITADELLE DE TURIN. — Israel Silvestre fecit, Israel ex. C. P. R. — (H : 69 - L : 140).

966 — 1. VENIZE (Un Entrée du port) (le port du Lido) où l'on va espouser la mer les jours de l'Assencion. — Grayé par Israël Silvestre A. P. D. R. — (H : 116 - L : 198). Au bas, à gauche, n° 8. — 2e état, Mariette ex.

967 — 2. VEUË DU PONT DE REALTE DE VENIZE inventé par Michel Ange. — Gravé par Israel Silvestre. A. P. D. R. — (H : 118 - L : 202). A gauche, n° 7. — 2° état, Mariette ex.

968 — 3. S. JEAN ET PAULE DE VENIZE (et Vue de la statue équestre de Barthelemy Coglione), à Venise. — I. Silvestre in. sculp. A. P. D. R. — (H : 123 - L : 118). pièce ronde.

1er état, avant le numéro; 2e, le numéro; 3e, l'adresse de N. Langlois, et 4e, le privilège effacé.

969 — 4. Diverses Veues de Ports de Mer d'Italie et autres lieus. (en haut) S. GEORGE DE VENIZE (c'est l'église des Bénédictins de S. Georges); en bas :I. Silvestre in. sculp. A. P. D. R. — A Paris chez P. Mariette, etc. —: — (H : 124 - L : 119). Pièce ronde. — 2e état, avec le n°1 ; 3e, avec l'adresse de Langlois ; 4e, le privilège effacé.

970 — 5. PARTIE DU PALAIS SAINCT MARC A VENIZE. — Israel Silvestre delin. et sculp. Israel ex. C. P. R. — (H : 116 - L : 120). Pièce ronde.

971 — 6. LE BUSANTOR DE VENIZE. — (H : 87 - L : 70). — 2e état, avec l'ad. de Mariette.

972 — 7. SAINCT LAURENS DE VENIZE — Le Blond excudit. C. P. R. — (H : 119 - L : 119). — Pièce ronde. — 2e état, l'ex. de Van Merlen.

973 — 8. VEUE DU PALAIS ET DE L'EGLISE DE SAINCT MARC A VENIZE. — Le Blond excud. C. P. R. — (H : 118 - L : 119). 2e état, Van Merlen ex.

974 — 9. PONT DE REALTE (Veuë du) et de la PRISON DE VENIZE. — I. Silvestre fecit A. P. Le Blond ex. — (H : 117 - L : 117). Pièce ronde. 2° état, E. Brevet ex

975 — 10. Partie de SAINCT GEORGE DE VENIZE. — I. Silvestre fecit A. P. Le Blond excudit. — (H : 119 - L : 120). Pièce ronde. — 2e état, l'ex. de Drevet.

976 — 11. VEDUTA E PROSPETIVA DELLA PIAZA DI S.t MARCO DI VENEZIA. — Veuë et Perspective de la place de S.t Marc de Venise N° 77. — (H : 131 - L : 250). — 1er état, avant le numéro; 2e état, avec le numéro et P. Mariette ex.; 3B état, le titre italien effacé. Jolie pièce.

977 — 12. VEDUTA DELLA DOGANA DI VENEZIA. —Veuë de la Douane de Venise. — (H : - L : ). Silvestre Delin. et fecit C. P. R. N° 72. — (H : 128 - L : 253). — 1er état, avant le numéro; 2e, le numéro et P. Mariette ex.; 3e, l'insc. effacée.

978 — 13. VEUE DE St. JEAN ET PAULE, et de TESCOLLE SAINCT MARC DE VENIZ. — Israël Silvestre deli. et sculp. C. P. R. — (H : 116 - L : 118). Pièce ronde.

979 — 14. VEDUTA DEL. PIAZA DI St. MARCO DI VENEZIA VISTA verso il porto. — Gravé par Israel Silvestre. A. P. D. R. N° 77. — Jolie pièce. — (H : 121 - L : 200). —2e état, avec P. Mariette ex.

980 — 15. ALTRA VEDUTA DEL MEDESIMA GRAND PIAZZA DI St. MARCO. — Gravé par Israël Silvestre A. P. D. R. — (H : 121 - L : 202). N°12. — 2e état, P. Mariette ex. — Jolie pièce.

Perse.

981 — LES BEAUTÉS DE LA PERSE (inscription sur un bouclier porté par un cavalier), et en bas : ou ce qu'il y à de plus beau dans ce Royaume est descrit et dessigné au naturel par le S'. Daulier Deslandes, Vandomois (Gravé par Silvestre). — (H : 180 - L : 133). — A Paris, chez l'auteur.

982 — 1. VEUË DE LA VILLE D'HISPAHAN, Capitalle de la Perse ; en venant de Tauris. — A. Daulier, Deslandes, del. I.S. f-— (H : 162 - L : 288).

983 — 2. LE MEIDAN, ou laplace d'Hispahan, d'Hispahan, Perse. — A. Daulier, Deslandes, delin. /. S. f. — (H : 161 - L : 288).

984 — 3. LE PONT QUI CONDUIT DE SPAHAN A JULPHA. — A Daulier, Deslandes, delin. /. S. f. — (H : 164 - L : 290).

985 — 4. VEUE DE LA VILLE DE SCHIRAS en Perse en venant d'Hispahan. —A Daulier, Deslandes, delin. I. S. f. A. P. — (H : 160 - L : 285).

986 — 5. TCHELMINAR, ou les Ruines de l'ancienne Persepolis. —A. Daulier, Deslandes, del., I. S. f. — (H : 164 - L : 288).

987 — 6. DEIROUT ET SINDION, veus en descendant le Nil. — J. C. Eq. del Israel Silvestre sculp. — (H : 125 - L : 231).

988 — 7. FIGURES DE TSCHELMINAR (en haut). En bas : Kadengha proche de Schiras. C. P. R. — (H : 189 - L : 137).

989 — 8. ETFEINAN veu en descendant le Nil. — J. C. Eq. del. Silvestre sculp. — (H : 128 - L : 228).

990 — 9. HABILLEMENTZ DES PERSES (deux fig. sur le même cuivre). A. P. — (H : 189 - L : 137).

991 — PROFIL DE LA VILLE DE LARISSE. — PI. citée par Mariette.

On trouve ces planches dans le livre suivant: Les Beautez de la Perse, ou description de ce qu'il y a de plus curieux dans ce Royaume, enrichie de la carte du Pays et de plusieurs Estampes dessignées sur les lieux par le sieur A. D. D. V. (André Daulier Deslandes, Vendomois), avec une relation de quelques aventures maritimes de L. M. P. R. D. G. D. F. (Louis Marot, Pilote Real des Galères de France) — A Paris, chez Gervais Clousier, 1673. In-4°.

Turquie.

992 — L'EGLISE SAINCTE SOPHIE DE CONSTANTINOPLE, bastie par Constantin le Grand ; a présent Mosquée du Grand Seigneur. — Israël Silvestre sculp. Israël ex. C. P. R. — (H : 128 - L : 257).

TITRES.

993 — DIVERS PAISAGES FAITS SUR LE NATUREL, par Israel Silvestre. A. P. D. R. 1650. — (H : 88 - L : 155). — 2e état, l'année effacée.

994 — DIVERS VEUËS FAITES PAR Israel Silvestre ET MISES EN LUMIÈRE PAR Israel Henriet. A. P. D. R. — (H : 87 - L : 70). — Ce titre est sur un écu posé sur un cartouche et surmonté d'une couronne de comte.

995 — LIVRE DE DIVERSES PERSPECTIVES ET PAISAGES FAICT SUR LE NATUREL. Par Israël Silvestre. A. P. D. R. — (H : 129 - L : 239). — Ce titre représente un arc de triomphe d'ordre ionique, percé de trois portes et terminé par une balustrade ornée de trophées militaires. Au milieu, des armoiries ; dans le fond, un jardin.

996 — LIVRE DE PAISAGES FAICTS SUR LE NATURELLE PAR Israel Silvestre. — A Paris chez Israel, au logis de Monsieur Le Mercier, et., etc. A. P. D. R. — (H : 64 - L : 134). — Ce titre se lit dans un cartouche.

997 — VEUES ET PERSPECTIVES NOUVELLES TIRÉES SUR LES PLUS BEAUX LIEUX DE PARIS ET DES ENVIRONS (au coin, à droite, en trois petites lignes). — Israel excud. C. P. R. N° 1. — 1er état. La grande pierre du milieu est restée blanche, ainsi que la petite, et il n'y a qu'une ligne de texte au bas. — 2° état. Sur la petite pierre se lit : Goyran fecit. — 3e état. Sur la grande pierre, un bas-relief composé de cinq personnes debout ; au bas, une seconde ligne de texte. — A Paris chez Israël, au logis de Monsieur Le Mercier, orfèvre de la Reyne, près la Croix du Tiroi'. — (H : 122 - L : 250).

998 — VIGNETTE d'un livre ayant pour titre : Ludovici henrici Lamenii Briennce Comitu, Régi a consiliis, Aciis et epistolis, itinerarium. Editio altéra. Curante car. Patin. D. M. P. Parisiis cl. Cramoisy 1662. In-8°.

— Cette pièce se trouve au folio 43. Elle représente un camp lapon. —Silvestre fecit. — (H : 133 - L : 97)

DIVERS.

999 — EGLISE TRIOMPHANTE EN TERRES. — (H : 167 - L : 110). — Pièce anonyme gravée par Silvestre (Mariette).

Cette estampe, qui est fort rare, représente une femme vêtue d'une aube et coiffée de la tiare. Elle porte des clefs dans la main gauche et l'appuie sur une croix; dans la main droite, elle tient un Saint-Sacrement groupé avec une épée et un sceptre terminé par une fleur de lis; l'un de ses pieds est sur terre et l'autre sur la mer.

1000 — EVACUATUM ESTSCANDALUMCRUCIS C. P. R. Israel excudit Parisiis. — (H : 96 - L : 51)(Cette pièce réprésente un saint ciboire.) •*-

1001 — LA DESCENTE FAITE PAR LES FRANÇAIS EN LA TERRE FERME DE L'AMÉRIQUE.

Au bas, se lit : l'isle de Cayenne dont on voit icy le Port, et le Fort que les François de la Compagnie d'Amérique y ont fait depuis un an, est sans contredit la plus délicieuse a habiter de toutes les lsles de l'Amérique, et la plus lucrative à cultiver; la facilité d'y passer est encore plus grande que celle de passer à Sainct-Christophle et autres lsles voisines, les Vaisseaux de la Compagnie y portent gratuitement un milier pesant à chaque chaque passager, on y passe mêsme ceux qui n'ont point d'argent, et on leur fournit des vivres jusqu'à tant que leur travail et la terre qu'ils cultivent leur produise de quoi payer leur passage et leur subsistance : il part au commencement du mois de Novembre une flotte de la rivière de Nantes : il en partira deux mois après une autre, et ainsi de temps en temps les Vaisseaux de la Compagnie (sans parler des Vaisseaux estrangers) iront et viendront avec un profit et une commodité incroyable, tent des Habitants de l'Amérique que de leurs correspondans en France : le temps aprendra le reste, cependant on a jugé à propos de faire voir icy l'ordre que les François ont tenu a y prendre terre, afin que l'on puisse juger par là que la Compagnie en gardera toujours un pareil, tant dans les affaires de la Religion, Justice et Police, que dans celle de la guerre.

ORDRE ALPHABÉTIQUE POUR L'INTELLIGENCE DU PLAN CY DESSUS.

A. La Mer.

B. La Terre Ferme peuplée de quantité d'Indiens, fertile en toutes choses par la temperee de l'air et du Printemps, qui y règne toute l'année, n'y ayant jamais ni de trop excessive chaleur, n'y hyver, à cause de l'égalité des jours et des nuicts.

C. Le côté de l'Isle de Cayenne où est le Port, et qui s'estend le long du rivage de la Mer, vers l'endroit où l'on a fait la descente au pied de la montagne nommée Ceperoux; cette Isle de Cayenne a environ quarante lieues de tour.

D. Le Port capable de contenir 4000 vaisseaux et joignant l'embouchure de la rivière de Cayenne, qui donne son nom à l'Isle.

E. Rivière de Cayenne, large de huict à neuf cens pas, qui se sépare en deux branches dont elle environne l'Isle aux deux bouts, de laquelle elle fait deux emboucheures considerables, après avoir conservé sa largeur et son courant près de deux cens lieues avant dans la terre ferme.

F. Deux grans vaisseaux qui portèrent les 800 François dans le Pays ; l'un nommé la Charité, l'autre S. Pierre, du port de quatre a cinq cens tonneaux chacun , l'un armé de 32 pièces de canon, l'autre de 36.

G. Une Frégate de 50 tonneaux, et deux autres barques qui étaient en fagot dans les grands vaisseaux, que l'on monte aussi-tost l'arrivée dans le Pays.

H. Les chaloupes qui servirent au débarquement.

1. Les trois corps d'armée mis en bataille par ordre d'avant-garde, corps d'armée et arrière-garde en suite du débarquement.

L. Les rehaussements du camp.

M. Le camp où tous les esquipages furent deschargez.

N. La Montagne de Ceperoux, où fut construit le Fort composé de cinq bastions, si avantageusement situé, qu'il commande l'embouchure de la rivière, toute l'estenduë du Port et de la Mer; l'on y mit d'abord 20 pièces de canon pour la deffence.

O. Les Indiens qui vinrent saluer nos François, et les présens qu'ils se firent réciproquement.

P. Deux canots ou chaloupes des Indiens qui furent à bord de nos vaisseaux pour en admirer la grandeur.

(2. Le lieu où fut plantée la croix.

R. Terres deffrichées où les vivres furent plantez, ensuite de quoy chacun travailla à son habitation particulière, et on commença à planter les cannes à sucre, et toutes les autres marchandises qui croissent dans le pays, dont on fait la récolte quatre fois l'année.

Avec Privilège du Roy.

A gauche, coupé par le trait carré, Silvestre f ; et à côté, Silvestre fecit. — (H : 218 - L : 356). Très rare.

Inscription en cinq lignes, occupant toute la largeur de la pièce, plus deux colonnes de renvois ; ceux de A à G occupent treize lignes, ceux de H à R douze.

1002 — L'ESCADRON DE MOUSQUETAIRES (reproduit à la fin du catalogue). Pièce rare.

1003 — PYRAMIDE de coeurs enflammés formant le mausolée allégorique d'Anne d'Autriche ; sur chaque coeur, il y a deux A entrelacés et les vers suivants au bas :

Passant ne cherche point dans ce mortel Sejour Anne de l'Univers et la gloire et l'Amour Sous le funeste enclos d'une tombe relante Elle est dans tous les coeurs encore après sa mort Et malgré l'injustice et la rigueur du sort Dans ces vivons Tombeaux cette Reyne est vivante. Sur la pièce, au bas, à droite, on lit : I. Silvestre f. — (H : 35 - L : 277).

1004 — VEUE FAITE SUR LE NATUREL PAR Israel Silvestre. — Israel excud. — (H : 69 - L : 116) — 2e état, l'adresse de Mariette; 3e, celle de Van Merlen.

Trois pièces qui, croit-on, représentent la prise, par les Français, du fort Ceperoux , à Cayenne.

L'oeuvre de Silvestre se compose encore de quelques vues sur lesquelles il a toujours été impossible de mettre un nom certain, ainsi que de nombreuses études de paysages ; ces dernières sans grand intérêt.

1005 — La première représente neuf barques attaquant une forteresse ; six autres barques sont sous les murs couverts de soldats. — (H : 100 - L : 181).

1006 — La deuxième représente l'assaut de la même forteresse. On tire le canon de tous les côtés. — (H : 99 - L : 181).

1007 — La troisième représente la même 1. C'est une vue d'Italie. scène ; des échelles couvrent les murs. Sur le devant, on voit un cavalier au galop. Au fond, sept vaisseaux. — (H : 92 - L : 180).

1008 — Une Divinité égyptienne, ou plutôt une momie couverte de hiéroglyphes ; au bas, un paysage où se voient des pyramides. Les bords de droite et de gauche sont couverts de caractères. Sur la base supportant la Divinité, on lit : Israel S. — (H : 518 - L : 279)

1. Cette figure se trouvant très souvent à la fin des vues du château de Vaux, il est probable qu'elle représente un des deux sarcophages faisant partie de la collection du surintendant Fouquet. Voir à ce sujet l'ouvrage de M. Edmond Bonnaffé, Paris, Rouam, in-4°, 1882.

L'oeuvre de Silvestre se compose encore de quelques vues sur lesquelles il a toujours été impossible de mettre un nom certain, ainsi que de nombreuses études de paysages ; ces dernières sans grand intérêt.


Israël Silvestre et sa famille, suivi du catalogue de son oeuvre
1885
Source : non précisée


 

Fabien de Silvestre
Site sympathique conçu et réalisé par Fabien de Silvestre
© 2021



Logo Creative commons Logo Creative commons Attribution Logo Creative commons partage dans les mêmes condition Logo Creative commons pas d'utilisation commerciale
Sauf spécification contraire le site est sous licence Creative Commons 4.0 International (CC BY-NC-SA).