Logo

Église St Aubin de Jouy-le-Châtel


Cliquer sur les repères. Les cerclages rouges indiquent des éléments Silvestre.

Plan de l'église Saint-Aubin à Jouy-le-Châtel

Les vitraux dessinés par le peintre verrier Gsell-Laurant ont été offerts par Franz de Silvestre en commémoration de l'entrée tardive dans les ordres de sa soeur aînée Adélaïde-Emma vraisemblablement en 1874. Ceci explique aussi le thème des deux vitraux : "Vierge à l'enfant et saint François (Franz)" et " Ste Adélaïde demande à la Vierge de libérer les prisonniers", ainsi que l'année 1874 sur le socle de la croix du Corbier.

Gsell-Laurent, avait réalisé des vitraux pour les église Saint Maclou des Andrésy et de Conflans-Sainte-Honorine, pour la cathédrale Saint-Pierre de Lisieux et fut aussi chargé de la restauration des vitraux de la collégiale Notre-Dame de Mantes-la-Jolie entre 1890 et 1892.

Vue extérieure de l'église St AubinLa construction primitive remonterait au XIe siècle, époque à laquelle l'église appartenait aux chapelains de la cathédrale de Reims. L’Eglise comporte trois nefs sans transept. L'église primitive était dans le collatéral sud. En 1392, la porte d’entrée de ce collatéral sud fut bouchée et le collatéral nord fut prolongé pour l’installation d’une chapelle. Le bas-côté a été séparé du chœur par une balustrade et le clocher qui le surmontait a été déplacé. On distingue encore l’ancien portail roman et les bases romanes des piliers circulaires édifiés lorsqu'au XVe siècle les nefs ont été refaites. Le choeur, voûté en pierre, ne fut retouché que lors de la restauration générale de 1723. On accomoda alors l’ancien style du XV au goût de la Renaissance du XVIe.

Vue extérieure de l'église St Aubin

La construction primitive remonterait au XIe siècle, époque à laquelle l'église appartenait aux chapelains de la cathédrale de Reims. L’Eglise comporte trois nefs sans transept. L'église primitive était dans le collatéral sud. En 1392, la porte d’entrée de ce collatéral sud fut bouchée et le collatéral nord fut prolongé pour l’installation d’une chapelle. Le bas-côté a été séparé du chœur par une balustrade et le clocher qui le surmontait a été déplacé. On distingue encore l’ancien portail roman et les bases romanes des piliers circulaires édifiés lorsqu'au XVe siècle les nefs ont été refaites. Le choeur, voûté en pierre, ne fut retouché que lors de la restauration générale de 1723. On accomoda alors l’ancien style du XV au goût de la Renaissance du XVIe.

Projet de vitrail pour le baron de Silvestre : ornements gothiquesGsell-Laurent, peintre-verrierAquarelle, Crayon - Hauteur : 24 cm, Largeur : 8.2 cm Source : Musée CarnavaletLe carton de droite, par Gsell-Laurent, présente des similitudes avec les vitraux ornementaux 5 et 7 : quadrilobes et pointes, hexagones juxtaposés etc… Ces derniers ont cependant, probablement, été exécutés, simplifiés, par un autre verrier.

Projet de vitrail pour le baron de Silvestre : ornements gothiques

Gsell-Laurent, peintre-verrier
Aquarelle, Crayon - Hauteur : 24 cm, Largeur : 8.2 cm

Source : Musée Carnavalet

Le carton de droite, par Gsell-Laurent, présente des similitudes avec les vitraux ornementaux 5 et 7 : quadrilobes et pointes, hexagones juxtaposés etc… Ces derniers ont cependant, probablement, été exécutés, simplifiés, par un autre verrier.

Projet de vitrail pour le baron de Silvestre : Vierge à l'enfant et saint FrançoisGsell-Laurent, peintre-verrier - 1869
Crayon, Aquarelle, Gouache, Pierre noire - Hauteur : 23,8 cm, Largeur : 8.1 cm Source : Musée CarnavaletVoir le vitrail 9.

Projet de vitrail pour le baron de Silvestre : Vierge à l'enfant et saint François

Gsell-Laurent, peintre-verrier - 1869
Crayon, Aquarelle, Gouache, Pierre noire - Hauteur : 23,8 cm, Largeur : 8.1 cm

Source : Musée Carnavalet

Voir le vitrail 9.

Vitrail Vierge à l'enfant et saint FrançoisÉglise de Jouy-le-Châtel - Repère 9Don de Édouard et Franz de SilvestreOn remarquera les armes de la famille en bas à gauche et les initiales S entrelacé d'un E et d'un F en bas à droite.

Vitrail Vierge à l'enfant et saint François

Église de Jouy-le-Châtel - Repère 9
Don de Édouard et Franz de Silvestre


On remarquera les armes de la famille en bas à gauche et les initiales S entrelacé d'un E et d'un F en bas à droite.

Vitrail Ste Adélaïde demande à la Vierge de libérer les prisonniers.Église de Jouy-le-Châtel - Repère 11Don de Édouard et Franz de SilvestreOn remarquera les armes de la famille en bas à gauche et les initiales S entrelacé d'un E et d'un F en bas à droite.la Vierge serait Notre Dame de la Délivrance

Vitrail Ste Adélaïde demande à la Vierge de libérer les prisonniers.

Église de Jouy-le-Châtel - Repère 11
Don de Édouard et Franz de Silvestre


On remarquera les armes de la famille en bas à gauche et les initiales S entrelacé d'un E et d'un F en bas à droite.

la Vierge serait Notre Dame de la Délivrance

VitrauxÉglise de Jouy-le-Châtel - Repères 9 et 11Don du Baron de SilvestreOn remarquera les armes de la famille en bas à gauche et les initiales en bas à droite.

Vitraux

Église de Jouy-le-Châtel - Repères 9 et 11
Don du Baron de Silvestre


On remarquera les armes de la famille en bas à gauche et les initiales en bas à droite.

Vitrail aux Sacré-CoeursÉglise de Jouy-le-Châtel - Repère 5Donné par Mr le Bon de Silvestre - 1870Envoi de Isabelle Denant

Vitrail aux Sacré-Coeurs

Église de Jouy-le-Châtel - Repère 5
Donné par Mr le Bon de Silvestre - 1870
Envoi de Isabelle Denant


Vitrail aux monogrammes IHS et MAÉglise de Jouy-le-Châtel  - Repère 7Donné par Mr le Bon de Silvestre - 1870Envoi de Isabelle Denant

Vitrail aux monogrammes IHS et MA

Église de Jouy-le-Châtel - Repère 7
Donné par Mr le Bon de Silvestre - 1870
Envoi de Isabelle Denant


Détail sur les monogrammes IHS et MAÉglise de Jouy-le-Châtel  - Repère 7IHS : IESUS HOMINUM SALVATOR [Jésus Sauveur des Hommes])(Translittération de IHΣ, premières lettres de Jésus en grec)MA : pour Marie

Détail sur les monogrammes IHS et MA

Église de Jouy-le-Châtel - Repère 7

IHS : IESUS HOMINUM SALVATOR
[Jésus Sauveur des Hommes])
(Translittération de IHΣ, premières lettres de Jésus en grec)

MA : pour Marie

Plaque funéraire de Édouard de SilvestreÉglise de Jouy-le-Châtel - Repère P.Envoi de Isabelle DenantD.O.M[Deo optimo maximo : à Dieu très bon, très grand])A la mémoire deAugustin François ÉdouardBaron de SilvestreDécédé le 4 avril 1881âgé de 81 ansIl a compris que servir le Seigneurest la gloire de la scienceaussi sa mémoire est en honneurdevant Dieuet devant les hommesLex Dei ejus in corde ipsus[La loi de son Dieu est dans son cœur]Les plaques ont été déplacées; Sur le côté droit de la Vierge de Pitié, on distingue la trace d’une plaque surmontée d’une croix

Plaque funéraire de Édouard de Silvestre

Église de Jouy-le-Châtel - Repère P.
Envoi de Isabelle Denant

D.O.M
[Deo optimo maximo : à Dieu très bon, très grand])
A la mémoire de
Augustin François Édouard
Baron de Silvestre
Décédé le 4 avril 1881


âgé de 81 ans
Il a compris que servir le Seigneur
est la gloire de la science
aussi sa mémoire est en honneur
devant Dieu
et devant les hommes
Lex Dei ejus in corde ipsus
[La loi de son Dieu est dans son cœur]

Les plaques ont été déplacées; Sur le côté droit de la Vierge de Pitié, on distingue la trace d’une plaque surmontée d’une croix

Plaque funéraire de Adélaïde Emma de SilvestreÉglise de Jouy-le-Châtel - Repère P.Envoi de Isabelle DenantD.O.M[Deo optimo maximo : à Dieu très bon, très grand])A la mémoire deMademoiselle AdélaïdeEmma de SilvestreDécédée le 9 aout1879Agée de 48 ansElle a passé sur la terreEn faisant le bienSon âme était agréable à DieuC’est pourquoi il s’esthâté de la retirer du milieudu mondecursum consumavi et fidem servavi[j’ai achevé ma course, j’ai gardé la foi]Les plaques ont été déplacées; Sur le côté droit de la Vierge de Pitié, on distingue la trace d’une plaque surmontée d’une croix

Plaque funéraire de Adélaïde Emma de Silvestre

Église de Jouy-le-Châtel - Repère P.
Envoi de Isabelle Denant

D.O.M
[Deo optimo maximo : à Dieu très bon, très grand])
A la mémoire de
Mademoiselle Adélaïde
Emma de Silvestre
Décédée le 9 aout
1879
Agée de 48 ans


Elle a passé sur la terre
En faisant le bien
Son âme était agréable à Dieu
C’est pourquoi il s’est
hâté de la retirer du milieu
du monde
cursum consumavi et fidem servavi
[j’ai achevé ma course, j’ai gardé la foi]

Les plaques ont été déplacées; Sur le côté droit de la Vierge de Pitié, on distingue la trace d’une plaque surmontée d’une croix

 

Fabien de Silvestre
Site sympathique conçu et réalisé par Fabien de Silvestre
© 2021



Logo Creative commons Logo Creative commons Attribution Logo Creative commons partage dans les mêmes condition Logo Creative commons pas d'utilisation commerciale
Sauf spécification contraire le site est sous licence Creative Commons 4.0 International (CC BY-NC-SA).